AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

(azraël&harry) same blood runs in our veins.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : à venir.
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 30/11/2015

Messages : 70

Avatar : jim parsons ♥


Age : Trente-sept ans et la recette de l'élixir de jeunesse.

Statut : Veuf et père de deux petites filles, Mia, deux ans et Hedda, cinq ans. Leur maman était française et est décédée dans un accident de voiture il y a un an et demi. Harry commence à s'en remettre mais n'arrive pas à s'engager malgré ses sentiments certains pour Lylah... ayant encore l'impression de trahir sa femme.

Profession : Animateur 3D chez Pixar et Disney, spécialisé dans le storyboard et donc la création de personnages et du visuel des scénarios.


Mar 8 Déc - 23:07

J'éteins le moteur de la voiture et je soupire en regardant la porte de l'autre côté de la rue. Je vérifie le numéro inscrit sur le bout de papier et je soupire. J'y suis. Une fraction de seconde, je me surprends à penser que si personne ne répondait lorsque j'irai frapper, cela me soulagerait. Sur le moment, sans doute, sur le long terme, je ne songera qu'à y retourner. Maintenant que je suis là, je ne dois plus reculer. En plus, ce weekend, les filles sont chez leurs grands parents dans le Surrey, ce qui me laisse le temps d'être distrait, de pouvoir penser à ce garçon de dix ans mon cadet qui ne sait rien de mon existence. Je ressens comme un devoir de me présenter à lui, pourtant, si je restais dans l'ombre, si je laissais Azraël dans l'innocence, jamais il ne soupçonnerait un tel coup de théâtre dans sa vie, elle continuerait comme elle l'est actuellement. Je secoