AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

(rory) love is a pain
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Sam 28 Nov - 22:31


love is a pain
rory & alvin
J'étais revenu à mon appartement. Non pas que j'étais guéri mais je ne pouvais plus supporter de vivre avec mes parents surtout qu'ils m'avaient menti en ne me racontant pas la vérité sur le mariage de Rory. Je leur en voulais énormément. Alors, j'avais décidé de rentrer chez moi mais pas seul. J'avais proposé à Olivia de venir habiter chez moi, jusqu'à ce que son appartement soit prêt. Personne ne le savait. Nous faisions profil bas. Elle rentrait par l'entrée principale et moi j'avais négocié avec le concierge pour prendre la porte de derrière. Olivia était à Londres pour que l'on tourne notre film. J'avouais que sa présence me faisait du bien, cela m'apaisait un peu. Elle était calme. Ma sœur jumelle m'appelait pour que je vienne avec elle dans un bar pour que l'on discute. Ce que j'avais accepté. Ainsi je laisserai Olivia un peu tranquille et moi j'irai voir Poppy que je n'avais pas vu depuis le mariage de Rory. Je lui dirais que je savais tout et que ce n'était pas la peine de nier. J'avais donc quitter l'appartement par l'arrière encore une fois, manquant en plus de me prendre une poubelle. Il y avait toujours un ou deux paparazzis dans les parages. J'avais mis ma casquette sur la tête pour être tranquille et j'avais pris la direction de Picadilly qui n'était pas très loin de chez elle. J'avais un bon moment à pied. Il commençait à faire froid. Décembre et Noël arrivaient à grands pas. Heureusement les premières décorations de Noël donnaient un peu de gaieté au cœur. J'arrivais dans le quartier et je ne fus pas loin du pub. Je lui envoyais un message pour lui dire que j'arrivais. Pas de réponse. Peut-être qu'elle n'avait pas entendu son téléphone. Des fois il y avait du monde et avec le bruit on entendait pas forcément la sonnerie de notre téléphone. J'entrais dans le pub en regardant un peu partout pour voir si Poppy était dans le secteur. Pas de tête brune que je connaissais à l'horizon. Elle était sans doute en retard. J'allais au comptoir pour demander une bière. Ce n'était peut-être pas conseillé avec les anti-douleurs mais bon ce n'était pas comme si c'était fort. Mon téléphone se mit à vibrer dans ma poche et j'arrivais à l'atteindre pour voir que Poppy m'avait laissé un message déclarant que finalement ma nièce (et donc sa fille) étant malade, elle ne sortirait pas ce soir et elle s'en excusait de me prévenir si tard. Je soupirais. J'avais donc fait tout ce chemin pour rien et pris le risque de me faire avoir par des paparazzis pour...que dalle. Le barman m'avait quand même donné une bière. Autant en profiter. J'avais payé après tout. Je la bus tranquillement. Je me levais de mon tabouret, prêt à repartir quand je sentis quelqu'un agrippé ma veste, manquant de tomber. C'était quoi ça ? Une tête rousse, et visiblement éméché. Je ne disais rien, la fixant en plissant les yeux.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Dim 29 Nov - 12:24

love is pain
feat alvin&rory
Une soirée tranquille. C'est tout ce qu'elle demandait, mais il faut croire que c'était déjà beaucoup trop. Un rendez-vous entre elle et sa télé, assise confortablement dans son canapé avec un grand bol de pop corn à critiquer les comédies romantiques, celles qui sont incroyablement niaises. C'était un bon programme en théorie. Sauf que son téléphone n'arrêtait pas de sonner. Judie. Lorsqu'elle voyait le nom de sa mère adoptive s'affichait, elle ne répondit pas. Peut-être qu'elle allait comprendre qu'elle ne voulait pas lui parler pour le moment, qu'elle lui en voulait encore après le petit stratagème absolument catastrophique qu'elle avait fait. Apparemment non, puisque les appels continuèrent encore et encore. La rousse décida de ne plus faire attention. Sauf que le nom changea. Angus. Un faible sourire s'était dessiné sur le visage de Rory. Peut-être qu'il allait lui annoncer une bonne nouvelle. Elle l'espérait. Elle voulait tant qu'il lui annonce qu'il allait être bientôt de retour. Malheureusement pour la jeune femme, ce n'était pas ce qu'il lui avait annoncé. Il n'allait pas rentrer. Une semaine de plus. Sauf que s'en était trop pour Rory. Depuis son départ, elle faisait comme si cela ne l'affectait pas trop, qu'elle supportait dans ce qu'il faisait. Mais là, c'était vraiment trop et elle se mit à exploser. Après la dispute avec Alvin, une dispute avec Angus. Il faut croire que le comédien ne comprenait pas pourquoi elle avait cette réaction – un peu exagérée – de la rousse. Il mettait ça sur le compte des hormones. Il ne savait pas. Il ne pouvait pas savoir puisqu'il n'était pas là. Peut-être qu'elle aurait dû lui dire, sauf qu'elle ne voulait pas gâcher – un peu plus – ce moment. Et la conversation s'en était terminé là. La soirée à critiquer les film à l'eau de rose n'allait vraiment pas suffire. Rory pris ses affaires pour sortir de l'appartement. Il fallait qu'elle prenne l'air, qu'elle se change radicalement les idées. Durant une dizaine de minutes, elle marcha dans les rues de la capitale anglaise, pensant que cela allait lui faire le plus grand bien. Des couples et encore des couples, c'est tout ce qu'elle voyait. Des couples heureux, se tenant la main, s'embrassant. Ils s'étaient tous passés le mots ou quoi ? Elle n'avait qu'une seule envie : vomir. Pour échapper à ça, elle entra dans le premier bar qu'elle avait croisé. Boire, c'est aussi une bonne solution. Une solution qu'elle a pris un peu trop l'habitude ces derniers temps. Mais elle s'en fichait, cela l'aider à aller mieux. Du moins sur le moment. Elle était assise à une table, prenant un verre. Un homme était venu vers elle, lui offrant quelques verres. Elle aurait pu refuser, lui dire qu'elle était fiancée et qu'elle n'était pas intéressée. Sauf que cela flattait son égo. Cela lui montrait qu'elle pouvait encore plaire, alors que son fiancé commençait très clairement à montrer qu'il se désintéressait à elle. Enfin, elle n'avait pas besoin de ça pour savoir qu'elle plaisait. Alvin le lui avait montré le jour de son mariage. Alvin. Pourquoi elle avait fait l'idiote avec lui. Et puis, ce n'était pas le but de cet homme. Peut-être qu'il voulait juste profiter de la faiblesse de la rousse. Elle n'écoutait qu'à moitié ce qu'il disait. Et puis, une silhouette qu'elle connaissait fit son entrée dans le bar. Peut-être qu'elle était en train d'halluciner. Oui, c'était ça. Elle cligna plusieurs fois des yeux, mais il était toujours là. Alvin. Alvin était là. Rory s'était levée, marchant difficilement vers le scénariste. A cause de l'alcool, elle failli trébucher un nombre incalculable de fois, s'était cognée dans de nombreuses tables aussi. Oui, c'était Alvin. Peut-être qu'elle devrait lui parler. Peut-être. Mais comment l'abordée alors qu'ils étaient très clairement en froid. Elle n'avait pas eu le temps d'y penser qu'elle se mis à trébucher. Le seul moyen de se rattraper ? La veste d'Alvin. Il s'était retournée pour la fixer. Durant quelques secondes, elle se contenta de sourire bêtement avant de prendre la parole. « Alviiiiin. » dit-elle avec un petit rire. L'alcool prenait le dessus dans ses gestes, dans ses paroles. Elle se mis à le fixer durant quelques instants et à sourire un peu niaisement. « Qu'est-ce que je peux t'aimer toi. » Et elle commençait à dire n'importe quoi. Enfin à dire la vérité, mais avec l'alcool, elle ne réfléchissait pas à ce qu'elle disait. Les paroles sortaient toutes seules de sa bouche.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Dim 29 Nov - 20:29


love is a pain
rory & alvin
Je ne m'attendais pas du tout à la voir dans un bar et encore moins ivre. Ce n'était pas du tout le comportement digne d'une fille fiancée. Sérieusement, à force je me demandais si elle était toujours avec Angus. Il était pas loin de neuf heures et elle était complètement ivre dans un pub de Londres et seule. Elle s'était agrippée à moi et elle me fixait. Je n'avais strictement rien dit, la contemplant toujours. Combien avait-elle bu de verres ? En tout cas son haleine empestait l'alcool. Cela ne lui ressemblait pas du tout. Le pire, elle m'avait fait la morale ou plutôt, elle m'avait critiqué car j'avais bu à son mariage et là voilà devant moi imbiber. Je soupirais légèrement alors qu'elle me déclarait qu'elle m'aimait. Je ne pus m'empêcher de rire légèrement. Bien sûr. Comme si j'allais la croire après son comportement de l'autre jour. A la base, on devait plus se voir et là voilà complètement agrippée à ma veste sans intention de la lâcher. Comme si elle était collée en quelque sorte. « Il est où Angus ? » Fis-je en fronçant les sourcils en regardant par dessus elle. Point d'Angus à l'horizon. Non mais quel crétin celui-là, même pas capable de s'occuper correctement de Rory. Qui laissait sa fiancée allait s'enivrer seul dans un bar à la merci de tout le monde ? « Je te ramène chez toi. » Je soupirais en me dégageant de son étreinte pour aller chercher ses affaires qui étaient restées à sa place. « Tu restes là. » Fis-je en la sommant de ne pas bouger d'un pouce. Manquait plus qu'elle aille vadrouiller dans tout le bar. J'allais la reconduire à son appartement et rentrer tranquillement et je ferai comme si rien de tout cela ne s'était produit. Je passais ma main dan ma barbe naissante. J'allais prendre ses affaires quand un type m'interpella. « Non mais tu te crois où ? D'où tu te ramènes et que tu prends la conquête des autres ? » Je me retournais vers le type. Je ne le connaissais pas et je ne comprenais rien à ce qu'il disait. Je soupirais en prenant le sac de Rory et sa veste et de faire demi-tour quand l'homme revint à la charge. « Je suis pas d'accord ! » « On t'a pas demandé ton avis ! » Je m'étais retourné mais je sentis une douleur. Il venait de me frapper en plein visage. C'était un malade ce type. Certains devaient avoir vraiment l'alcool mauvais. En contre-partie, j'avias lâché les affaires de Rory pour lui mettre une bonne droite en plein visage. J'avais le nez qui piquait mais ça allait. C'était surtout la mâchoire qui était douloureuse. « Crétin. » murmurais-je pendant que l'homme se tenait contre le comptoir. Je repris les affaires de la demoiselle avant d'aller à sa hauteur et de lui les lancer. Pas sûr qu'elle les rattrape. Je lui pris le bras pour me diriger vers la sortie. Une fois dehors il faisait froid. Elle n'était pas trop couverte. Je soupirais. J'enlevais ma veste avec difficulté avant de lui tendre. « Mets-ça. » Je ne voulais pas qu'elle attrape froid. Tant pis pour moi. Un rhume de plus ne me tuerait pas : j'avais une clavicule qui commençait à se soigner, j'avais mal au nez et à la mâchoire alors franchement un coup de froid n'allait pas m'achever. Je la pris par le bras pour qu'elle garde un certain équilibre. J'étais vraiment trop bon. Quand j'avais vu ses vautours dans le bar, je ne pouvais pas la laisser seule.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Dim 29 Nov - 22:36

love is pain
feat alvin&rory
L'homme parlait. Encore et encore. Ces paroles entraient dans une oreille et sortait de l'autre. Pourquoi est-ce qu'il était là ? Pourquoi est-ce qu'elle le laissait faire déjà ? La jeune femme pourrait très bien lui dire qu'elle était loin d'être intéressée. Mais elle se taisait. Elle riait à toutes les paroles de cet inconnu. La faute à l'alcool. Et puis Alvin est entré dans ce bar. Son attention était reportée sur lui. D'ailleurs, elle n'écoutait plus un mot de l'homme qui l'avait rejoint. La rousse était simplement concentrée sur son meilleur ami – s'il l'était encore – marché vers le bar. Comme un réflexe, elle s'était levée et commença à marcher dans sa direction. Au final, elle l'avait interpellé. Ou plutôt trébuché et ainsi agrippé sa veste. Rory le fixait durant quelques secondes avant de lui dire qu'elle l'aimait. Des mots sortis à cause de l'alcool. Ou plutôt grâce à l'alcool. Elle ne pouvait pas le nier. Elle l'aimait encore. Les sentiments étaient encore bien présents, sauf qu'il y avait Angus. Et Angus, elle l'aimait aussi. Est-ce que c'est aussi fort que pour Alvin ? Ca devrait être le cas. Mais depuis qu'il n'était plus là, ce n'est pas l'impression qu'elle avait. « Il est où Angus ? » Une grimace de la part de la rousse. Le nom qui fâche. Après tout, si elle avait été dans ce bar, c'est à cause de lui. D'Angus et de son envie de ne pas rentrer. De la laisser. « Il est pas lààààà. » Ou peut-être qu'elle devrait dire plus là. Après tout, est-ce qu'il allait rentrer un jour. Rory se le demandait vraiment. « Je te ramène chez toi. » Et d'un coup, elle ne sentait plus la présence d'Alvin. Il se reculait. Mais elle ne voulait pas. Elle était bien contre lui et elle ne voulait pas le laisser partir. « Tu restes là. » Son regard était plongé dans celui d'Alvin. Elle acquiesça légèrement la tête. Ne pas bouger. D'accord. Sauf que rester debout, ce n'était pas possible. La jeune femme commençait à sentir sa tête tournée. Elle fit quelques pas avant de s'asseoir sur le tabouret où était installé le scénariste quelques instants plus tôt. Peut-être que boire n'était pas une bonne solution, sauf qu'elle ne le comprenait pas encore. Pour le moment, c'était juste une drôle de sensation qui allait passer dans quelques minutes. La couturière commençait à trouver le temps long. Elle s'était levée du siège et cherchait Alvin des yeux. Et lorsqu'elle le trouva enfin, Rory l'avait vu en train de mettre un coup de poing à l'homme avec qui elle parlait quelques instants plus tôt. Comment? Pourquoi ? Ce sont les questions qu'elle aurait dû se poser. Sauf que son cerveau à cet instant précis ne lui disait qu'une chose : depuis quand Alvin était aussi …. Sexy. Elle secoua légèrement la tête, comme pour reprendre ses esprits. D'ailleurs un peu trop tard, puisqu'elle reçu ses affaires – que le scénariste avait dû lui lancer – et qu'elle n'avait pas rattrapé. Elle attrapa rapidement ses affaires avant que son meilleur ami ne lui attrape le bras pour l'emmener en dehors du bar. Autant dire que la température n'était clairement pas la même. Il faisait froid. Très froid. La jeune femme commençait à trembler légèrement. A vrai dire, elle commençait même à regretter d'être sorti aussi peu couverte. « Mets-ça. » Elle tournait la tête. Alvin lui tendait sa veste qu'elle pris avec un petit sourire avant de le remercier. Lentement, la jeune femme mis cette veste. Elle n'avait simplement plus froid. Elle pouvait aussi sentir son odeur. Une odeur qui la rassurait. Ils commençaient à marcher en direction de l'appartement de la rousse et un silence commençait à s'installer. Un silence qu'elle n'aimait pas forcément. « Je savais pas que tu savais te battre. Enfin bien te battre. Parce que t'étais complètement … Complètement waouh. » dit-elle avec un petit rire. Ce n'était pas vraiment le genre de chose qu'elle aurait dit habituellement. Peut-être que c'était le faute à l'alcool.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Lun 30 Nov - 20:51


love is a pain
rory & alvin
Heureusement que j'étais passé par là en fin de compte. Qui sait ce qui aurait réellement pu se passer. J'avais mal à la mâchoire, ça me lançait un peu. Au pire, je mettrais une poche de glace avant de dormir pour éviter d'avoir un énorme hématome et de devoir répondre aux questions curieuses d'Olivia. Olivia, je devrais peut-être la prévenir... Pourquoi ? Nous n'étions pas ensemble. Il faudrait peut-être que je parle de Olivia à Rory aussi... A l'instant précis, il ne valait mieux pas. Je ne savais pas comment elle aurait réagi. Elle m'avait dit que Angus n'était pas là. En effet, il n'était pas dans les environs. Sérieusement, qui laissait sa fiancée allait picoler dans le bar du coin. Si je le voyais j'allais franchement lui dire ce que je pensais. « Il ne te mérite pas. On ne laisse pas sa fiancée aller cuver. » Fis-je en soupirant. Je la tenais par le bras pour qu'elle évite de tomber. Je ne voulais pas qu'elle ait un accident en plus. Manquerait plus que ça, il y en avait déjà un de bien esquinter – moi. Angus était vraiment stupide. Il faisait souffrir Rory. Quoique je pouvais parler, je l'avais bien fait souffrir aussi ces derniers temps comme un crétin. Nous marchions, du moins, nous avancions et j'avais donné ma veste à Rory pour ne pas qu'elle attrape froid. Moi par contre j'étais en train de grelotter mais tant pis. C'est alors qu'elle partie dans ses divergences me parlant de la bagarre. Je pense qu'elle ne se rendait pas bien compte de la situation. Je levais les yeux au ciel. Je vis alors que le ciel était lumineux et étoilé. Il faisait très froid. Je m'arrêtais un instant. « Rory. » Je me mis à la regarder droit dans les yeux. « Je pense pas que tu captes : si j'étais pas là ce mec il t'aurai malmené. Il te voulait. Et pas amicalement. » J'en frissonnais d'avance. Qui sait ce qui aurait pu se passer si je n'avais pas poussé par hasard la porte du bar ce soir ? Je ne voulais même pas y penser tellement ça me révulsait. « Qu'est ce qui t'as pris de venir picoler ? Ca te ressemble vraiment pas. » Nous reprîmes notre marche, j'avais encore un peu de temps avant de la conduire à son appartement. Je ne voulais pas la ramener chez Judie, elle me foudroierait du regard en m'accusant d'avoir fait boire Rory alors que je n'y étais pour rien. Il devait y avoir encore une dizaine de minutes de marche. Je la remerciais silencieusement de ne pas avoir pris un bar à l'autre bout de la ville. « Fais attention où tu marches, je ne peux pas te porter. » Habituellement je l'aurais prise sur mon dos et on serait allé beaucoup plus vite mais avec mon bras en écharpe je ne pouvais pas le faire. Bien dommage car je n'aurai pas gelé sur place. Je m'arrêtais de nouveau, la lâchant deux secondes pour prendre ma casquette et la lui mettre sur la tête. Je ne voulais vraiment pas qu'elle attrape froid. Tant pis pour moi. En reprenant ma marche je vis rapidement que l'on était dans sa rue. « Tu as tes clés ? »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mar 1 Déc - 13:05

love is pain
feat alvin&rory
Mais où était Angus ? C'était décidément la grande question. Il n'était pas là. Évidemment ! Sinon il n'aurait pas laisser Rory entrer dans un bar pour boire – et pas qu'un peu – ainsi que de se faire librement draguer par un inconnu. Et cette absence commençait à faire du mal à la rousse. Un des raisons qui avait poussé la jeune femme à franchir la porte de ce bar. Ce qui fût d'ailleurs un miracle. D'habitude, Rory n'aimait pas s'y rendre. Il y avait toujours trop de monde et avec la peur de la foule de la jeune femme ce n'était pas une bonne chose, mais il faut croire que l'envie de boisson pour noyer cette peine qu'elle ressentait était plus forte que tout. « Il ne te mérite pas. On ne laisse pas sa fiancée aller cuver. » La styliste entendit le soupir qu'Alvin avait poussé. Peut-être qu'il avait raison. En ce moment, Angus ne méritait pas la rousse. Ou du moins, il faisait tout pour qu'ils restent éloignés. Quel fiancé ferait ça ? « On laisse pas sa fiancée attendre un possible retour et pourtant il le fait. » Cette fois-ci ce fût au tour de Rory de pousser un soupir. Un jour, il lui dit qu'il sera de retour à Londres avant le week-end. Le lendemain son discours change. Enfin de compte, son départ est repoussé d'une semaine. Il devrait être au près d'elle. Continuer à organiser le mariage. Parler de l'arrivée du bébé – même s'il ne savait pas pour le moment que ce n'était plus au programme. Sans doute que lorsqu'il allait revenir, il se demanderait pourquoi le comportement de Rory avait changé. Une question qu'il ne se serait pas posé s'il était revenu à temps. Alvin et Rory étaient enfin sortis du bar. Un changement de température qui était assez radical. Dans l'établissement, il faisait bon et donc le fait que la rousse soit habillée assez légèrement – du moins pour la saison – n'était pas un problème. Mais dès qu'elle avait mis un pieds dehors, elle regretta de suite de ne pas avoir eu la brillante idée de prendre en manteau en sortant. Elle avait les bras croisés, essayant de se réchauffer autant qu'elle le pouvait. Chose qui n'était pas vraiment une grande réussite, puisque cela pouvait se voir aux léger tremblement qu'elle avait. Le scénariste lui avait prêté sa veste pour éviter qu'elle n'attrape froid. Un silence commença doucement à s'installer et Rory n'aimait pas ça. Alors, elle commença à parler de la première chose qui lui venait à l'esprit. La bagarre – ou du moins ce qu'elle avait pu voir, c'est-à-dire : la fin – qu'il y avait eu au bar. C'était sans doute la première fois qu'elle le voyait avoir ce genre de comportement. Autant dire que cela lui avait fait quelque chose. Une pensée qu'elle aurait certainement en temps normal gardée pour elle, sauf qu'avec l'alcool qu'elle avait ingurgité, la rousse disait absolument tout ce qui lui venait à l'esprit. « Rory. » La jeune femme s'était tournée vers lui, un léger sourire aux lèvres tandis que leur regard était plongée dans celui de l'autre. « Je pense pas que tu captes : si j'étais pas là ce mec il t'aurai malmené. Il te voulait. Et pas amicalement. » « Oh, je lui aurais dis que j'étais pas disponible. Ou alors il aurait rencontré mon genoux. » dit-elle en levant les yeux. Non, elle ne comprenait pas. Sans doute à cause de sa naïveté. Pour la jeune femme, elle l'écoutait simplement, ne faisait aucunement attention aux avances que l'homme lui faisait. Elle l'aurait refusé et aurait expliqué pourquoi et il serait tout simplement parti. Oui, c'était le scénario qu'elle avait en tête. Un scénario idéal. Sauf qu'Alvin avait raison. Cela se serait passé autrement, mais Rory n'arrivait pas à l'imaginer. « Qu'est ce qui t'as pris de venir picoler ? Ca te ressemble vraiment pas. » Elle leva de nouveau les yeux. Comment pouvait-il le savoir ? Est-ce qu'il était dans sa tête. Est-ce qu'il savait comment elle aimait régler ses problèmes. D'accord, d'habitude, elle se aurait été sûrement vers lui, sauf qu'au vu de la situation, ce n'était pas possible. Elle avait donc dû choisir une autre méthode. Pas forcément la bonne. « Bah j'avais besoin de boire. Ma vie commence à être légèrement … Merdique. » Un mariage annulé. La perte de son bébé. Une amitié qui se brisait. Et un fiancé qui s'éloignait de plus en plus. Ouais, elle n'avait pas une vie parfaite en ce moment. Peut-être que ce n'était qu'une passade. Elle l'espérait. « Fais attention où tu marches, je ne peux pas te porter. » Elle regarda ses pieds durant un court instant, ne comprenant pas pourquoi il lui disait ça. D'accord, peut-être qu'elle ne marchait pas vraiment droit. Mais elle marchait au moins. Et aucun risque qu'elle ne tombe, elle n'avait pas mis de talon. Elle n'était pas saoule à ce point. « Tu as tes clés ? » Elle le regarda avant de chercher rapidement dans son sac. Il lui avait fallu deux bonnes minutes avant de les trouver. Elle s'était même demandée si elle les avait prises. Après tout, Rory était partie si rapidement de l'appartement que ça ne serait pas si étonnant que ça. Mais après ces longues secondes de recherches, elle les avait sorti de son sac en arborant un grand sourire sur son visage. Elle s'approcha d'Alvin, lui tendant les clés en le regardant d'un air malicieux. « Viens les chercheeeeer ! » dit-elle en ayant un léger rire et en retirant sa main d'où elle les tenait avant qu'il ne le puisse les prendre. Oui, Rory prenait pour un jeu.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Mar 1 Déc - 20:06


love is a pain
rory & alvin
Je ne voulais rien rajouter sur Angus car comme d'habitude cela allait se finir en dispute. Je n'aimais pas ce type et il ne m'aimait pas. Je le jalousais, et ça depuis le début que je le connaissais. La première fois, j'en avais entendu parler par téléphone quand j'étais en Californie. J'avais alors raccroché en disant que j'étais fatigué après ma journée – pure mensonge je ne voulais tout simplement pas entendre parler de ce type. Quand je l'avais rencontré lors d'un de mes passages pour une semaine, souvent pour Noël j'avais fais un grand sourire alors que je le maudissais. Beau, gentil, le mec parfait que méritait Rory et pas un crétin comme moi. En tout cas, pour une fois je n'avais pas trop le mauvais rôle. Angus l'avait abandonné, lâchement. A croire ce qu'elle me disait, il ne rentrait pas. Quel crétin, c'était à peine croyable. Qu'est ce qu'il dirait s'il savait ? ''Oh Rory je suis désolé !'' Mes fesses ouai. A cet instant précis pendant que monsieur se parvenait je ne sais où, me voilà en train de ramener sa fiancée et la fille que j'aimais à son appartement saine et sauve. Car oui, si je n'avais pas été là je n'imaginais même pas ce qui aurait pu se passer. Je m'étais arrêté pour lui en faire part. Ce mec n'était pas venu pour jouer au mikado, oh non il était venu pour autre chose et elle ne semblait pas s'en rendre compte. Elle était naïve, bien trop et à son âge elle devait grandir. Le monde n'était pas fait de guimauve, ce n'était pas un lieu où tout le monde était beau et gentil et il fallait voir actuellement dans le monde ce qui se passait. Non, nous n'étions pas chez les bisounours. « Rory... Tu ne peux pas repousser un homme juste comme ça. Il a beaucoup plus de force que toi et excuse-moi, tu as la force d'un poussin, tu ne serais même pas capable de lui faire un bleu. Je ne sais pas si tu te rends compte que tu serai passé à la casserole si je ne m'étais pas pointé par hasard. » Autant lui dire cash. Elle allait peut-être s'en rendre compte à force. On avait repris notre marche et je lui avais dis de faire attention. Manquerait plus qu'elle perde l'équilibre et qu'elle se fasse mal. Je n'avais pas la force nécessaire pour la porter sur mon dos en ce soir glacial. Je n'avais rien répondu sur le fait que sa vie devenait merdique. Je ne pouvais pas le nier, puisque la mienne partait en cacahuète aussi sauf au niveau de mon travail. J'étais sur un bon projet et je pourrais peut-être en faire un autre succès. J'avais Olivia en plus, ce qui était un grand point positif. Quel bordel en ce moment. On était arrivé dans la rue de son appartement et je lui avais alors demandé si elle avait ses clés. Oui, elle les avait mais elle ne voulait pas me les donner de suite, voulant jouer à un jeu. Franchement, ce n'était pas le moment. Je n'avais pas envie de jouer et cela se vit rapidement sur mon visage. Vu comment elle était bourrée, elle ne ferait pas long feu. J'avais réussi à les chopper, elle n'était pas allée assez vite sur le coup. « Perdu. » Déclarais-je avant de l'aider à gravir les marches du perron et de mettre la clé dans la serrure. Si je les donnais à Rory, on en aurait pour plusieurs heures avant qu'elle arrive à ouvrir la porte. Un clic se fit entendre et j'ouvrais la porte avant d'allumer la demeure et d'entrer. « Bon, ca va aller ? Tu vas arriver à aller au lit ? » Je restais près de la porte. Il ne fallait quand même pas croire que j'allais passer la nuit ici, ça deviendrait bizarre.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mer 2 Déc - 13:02

love is pain
feat alvin&rory
Un des problèmes de Rory, c'est sa naïveté. Vingt-sept ans et la jeune femme pense encore vivre dans un monde de bisounours. Elle ne voyait que le bon côtés de choses. Et à son âge, c'est légèrement handicapant. Alvin avait eu raison de se méfier, il aurait pu arriver malheur à la jeune femme. « Rory... Tu ne peux pas repousser un homme juste comme ça. Il a beaucoup plus de force que toi et excuse-moi, tu as la force d'un poussin, tu ne serais même pas capable de lui faire un bleu. Je ne sais pas si tu te rends compte que tu serai passé à la casserole si je ne m'étais pas pointé par hasard. » Une moue se dessina sur le visage de la costumière. « J'ai plus de force que toi. » lui avait-elle dit en levant les yeux. Enfin, en tant normal, elle avait légèrement plus de force que le jeune homme. Elle arrivait très facilement à se défouler, à faire ressortir toute la colère qu'elle emmagasinait depuis des années. Mais sous l'effet de l'alcool, c'était autre chose. Elle avait la force non pas d'un poussin, mais plutôt d'un mollusque. Elle ne comprenait pas ce qui aurait pu se passer. Pour le moment, son cerveau refuser d'imaginer un tel scénario. Peut-être que le lendemain, elle serait reconnaissante envers Alvin pour lui avoir éviter le pire. Et Rory commença à jouer. Il voulait les clés ? Il n'avait qu'à les attraper. Dans l'esprit de la rousse, c'était une bonne idée. Une excellente idée même ! Sauf qu'il est embrumé par l'alcool et ce n'est pas forcément. Alvin n'avait pas envie de jouer et cela se voyait sur son visage. N'importe qui aurait pu le remarquer. Sauf Rory, cette rousse qui était restée dans cette idée de jouer, qui riait à chaque pas qu'elle faisait, lui tendant l'objet tant désirée. Quelques secondes. Voilà le temps qu'a duré le jeu. Quelques secondes avait suffit au scénariste pour lui prendre les clés de l'appartement. « Perdu. » Une moue déçue s'était dessinée sur le visage de la jeune femme. « Tu as triché. » dit-elle en croisant les bras. Mauvaise perdante ? Peut-être un peu. Alvin n'avait aucun cas triché. Il allait plus vite qu'elle tout simplement, mais elle ne s'en rendait pas compte. Avec l'alcool qu'elle avait bu, sans doute qu'elle pensait qu'elle courrait à la même vitesse que Flash. Autant dire que d'un point de vue extérieur, c'était assez drôle à voir. Ils étaient finalement arrivés près de l'immeuble de la jeune femme. Alvin essayait tant bien que mal de l'aider à monter les escaliers, autant dire que ce n'était pas une partie de plaisir. Et finalement au bout de quelques douloureuses minutes, l'appartement de l'appartement était ouverte. Le jeune homme avait même allumé la lumière, éclairant l'appartement. Chose qu'elle n'arrivait pas à supporter, tournant rapidement la tête. « Bon, ca va aller ? Tu vas arriver à aller au lit ? » Rory se mit à le regarder durant quelques secondes. Est-ce que ça allait ? Est-ce qu'elle se sentirait mieux dans son appartement en étant seule ? Dans ce même appartement qui la rendait mal à l'aise. Elle secoua légèrement la tête pour lui faire comprendre que non. Même si Alvin ne lui avait pas demander cette question dans ce sens là. « Reste. » lui avait-elle soufflé dans un simple murmure. Elle avait agrippé le haut du scénariste de ses doigts, posant sa tête en creux de son cou, respirant son odeur. Elle n'avait aucune envie d'être seul. Elle n'avait plus la force. Et surtout, elle avait cette envie d'avoir Alvin à ses côtés.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Mer 2 Déc - 14:34


love is a pain
rory & alvin
Je sentais que ça allait tourner mal. Il fallait que je parte. Je ne devais en aucun cas rester seul avec elle dans son appartement. Je ne pouvais pas faire ça. De ce fait je lui avias demander si elle pouvait rejoindre sa chambre seule. Je n'aurai plus qu'à récupérer ma veste et ma casquette et de partir en direction de mon propre appartement pour rejoindre les bras de Morphée. Oui, c'était mon plan mais à ce moment précis je ne bougeais plus d'un pouce. Pourquoi ? Rory venait de s'accrocher à mon tee-shirt et avait enfoui son visage dans mon cou. Je sentais son parfum qui était enivrant. Il ne fallait pas que je bouge. Cette proximité était en train de me déstabiliser. Il fallait que je la repousse, que je parte et que je ne revienne pas. Oui c'était ce que je devais faire. Ma raison me disait que c'était la meilleure chose à faire : il ne fallait en aucun cas rester cette nuit. La petite voix de mes sentiments me disaient que bien au contraire c'était une occasion en horreur et en plus Angus n'était pas là. Si elle s'était accrochée comme ça à moi c'était qu'il y avait une raison. La situation devenait vraiment compliqué. Bizarrement mon bras avait entouré sa taille sans que je ne le remarque, comme un réflexe. Non, il ne fallait pas. Ce n'était pas bien. En plus, elle me frapperait le lendemain en sachant ça en me disant que j'en avais profité. Après tout, elle m'en voulait pour tout en ce moment. « Rory... » J'avais murmuré son prénom avant de soupirer légèrement. J'avais fermé les yeux pour savourer le moment. Autant en profiter un peu quand même. Elle ne bougeait pas. « Rory, il serait préférable que je parte. » C'était ma raison qui parlait, moi je crevais d'envie de partir. Elle portait toujours ma veste. Elle m'avait manqué ces derniers jours. J'avais été tellement méchant avec elle. Ma colère avait dépassé mes mots mais ça me tuait de la voir avec une autre personne. C'était comme si on me donnait une chance ce soir. Angus n'était pas là. Non ça ne se faisait pas. J'étais en train de batailler avec mon esprit alors que je sentais que Rory était toujours accrochée à mon tee-shirt. Je la serrais un peu plus contre moi, enfouissant ma tête dans sa nuque pour respirer son parfum et y déposer un doux baiser. Je fermais la porte par un coup de pied. Tant pis, non ne je ne partirai pas. L'occasion était déjà trop bonne, pour une fois qu'elle ne me repoussait pas. N'empêche, c'était assez enfoiré comme comportement : elle était bourrée et elle ne se souviendrait sûrement de rien le lendemain. Non je ne pouvais pas faire ça. Je la repoussais alors légèrement, m'enlevant de son étreinte. « Ce n'est pas raisonnable. » Je le faisais à contre-coeur, bien entendu que j'étais fou d'elle et que je voulais juste avec elle, mais ce n'était pas ce qu'il fallait faire... Des fois j'avais envie de me donner des propres claques.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mer 2 Déc - 21:30

love is pain
feat alvin&rory
Ils étaient arrivés à l'appartement. Enfin. Parce que Rory n'aurait pas supporter de marcher plus longtemps. Mais ils étaient en face de l'appartement de la jeune femme. Heureusement qu'Alvin avait les clés, puisque si c'était la jeune femme qui avait eu la tâche d'ouvrir la porte, ils n'étaient absolument pas rendu. Peut-être même que si la rousse avait été seule, elle aurait passé le reste de la soirée à l'extérieur plutôt qu'à l'intérieur. Heureusement qu'il y avait Alvin. Puis, le scénariste lui avait demandé si elle allait bien, si elle pouvait rendre dans sa chambre seule. Sauf qu'elle ne se sentait pas bien. Elle était bien partie de l'appartement, parce qu'elle n'arrivait plus à supporter cette solitude qui régnait dans l'appartement. Non, elle n'allait pas bien. Et la jeune femme lui fit comprendre. Elle s'était tournée vers lui, agrippant le haut du scénariste, en profitant pour se blottir contre lui. Une sensation agréable. Très agréable. La rousse avait blotti son visage dans le creux du cou d'Alvin, respirant son odeur. C'était apaisant. Elle pourrait rester dans cette position un long moment. Peut-être que ce n'était pas bien, que ce n'était pas correcte, mais elle s'en fichait complètement. Et puis, Alvin avait l'air d'apprécier le fait que la rousse était blotti contre lui, puisqu'il avait entouré la taille de la couturière d'un de ses bras. « Rory... » Il avait tout simplement murmuré son prénom. Si cela le dérangeait, il l'aurait plutôt repoussé. La rousse ne dit rien. Au contraire, elle resserrait un peu plus son étreinte, comme pour l'empêcher de partir où cas Alvin avait cette stupide idée. « Rory, il serait préférable que je parte. » La jeune femme secoua légèrement la tête. Peut-être qu'il avait raison. Il serait préférable. Sauf qu'elle n'en avait vraiment aucune envie d'être raisonnable à cet instant précis. Et apparemment, Alvin n'était pas du genre à vouloir être raisonnable aussi. Il avait à son tour resserrer l'étreinte, enfoui son visage et avait même déposer un baiser dans la nuque de la rousse. Un léger sourire s'était dessiné sur le visage de la jeune femme. Elle avait même frissonné lorsqu'elle senti les lèvres du scénariste sur sa peau. Et soudainement, il ne se trouvait plus à l'extérieur de l'appartement et Alvin avait même fermé la porte avec son pied avant de s'éloigner doucement. Rory leva la tête et le regardait avec une petite moue, essayant de lui faire comprendre son mécontentement. « Ce n'est pas raisonnable. » Rory leva les yeux durant un moment. Elle s'était approchée de lui, un sourire malicieux sur son visage. « On n'a qu'à pas être raisonnable. » Et pour une fois, ce n'était pas l'alcool qui lui faisait dire ça. Peut-être le fait qu'Angus soit partie depuis un certain moment n'arrangeait pas la situation. Rory était seule, ne se sentant pas spécialement bien. Et Alvin était là. Le sourire de la jeune femme s'était légèrement agrandi et avait approché doucement son visage de celui d'Alvin pour l'embrasser. A croire qu'il fallait que l'un des deux ait bu de l'alcool pour pouvoir simplement s'embrasser.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Jeu 3 Déc - 20:15


love is a pain
rory & alvin
Raison ou sentiment ? J'étais tiraillé entre les deux. D'un côté ma raison me disait d'arrêter, de rentrer chez moi avant que cela ne dérape, de l'autre, mes sentiments me disaient de profiter de l'instant. Après tout ne lui avais-je pas déclaré mon amour des semaines plus tôt ? Si, à l'église en plus pendant son mariage. Du moins c'était ce que je suspectais. Je me rappelais juste du baiser que je lui avais donné dans sa chambre et elle m'avait déclaré que j'avais ruiné le mariage donc par déduction... Il ne fallait pas. Cette phrase je me la répétais depuis plusieurs minutes. Je l'avais serré dans mes bras, j'avais respiré son parfum et j'avais même déposé un doux baiser au creux de son cou. Depuis combien de temps attendais-je d'être aussi proche d'elle ? Depuis de nombreuses d'années. Trop d'années même. Ne pouvais-je pas me réjouir de tenir dans mes bras tout ce que j'avais voulu ? A croire que quand j'étais pas ivre je réfléchissais de trop car je venais de faire un geste que jamais je n’avais pensé faire : je l'avais repoussé en lui certifiant que ce n'était pas raisonnable. Elle me fit une moue déçue avant d'avoir un sourire espiègle aux lèvres et de me regarder au plus profond de mes yeux. Cela me déstabilisait légèrement. Elle me déclara alors que l'on avait pas à être raisonnable. « C'est l'alcool qui te fait parler Rory... » Je mis ma main disponible devant moi comme pour lui faire prendre conscience qu'il fallait être vraiment raisonnable. Elle s'était trop approchée de moi. La distance de sécurité était réduite. Il ne fallait pas qu'elle s'approche d'avantage. Je n'avais pas pu l'en empêcher voilà que ses lèvres étaient collées aux miennes. J'avais prolongé le baiser comme si c'était automatique. Ses lèvres étaient sucrées. J'avais alors passé mon bras autour de sa taille pour rapprocher encore plus le contact. Cette sensation je l'avais toujours souhaité et c'était comme une drogue : je n'arrivais pas à m'en détacher. C'était toujours tout ce que j'avais voulu alors pourquoi étais-je en train de faire ce que je faisais ? J'avais détaché mes lèvres des siennes, je m'étais pincé les lèvres avant de m'éloigner d'elle. « Non ce n'est pas bien. » A croire que j'avais un véritable sens de la morale en ce soir. J'avais fais quelques pas. Angus s'en serait-il privé si les rôles étaient inversés ? Le connaissant non, je ne l'aimais pas. Il fallait que je vois ça comme le destin. Je n'étais sans doute pas rentré dans ce bar par hasard et puis... Au vue de notre dispute passée, c'était quand même assez incroyable d'en être là. Au diable les conventions, et au diable la morale. Il ne fallait pas que je réfléchisse. Je m'approchais d'elle. « Tu me frapperas pas ? Tu as toute ta conscience ? Combien font 2+2 ? » Question stupide, mais je voulais savoir à quel point elle était ivre. Sérieusement je ne voulais pas abuser d'elle. J'aurai du rentrer chez moi mais au lieu de ça je me mis à l'embrasser.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Jeu 3 Déc - 22:43

love is pain
feat alvin&rory
Il ne fallait pas être stupide pour comprendre que ce n'était pas bien ce qu'ils faisait. Mais Rory s'en fichait complètement. Et ce n'était pas l'alcool qui lui faisait penser ça. Elle s'en fichait complètement que ce qu'elle était en train de faire n'était pas correct. La rousse voulait tout simplement profiter de ce moment qu'elle avait attendu depuis de longues années. Et puis, il ne faisait rien de mal. La rousse l'invitait juste à rester dans son appartement pour ne pas qu'elle soit seule. Juste une simple visite. Que pouvait-il se passer d'autre ? Encore une fois, la naïveté de la jeune femme avait pris le dessus. Bien sûr qu'il pouvait se passer des choses. Surtout avec Alvin, mais aussi Rory qui ressentait autre chose que de l'amitié pour l'autre. Mais elle se voilait encore la face. Jusqu'au moment où le scénariste le serra un peu plus contre, jusqu'au moment où il posa ses lèvres contre sa nuque. Un léger frisson parcouru le corps de Rory. Un sentiment plus qu'agréable. Oui, c'est à ce moment-là qu'elle s'était dit que si quelque chose d'autre se passait, elle s'en fichait complètement. Elle disait adieu à la raison. Et c'est avec un sourire en coin qu'elle l'avait dit à Alvin. « C'est l'alcool qui te fait parler Rory... » Elle leva les yeux durant un court instant avant de secouer la tête. Peut-être que l'alcool lui avait donné le courage de dire ça. Peut-être qu'en temps normal, elle aurait été d'accord avec lui. Peut-être qu'il aurait fallu être raisonnable. Sauf qu'elle n'en avait plus envie. Le scénariste avait essayé de mettre une certaine distance entre eux. Un échec, puisque Rory s'était approchée de lui pour au final posé ses lèvres sur celle du jeune homme. Elle aurait dû faire ça depuis plus longtemps. Pourquoi elle s'était retenue de l'embrasser durant leur adolescence. Et Alvin avait prolongé ce baiser. Les lèvres de la rousse s'étaient étirées pour avoir un large sourire. Elle aurait voulu que cet instant dure plus longtemps, mais le scénariste avait détaché ses lèvres de celles de la rousse. Et à nouveau, il avait fait quelques pas pour s'éloigner d'elle. « Non ce n'est pas bien. » Elle poussa un long soupir. Un très long soupir. Mais elle s'en fichait. Elle lui avait clairement fait comprendre quand elle l'avait embrassé. Rory l'avait embrassé. C'était sans doute une preuve assez évidente qu'elle s'en fichait que ça soit bien ou non, en sachant ce qui s'était passé dans la cuisine de la mère adoptive de la jeune femme. « Tu me frapperas pas ? Tu as toute ta conscience ? Combien font 2+2 ? » Un autre soupir sorti de la bouche de la jeune femme. Si elle ne voulait pas que ça se passe ainsi, elle le lui aurait fait comprendre. Oui, elle avait bu. Peut-être un peu trop. Mais elle était encore consciente de ce qu'elle faisait. « T'as d'autres questions stupides ? » Et à nouveau, Alvin s'était approché d'elle, posant ses lèvres sur celles de Rory. Un large sourire s'était à nouveau dessiné. Elle avait agrippé le haut d'Alvin, le poussant faire elle pour l'approcher un peu plus de la rousse. Elle tenait toujours le haut du scénariste, l'attirant vers sa chambre tout en continuant de l'embrasser. Sans doute qu'il était trop tard pour faire marche arrière. Peut-être qu'elle allait commettre l'irréparable. Mais elle s'en fichait complètement. La jeune femme détacha ses lèvres de celles d'Alvin, le regardant avec un sourire plein de malice. Est-ce qu'elle allait s'arrêter ? Absolument pas. C'était même le contraire. La bouche de la couturière rencontra de nouveau la peau du scénariste. Elle déposa des baisers le long du cou du jeune homme. Ils firent quelques pas, jusqu'à ce qu'ils tombent sur le lit. Cela avait provoqué quelques éclats de rire pour Rory. Durant un court instant. Ce mouvement était un peu trop rapide pour la jeune femme. Elle se sentait bien dans les bras d'Alvin, sauf qu'à cet instant elle ne se sentait pas si bien que ça. Surtout son estomac. D'un geste rapide, elle poussa le scénariste avant de se mettre à courir en direction de la salle de bain. A croire que l'alcool qu'elle avait pu ingurgité la rappelait à l'ordre. Et c'était peut-être mieux ainsi.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Ven 4 Déc - 14:53


love is a pain
rory & alvin
Tout allait vite, peut-être même trop vite. Je sentais qu'elle était embrumée par l'alcool et je ne voulais pas que cela dérape si elle ne savait pas ce qui était en train vraiment de se passer. Imaginons que le lendemain matin elle me frappe en me disant que j'avais abusé de sa faiblesse et que j'étais un gros connard ? C'était ce genre de questions qui étaient en train de me passer par la tête alors j'avais eu l'idée de lui poser une question toute débile pour voir si elle avait toute sa tête. Point de réponse, du moins si, une qui se transformait en une autre question me demandant si j'avais toujours des interrogations aussi stupides. Je l'avais embrassé une nouvelle fois. Je ne me lassais pas de cette sensation. Très vite elle avait agrippé mon tee-shirt pour m'attirer dans sa chambre. Pas forcément une bonne idée à la base mais à présent je m'en moquais éperdument. Tant pis si je ne rentrerai pas ce soir, Olivia ne poserait pas de question. Nous n'étions pas ensemble à proprement parler, chacun pouvait faire sa vie. Je passais ma main dans les cheveux de Rory en continuant de l'embrasser. L'action fut peut-être un peu trop rapide car elle trébucha et on tombait à deux sur le lit. Une grimace de douleur vint se dessiner sur mon visage. Mon épaule m'avait fait mal sur le coup. Rory riait avant de s'arrêter un moment. Je ne compris pas ce qui se passait. Elle avait bougé, même poussé, je m'étais laissé tomber sur le côté et en ouvrant les yeux je vis qu'elle avait couru en direction de la salle de bains. Il ne fallait pas être Einstein pour comprendre rapidement que l'alcool était en train de provoquer ses petits effets secondaires. Elle aurait une gueule de bois abominable le lendemain. Je restais un moment allongé sur le lit attendant que la douleur passe. Je regardais le plafond, je n'entendis plus un bruit. Je me relevais alors d'un coup. « Rory ? » J'attendais une réponse de sa part mais il n'y eut rien. Je me levais du lit pour aller en direction de la salle bains avant de frapper quatre coups à la porte. « Ca va ? » Je me doutais que non. Franchement je me souvenais encore de mes soirées en Californie où l'on avait souvent fini la tête à l'envers après une avant-première. Qu'est ce que j'avais pu être malade par moment. J'ouvris la porte qui n'était pas verrouillée et je vis qu'elle avait l'air assez mal au point. Je me baissais à sa hauteur en passant ma main dans ses cheveux. « Bon attends. » je m'étais relevé avant de prendre la direction de la cuisine. Il faudrait peut-être couper ses nausées, sinon elle allait être malade toute la nuit. Je pris un citron que je trouvais dans la corbeille de fruit. Bon maintenant le tout était de me débrouiller avec une main. Je coinçais le citron avant mon avant bras où était mon atèle pour réussir à le couper un deux. Ce que j'eus réussis à faire sans me transpercer. Je l'avais pressé et ajouter un peu d'eau tiède. Prenant le verre je me remis en quête de la salle de bain et je la trouvais toujours aussi mal au point. Je lui tendis le verre. « Bois-ça. »
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Ven 4 Déc - 20:14

love is pain
feat alvin&rory
Rory et l'alcool, ça ne faisait pas bon ménage. Ce n'est pas quelque chose de nouveau. Non pas qu'elle avait l'alcool mauvais. C'est même le contraire. Avec la boisson, elle est plus joyeuse que d'habitude. Ce qui ne va pas entre l'alcool et la rousse, c'est l'après. Les effets secondaires. Et pour la jeune femme, les effets secondaires arrivent un peu trop rapidement. Sauf qu'elle avait l'air d'avoir oublié ce léger détail, étant bien trop occupé à profiter des lèvres du jeune homme. Tout s'enchaînait rapidement. En quelques minutes, ils étaient passés de l'entrée de l'appartement à la chambre et plus précisément sur le lit. Est-ce que Rory s'en voulait de ce qui était en train de se passer ? Aucunement. Est-ce qu'elle allait le regretter par la suite ? Sans doute. Sauf qu'elle ne pensait pas à ce qui pourrait se passer ensuite. Et puis la réalité l'avait rattrapé. Un mouvement trop rapide de la part de la rousse et son estomac l'avait rappelé à l'ordre. Premier signe d'une gueule de bois assez importante. Elle avait repoussé assez rapidement Alvin avant de courir vers la salle de bain. Ce n'était pas vraiment l'idée qu'elle se faisait du reste de sa soirée. Et peut être que c'était mieux ainsi. Peut-être que cela allait lui éviter de faire une grosse erreur. Durant plusieurs minutes, la tête de la rousse resta au dessus de la cuvette. L'état dans laquelle Rory se trouvait avait une désagréable sensation de déjà vu. Lorsqu'elle avait ses nausées matinales. C'était quasiment la même sensation. Sauf que le lendemain, elle allait avoir en plus un mal de tête assez impressionnant. « Rory ? » Elle entendait la voix d'Alvin. Peut-être qu'il devait s'inquiéter de son état, mais elle n'avait plus la force pour lui répondre. Elle était bien trop occupé à vider le contenu de son estomac. Au moins, ce n'est pas une situation trop honteuse, le scénariste l'avait déjà vu dans cet état. Au bout de quelques minutes, la jeune femme avait entendu quelqu'un frapper à la porte. Alvin. Sans doute qu'il voulait s'assurer qu'elle allait bien et qu'elle ne s'était pas endormie sur la cuvette des toilettes, ce qui n'était pour le moment pas le cas. Enfin, peut-être que ce n'était qu'une question de temps si elle continuait ainsi, cela allait être le cas. « Ca va ? » Pas de réponse. Elle avait essayé de parler. Sauf qu'à chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, elle allait cette sensation qu'elle allait vomir à tout moment et préférait donc se taire. Ce silence, qui ne devait pas être rassurant, fit qu'Alvin était entré dans la pièce. La rousse avait la tête posé contre le meuble. Elle n'allait pas bien du tout. Et puis, elle commença à sentir les doigts du scénariste qui glissaient le long de sa chevelure de rousse. Durant ce court moment, elle allait mieux. Ce n'était toujours pas ça, mais durant ce court instant, elle ne se concentra que sur la présence d'Alvin à ses côtés. « Bon attends. » Rory leva la tête et vit Alvin qui s'était levé et partir de la pièce. Elle voulait le retenir, mais elle n'avait même pas la force pour ça. Elle regardait simplement partir. Et l'attente fut longue. Très longue. Les nausées arrivaient, puis partaient sans cesse. C'était comme si son estomac était en train de faire des montagnes russes. Au bout de longues minutes d'attentes, Alvin était de nouveau dans la pièce avec ce qui semblait être un verre d'eau qu'il lui tendit. « Bois-ça. » Elle acquiesça légèrement la tête, prenant le verre et ainsi de boire une gorgée. La réaction fut plus qu'immédiate. Rory avait fait une grimace après avoir avalé la gorgée. Elle était même à la limite de recracher ce qu'elle avait bu. « Qu'est-ce que tu m'as donné ? » dit-elle en regardant le verre avec une petite moue. Elle poussa un léger soupir avant de poser sa tête. « Je me sens pas bien …. » Comme si ce n'était pas évident. Cela se voyait clairement qu'elle n'était pas bien, outre le fait qu'elle se trouvait au dessus des toilettes, la jeune femme commençait à avoir des cernes et elle était plus que pâle.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Ven 4 Déc - 20:40


love is a pain
rory & alvin
Tout se passait bien jusqu'à ce que Rory se sente mal. Comme si la réalité nous servait un message sur ce qui ne fallait pas faire. A croire que l'on nous observait réellement et qu'on nous livrait le message que l'on tentait de ne pas comprendre : ce n'était pas bien. Je l'entendis vomir et je grimaçais. Ca me rappelait vraiment nos gueules de bois de dans le temps et en particulier les miennes quand j'allais aux soirées d'avant-première. Qu'est ce que j'avais pu être malade. J'avais ce petit remède miracle pour couper les nausées, du citron avec de l'eau tiède. C’était Olivia qui m'avait donné ça quand on était malade après avoir trop bu. Cela me soulageait à chaque fois et le lendemain avec une aspirine c'était comme si on n'était requinqué. J'étais parti dans la cuisine pour préparer ce breuvage et heureusement que j'avais réussi à trouver un citron dans la corbeille de fruits. J'étais revenu assez rapidement et je grimaçais en la regardant. Elle avait l'air vraiment mal au point. Je lui tendis le verre en lui demandant de boire ça. Elle avait bu une gorgée et elle fit une grimace avant d'avoir des haut-le-cœur, me demandant ce que j'avais mis dedans. « C'est juste du citron Rory, avec de l'eau tiède. » Fis-je en l'observant. Je m'agenouillais à sa hauteur en l'observant. Elle déclarait se sentir mal et je la vis pâlir très rapidement. Ce n'était peut-être pas une gueule de bois après tout. « T'as mangé quelque chose de périmé ? » Une autre idée m'était venue à l'esprit. Je la mis dans un coin de mon cerveau. Je n'espérais pas que ce soit ça. Pitié qu'elle ne soit pas enceinte. Je me prendrais une grosse baffe et je partirai définitivement me terrer quelque part en Californie. Dans une grotte dans le Grand Canyon et je me ferai dévorer par les vautours. Je commençais à devenir dramatique. Je pris le verre dans ma main et je lui pinçais le nez. « Tu vas le boire, je m'en fous si tu veux pas. » Je lui fis boire de force le jus de citron tiède. Franchement je n'étais plus à ça près. Je la relâchais par la suite avant de l'observer. Elle n'avait toujours pas l'air d'aller mieux. « Bon allez, au lit ! » Je posais le verre sur le carrelage pour l'aider à se relever de mon bras vacant pour l'accompagner jusqu'à son lit. « Tu vas te mettre au chaud et demain ça ira mieux. » Franchement je n'en étais pas forcément sûr mais j'espérais. De toute manière cela ne pouvait être rien de grave à part une intoxication alimentaire au grand maximum. Elle morflerait juste un peu. Je l'aidais à s'asseoir sur son lit. « Tu as bu quoi sinon ? » Ca pouvait venir de ça aussi, n'empêche je pus m'empêcher de lui demander : « T'es pas enceinte au moins ? » Comme si cela allait m'offusquer, comme si elle ne devait pas l'être. J'étais vraiment con avec ma question pour le coup. Cela ne devrait pas être moi qui devrait être là, ça devrait être Angus. La réalité me frappa de nouveau. Je n'étais pas son mari, je n'étais même pas son petit ami. « Je veux dire, non pas que ce soit quelque chose de mal, mais juste pour savoir pourquoi tu es malade comme ça quoi... » J'étais en train de m'enfoncer dans mon trou. Je commençais à me sentir gêné. Je la regardais. « T'inquiètes pas, je ne vais pas te laisser. Je suis pas un lâcheur...moi. » Je m'assis à côté d'elle pour la prendre dans mes bras.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Ven 4 Déc - 22:28

love is pain
feat alvin&rory
« C'est juste du citron Rory, avec de l'eau tiède. » Du citron. Cela expliquait pourquoi elle trouvait que ce verre d'eau avait un goût étrange. Tout simplement parce que ce n'était pas un simple verre d'eau. Et elle devait le boire entièrement ? A cette idée, la jeune femme grimaça légèrement. Pire qu'un médicament. De base, elle n'aimait pas vraiment le jus de citron, mais avec l'alcool c'était vraiment pire. Et finalement, elle commençait à ne pas se sentir bien, commençant à pâlir. Peut-être un autre effet de l'alcool. « T'as mangé quelque chose de périmé ? » La jeune femme réfléchi durant de longues secondes avant de secouer la tête. De souvenirs, ce n'était pas le cas. Et puis, il faut dire qu'elle n'avait pas vraiment préparer ses repas depuis un petit moment. Si elle avait mangé quelque chose qui était périmée, ce n'était pas de sa faute, mais celle des restaurants où elle a commandé. Son regard se posa à nouveau sur le verre d'eau et de citron et poussa un léger soupir. Elle ne pourra pas le boire entièrement sans aucun problème. Enfin, c'était sans compter Alvin qui voulait vraiment – mais vraiment – lui faire boire cette chose. « Tu vas le boire, je m'en fous si tu veux pas. » Et le scénariste lui pinça le nez, comme si c'était l'odeur qui la gênait – et la força à boire le verre. Un moment plus que difficile pour Rory, mais elle l'avait fait. Le verre était vide. Enfin. Maintenant, elle espérait que cette boisson miracle allait fonctionner, sinon il était certain que la jeune femme allait se venger sur Alvin. Et pour le moment, c'était loin d'être le cas. « Bon allez, au lit ! » Rory se levait difficilement et heureusement que le scénariste était là pour l'aider. Le chemin pour retourner à son lit était un véritable parcours du combattant, du moins dans l'esprit de la jeune femme. « Tu vas te mettre au chaud et demain ça ira mieux. » Et elle était enfin assise sur le lit. Rapidement, elle s'était allongé, fermant quelques secondes les yeux. Ce n'était qu'une question de secondes avant que la rousse rejoigne les bras de Morphée. « Tu as bu quoi sinon ? » Elle ouvrit doucement les yeux et se laisse quelques secondes de réflexions, alors qu'elle restait toujours allongée. « Je m'en rappelle plus. C'était surtout les boissons que l'autre mec m'offrait. » Un petit silence s'était installée, jusqu'à ce qu'elle comprenne ce qui s'était passé. Ou du moins, une hypothèse. « T'es pas enceinte au moins ? » Elle le regardait durant un court instant, légèrement gênée. Non, elle n'était plus enceinte. Elle voulait lui répondre, sauf qu'aucun mot ne sortait de sa bouche. Elle avait même l'impression de sentir les larmes arriver à ses yeux. « Je veux dire, non pas que ce soit quelque chose de mal, mais juste pour savoir pourquoi tu es malade comme ça quoi... » Elle se releva doucement, Rory n'avait aucune envie de se sentir à nouveau mal, pour se rasseoir correctement. « Je suis pas … plus enceinte … » Sa voix était faible vers la fin de sa phrase. L'envie de pleurer se faisait de plus en plus présente. « T'inquiètes pas, je ne vais pas te laisser. Je suis pas un lâcheur...moi. » lui avait-il dit alors qu'Alvin la prenait dans ses bras. Rory passa ses bras autour du scénariste, se blottissant un peu plus contre lui. Il était très clairement en train de faire une allusion à Angus. Sauf qu'elle n'avait pas le courage de dire quoi que ce soit. Et elle ne pouvait pas lui dire qu'il avait tort. Son fiancé était parti à la première occasion. « Tu me promet de rester ? » Elle leva légèrement la tête pour plonger son regard dans celui du scénariste.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Dim 6 Déc - 20:50


love is a pain
rory & alvin
L’ambiance avait changé en une fraction de secondes. Me voilà en train de faire l'infirmier pour une situation que je considérais comme une terrible gueule de bois. C'était avant de voir le visage livide de Rory et les cernes qui étaient en train de se creuser. Je pensais à une intoxication alimentaire mais au vue de son signe négatif ce n'était pas du tout ça. C'est alors qu'elle me vit une étrange révélation. Elle avait bu oui, les verres surtout offert par l'homme que j'avais frappé dans le bar. Il ne fallait pas faire Einstein pour comprendre ce qui était en train de se passer. Il l'avait drogué. Quel lâche. Je serrais les poings cela m'énervait. Comment pouvait-on se comporter comme une ordure ?! Donc ma première théorie qu'il voulait abuser d'elle était juste et le destin avait bien fait de me mettre sur la route de Rory ce soir-là. Je frissonnais d'avance rien qu'en pensant à ce qui aurait pu se produire. « Rory combien de fois je t'ai dis qu'on n'acceptait pas les verres qui passent par les mains d'hommes inconnus ? » Je soupirais avant de passer ma main dans ses cheveux couleur de feu. Je n'allais pas la blâmer d'avantage alors qu'elle était en train de morfler et de vomir ses tripes. J'avais quand même réussi à la ramener sur le lit, en lui posant alors une question qui m'était passée par l'esprit. Une grossesse. Je ne savais pas pourquoi cette idée m'était venue à l'esprit mais elle pouvait être l'hypothèse de beaucoup de choses et en particulier du caractère détestable qu'avait eu Rory ces derniers temps, et le mariage repoussé aussi. Qui voulait ressembler à une grosse meringue dans sa robe de mariée ? J'avais préféré taire cette réflexion en l'observant. C'est alors qu'elle lâcha un élément tel une bombe. Mon visage s'était décomposé à vitesse grand V. « Comment ça plus enceinte ? » Le plus m'était resté dans la tête et j'espérais qu'elle me dise qu'en fait c'était une blague. Mais... qui étais-je pour jugé ? Je n'avais pas le droit. Elle avait eu sa vie, enfin elle l'avait toujours, avec Angus. Je fus un peu jaloux sur le coup mais je préférais me taire. « Pourquoi tu ne me l'as pas dis ? » Et surtout comment ça se faisait qu'elle n'était plus enceinte ? Enfin ça, c'était personnel je n'avais pas le droit de lui demander un truc pareil surtout sans cet état. Je lui avais alors dis que je ne la lâcherais pas ce soir. Je m'étais allongé sur le lit et elle m'observait en demandant si je lui promettais. « Bien sûr que oui. » Fis-je en soupirant avant de lui faire signe de venir contre moi. C'était Rory. Je ne pouvais pas la laisser. « Du moment que tu ne me vomis pas dessus ce serait gentil... » Déclarais-je avec un sourire taquin.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Dim 6 Déc - 22:56

love is pain
feat alvin&rory
« Rory combien de fois je t'ai dis qu'on n'acceptait pas les verres qui passent par les mains d'hommes inconnus ? » Elle leva les yeux durant un court instant. « Trop de fois. » dit-elle en poussant un soupir. Oui, on lui avait trop de fois ce genre de choses. Elle écoutait. Elle essayait de faire attention. Mais au bout d'un moment, elle ne faisait plus attention. Parce que si elle devait se montrer toujours méfiante, autant qu'elle ne sorte pas de chez elle. Ou qu'elle aille dans un couvent. Au moins, elle serait en sécurité. Aucun homme ne pourra l'agresser, la droguer ou abuser d'elle. Elle ne voulait pas devenir paranoïaque après tout. « Mais tous les hommes ne sont pas mauvais. » dit-elle faiblement. A nouveau, la naïveté de la rousse avait pris le dessus. Ce n'était pas son genre de voir le mauvais côté des choses. Elle voulait voir le bon en n'importe qui. Sauf que dans cette situation, elle était plus que difficile de trouver des excuses. Et il lui posa un tas de question. Peut-être que c'était dû à une intoxication alimentaire. Ou tout simplement parce qu'elle était enceinte. A cette hypothèse, la jeune femme ressentit un long frisson qui parcourait son corps. C'est après s'être relevé qu'elle lui avait annoncé que ça ne pouvait pas être ça, qu'elle n'était plus enceinte. « Comment ça plus enceinte ? » Elle n'ajoutait pas un mot, n'arrivant pas à formuler une simple phrase. « Pourquoi tu ne me l'as pas dis ? » Elle se mordait légèrement les lèvres, se sentant honteuse d'avoir gardé ça secret. Surtout qu'Alvin était censé être son meilleur ami. Mais déjà rien qu'à l'annonce de son mariage, il était loin d'être le plus heureux à cette annonce. Peut-être qu'elle n'avait pas envie de le faire plus souffrir que ça. « On voulait garder ça secret, le temps que le premier trimestre passe. » Peu de personne était dans la confidence. Et la plupart était au courant parce qu'ils l'avaient deviné. Judie par exemple. A vrai dire, elle avait l'impression qu'elle avait été au courant avant qu'elle ne le soit elle-même. « Enfin, maintenant ce n'est plus au programme … » Sa voix était faible, brisée. Ce n'était pas quelque chose dont elle arrivait à s'en remettre. Ce n'était pas quelque chose d'évident. Durant un moment, elle évita le regard du scénariste. Jusqu'au moment où il lui avait promis de rester auprès d'elle. Un faible sourire s'était dessiné sur le visage de la rousse. « Bien sûr que oui. » Il lui avait signe de venir contre lui. Chose qu'elle fit assez immédiatement. Elle se blottit contre lui, l'enlaçant tendrement. « T'es le meilleur. » Les lèvres de la jeune femme s'étaient étirées, alors qu'elle enfouie son visage dans le creux du cou d'Alvin. « Du moment que tu ne me vomis pas dessus ce serait gentil... » Elle leva la tête doucement et eu un léger rire. « Je vais essayer. » lui dit-elle avant de déposer un baiser sur la joue du scénariste et de se blottir contre lui, posant sa tête contre son torse. « Je me sens mieux. » Plus de nausée. Elle avait même un sentiment de sérénité. Elle n'avait aucune envie de rester dans les bras du jeune homme un long, très long, moment.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Mar 8 Déc - 20:03


love is a pain
rory & alvin
Je me disais que c'était vraiment la Providence ; que quelqu'un était en train de tirer des fils pour nous faire interagir et que tout ce qui était en train de se passer était pour une raison précise : il ne fallait pas céder à la tentation. Non, Rory était fiancée et je ne pouvais pas faire ça. Je n'aimerai pas qu'on le fasse vis-à-vis de moi-même. On avait été sur le point de faire une connerie, même si sur le coup je considérais que cela n'en aurait pas été une, mais la vie nous avait rappelé à l'ordre en faisant de Rory malade. Il ne m'avait pas fallu longtemps malgré un nombre incalculable d'hypothèses pour savoir ce qui l'avait rendu malade. Ce connard au bar l'avait drogué, avait sans doute glissé quelque chose dans son verre pour la rendre vulnérable tel un pantin. J'avais alors soupiré, lui demandant combien de fois je lui avais dis de ne pas accepter les verres provenant d'inconnus. Accepter un coup à boire certes, mais il fallait prendre son propre verre. C'est alors que je vis combien elle était naïve. J'avais juste envie de la secouer sur le coup pour la réveiller, mais j'avais peur qu'elle ne me vomisse dessus. « Arrête. Arrête. On est pas dans le monde des bisounours Rory. Je vais être franc : ce mec il voulait te violer. T'as tilté ?! Tu te rends compte si je n'étais pas venu ?! Arrête de croire que tout le monde est gentil. Tu crois que Angus est sympa en te laissant toute seule ? Tu crois que s'il t'aimait vraiment il te ferait ça ? » La dernière question était sortie toute seule. Je ne voulais pas lui faire de la peine mais ma franchise parfois franchissait mes lèvres avant même que je ne m'en rende compte. « Regarde: qui est présent pour toi ce soir ? Qui est présent alors que tu as été méchante envers lui ? Moi ou Angus ? Qui est-ce qui t'aime vraiment ? » Je la regardais droit dans les yeux, loin de la déstabiliser, je voulais vraiment qu'elle comprenne que j'étais sérieux. Certes, je profitais que l'autre crétin ne soit pas là mais j'en avais marre. J'avais laissé passer ma chance trop de fois. Je passais une main sur sa joue, la caressant doucement quand elle déclarait que cette grossesse devait être une surprise pour tout le monde mais que ce n'était plus à l'ordre du jour. Cela me rappelait Angie. Angie m'avait appelé quand elle avait décidé de ne pas garder le bébé, je n'avais rien dit à personne, j'avais juré d'emporter ce secret dans ma tombe. J'aurai pensé que Rory pouvait me faire confiance, sur ce coup j'étais déçue, elle avait préféré affronter ça seule. Cela me blessait légèrement mais je ne voulais pas enfoncer le couteau dans la plaie. Je lui avais promis de rester pour la nuit. Elle s'était alors blottie dans mes bras, enfouissant même son visage dans mon cou. Je sentais sa chaleur et son souffle sur ma peau. C'était agréable. Elle confiait qu'elle se sentait mieux. « Essaye de dormir un peu... » Fis-je en fermant moi aussi les yeux.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Dim 13 Déc - 10:09

love is pain
feat alvin&rory
Elle était malade. Peut-être que c'était l'alcool qui lui faisait ça. La rousse ne tenait pas l'alcool, c'est vrai. Sauf qu'il y avait autre chose qui la faisait ne pas se sentir bien. Peut-être quelque chose qu'elle aurait mangé. En y repensant, cela ne pouvait pas être ça. Elle faisait attention à ce qu'elle mangeait. Enfin, même si ces derniers temps, elle ne préparait pas vraiment à manger et commandait quelque chose qu'on le lui livre. Mais ce n'était pas ça non plus. Elle avait déjà eu quelques intoxications alimentaire et ce n'était pas la même sensation. Et puis, il y avait eu les verres qu'elle avait bu avec ce type au bar. Il n'a pas fallu longtemps avant de comprendre que le problème qu'elle avait venait de ce qu'elle avait bu. Il n'y avait pas que de l'alcool. Elle avait été stupide d'accepter. Mais c'était plus fort qu'elle. On était venu la voir, on lui avait fait un compliment et ça lui a fait un peu trop plaisir. Après des années où l'estime qu'elle avait d'elle, c'était plus que plaisant d'entendre ce genre de chose, même si ce n'est qu'un vulgaire piège. Et puis, il fallait qu'Alvin lui fasse la leçon. Il lui avait répéter qu'il lui avait déjà dit de ne pas accepter un verre qu'on lui offrait. Mais elle le savait ça. Ce n'était que la centième fois qu'il le lui répétait. Sauf qu'elle ne pouvait pas se méfier de tout le monde. Elle n'arrivait pas à voir les personnes comme un potentiel danger. Et si elle devait écouter tous les avertissements qu'on lui faisait, elle resterait enfermée dans son appartement. « Arrête. Arrête. On est pas dans le monde des bisounours Rory. Je vais être franc : ce mec il voulait te violer. T'as tilté ?! Tu te rends compte si je n'étais pas venu ?! Arrête de croire que tout le monde est gentil. Tu crois que Angus est sympa en te laissant toute seule ? Tu crois que s'il t'aimait vraiment il te ferait ça ? » Elle l'écoutait, l'évitant du regard et se mordant légèrement les lèvres. Elle avait compris – d'accord, après coup – ce que ce type voulait lui faire. La jeune femme voulait juste lui faire comprendre qu'elle ne pouvait pas toujours se méfier des autres. Elle l'avait fait bien trop souvent lorsqu'elle était enfant. Elle se méfiait, n'allait pas vers les autres. Son psychiatre lui avait dit de faire des efforts et de s'ouvrir aux autres. Et voilà qu'à présent on lui disait de faire le contraire. Et puis, il commença à parler d'Angus. Il n'était pas présent pour la jeune femme, mais comment pouvait-il savoir ? « Regarde: qui est présent pour toi ce soir ? Qui est présent alors que tu as été méchante envers lui ? Moi ou Angus ? Qui est-ce qui t'aime vraiment ? » Et finalement Rory rencontra à nouveau le regard d'Alvin durant quelques secondes. Elle n'arrivait pas à garder ce contact plus de quelques secondes. Comme si elle évitait quelque chose. Qu'elle évitait de se rendre à l'évidence que les sentiments qu'elle pouvait éprouver pour le scénariste. Lorsqu'elle commençait à parler de sa grossesse, elle sentit la main d'Alvin sur sa joue, la caressant doucement. Comme un réflexe, Rory posa une de ses mains sur la sienne, fermant dans les yeux avant de se blottir contre lui. Une sensation agréable. « Essaye de dormir un peu... » Elle acquiesça légèrement la tête alors qu'elle avait un peu plus enfoui son visage dans le creux de son cou. La rousse avait fermé les yeux et ne se concentrait que sur la respiration d'Alvin. Cela lui servait de berceau. Il n'avait pas fallu longtemps pour que la costumière rejoigne Morphée.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Dim 13 Déc - 16:02


love is a pain
rory & alvin
Il ne m'avait pas fallu longtemps pour m'endormir. A croire que la fatigue du à la douleur et toutes les émotions que j'avais ressenti ce soir m'avaient épuisé. Je dormis même comme un bébé puisque ce fut les rayons du soleil qui me réveillait. Rory était toujours dans mes bras et semblait dormir paisiblement. Je bougeais légèrement pour voir l’œil sur le réveil. Il n'était pas loin de huit heures et demi et je devais absolument me rendre sur le plateau de tournage aujourd'hui. Je ne pouvais pas être absent et Olivia allait se demander sinon où je serai passée. Je clignais des yeux pour bien me réveiller et je me redressais en faisant attention à ce que Rory ne se réveille pas. Je ne voulais pas qu'elle se réveille d'humeur ronchonne. Je me demandais même si elle se souvenait de tout ce qui s'était produit la veille. Je me redressais et me levais du lit pour aller en direction de la cuisine. Je n'étais jamais bien réveillé jusqu'à ce que je prenne un café. Je me mis à faire comme chez moi. D'un côté, s'il fallait que je sois de bonne humeur j'avais intérêt à me faire un café corsé. J’achèterai quelque chose à manger sur le chemin en allant au travail. J'allumais la cafetière pour faire du café et j'en fis aussi pour Rory. Je pris une tasse et je la remplis de café avant de commencer à la boire. J'entendis du bruit et Rory arrivait avec une sale tête. Pas étonnant au vue de ce qu'elle avait bu la veille. Je posais ma tasse sur la table avant d'en prendre une autre et de verser du café. Je pris aussi un verre pour lui mettre une aspirine et je lui tendis l'ensemble. « Tiens. » Après lui avoir donné j'allais reprendre ma tasse en buvant plusieurs gorgées. « Comment tu vas ce matin ? » Je m'adossais conter la table en la regardant. Je consultais en même temps la pendule. Il ne faudrait pas que je tarde si je ne voulais pas arriver en retard. En plus, je serai bien repassé par chez moi pour prendre une douche et mettre des vêtements propres sinon ça allait jaser comme d'habitude. « Faut que j'y aille. On tourne et je ne veux pas être en retard. » Je finis ma tasse de café et j'allais la poser dans l'évier. Je ne me voyais pas non plus m'éterniser. Je ne savais plus trop où j'en étais. J'avais l'impression que c'était comme si on avait commencé quelque chose ensemble et en même temps elle n'avait pas quitté son fiancé... C'était un peu bizarre. Ce fut alors avec les pensées embrumées que j'allais lui déposais un baiser sur ses lèvres avant de prendre la direction de la porte. « Je t'appelle plus tard. » J'avais récupéré ma veste au passage et je l'enfilais avant de partir et de claquer la porte. En la claquant je me rendis compte de ce que je venais de faire. Je venais d'embrasser Rory comme un mari qui irait au travail après avoir souhaité une bonne journée à sa femme. Je passais ma main dans mes cheveux, ça devenait vraiment bizarre toute cette situation. Je sentis mes joues rosirent et certainement pas dû au froid. Je commençais alors à marcher dans les rues de Londres, la tête pleine de pensées.
electric bird.

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Lun 14 Déc - 16:09

love is pain
feat alvin&rory
Elle aurait pu passer une nuit difficile. A se réveiller toutes les heures, à ne pas se rapidement, à se sentir malade, à faire des cauchemars. Mais elle n'a fait rien de tout ça. Rory avait passé une nuit paisible. Une nuit où elle se sentait bien. Peut-être était-ce dû au fait que la rousse était confortablement installée dans les bras d'Alvin. Sauf que ce sentiment de sérénité qu'elle pouvait ressentir ne pouvait pas duré éternellement. La rousse ressentit comme un vide, un manque. Lorsque la costumière ouvrit les yeux, elle était seule dans son lit. Peut-être qu'elle s'était imaginée tout ça. Peut-être qu'Alvin n'avait jamais été là. L'alcool lui avait fait croire tout ça. La jeune femme était restée durant quelques instants allongée dans son lit, essayant de se remémorer les événements de la vieille. Elle se souvient vaguement de ce qui s'est passé. Elle qui déprimait, qui était allée se promener et qui était dégoûté de voir tout les couples. Tellement dégoûtée qu'elle était rentrée dans un bar. Rory était entrée dans un bar, elle devait vraiment aller mal. Elle avait bu. Un peu trop. Alvin était là pour la ramener chez elle. Un baiser. Plusieurs baisers même. Et le reste devenait flou. Puis, un bruit était venu la déranger dans ses réflexions. Un bruit venait dans la cuisine. Elle s'était levée pour aller en direction de la cuisine. Lorsqu'elle sorti de la pièce, elle s'arrêta durant quelques secondes, essayant de s'habituer à la lumière qui était bientôt forte pour la rousse. Rory repris son chemin vers la cuisine, se massant doucement les temps. Une migraine arrivait. Et ce n'était pas une petite. Elle adorait d'avance la journée qu'elle allait passé. La jeune femme devait avoir une sale tête , puisque le scénariste lui avait tendu un verre et une aspirine qu'elle pris aussitôt. « Tiens. » Un léger sourire était apparu sur le visage de la rousse avant d'avaler l'aspirine et de faire une grimace. « Comment tu vas ce matin ? » Un léger soupir s'était échappée de la bouche de la jeune femme. « J'ai l'impression que ma tête à l'intérieur d'un seau et qu'on le frappe avec un marteau. » C'était sans doute la meilleure explication de ce qu'elle pouvait ressentir. Elle leva les yeux pour croiser le regard du scénariste. Elle voulait des explications, s'excuser du comportement qu'elle avait pu avoir. Ce n'était pas ce qu'il fallait faire. Malheureusement, elle n'en a pas eu le temps. « Faut que j'y aille. On tourne et je ne veux pas être en retard. » Elle le regarda terminer son café et posé sa tasse dans l'évier. Durant quelques instants, elle baissa la regard et ne se concentra que sur sa tasse de café avant de regarder rapidement Alvin lorsqu'il passa à ses côtés. Et il n'était pas pas seulement passé à ses côtés, puisque rapidement le scénariste l'avait embrassé. « Je t'appelle plus tard. » Instinctivement, elle hocha rapidement la tête, complètement sous le choc de ce qui venait de se passer. Elle sorti seulement de ses pensées lorsqu'elle entendit la porte claquée. Rory passa rapidement ses doigts sur les lèvres. Cette sensation n'était pas si désagréable. Loin de là. Et c'est à ce moment-là qu'elle se rendit compte qu'elle était mal. C'est à ce moment-là qu'elle se rendit compte que les sentiments d'Alvin était encore bien présent et que si Angus mettait du temps à revenir ce n'était pas si grave que ça.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Piccadilly :: The met bar-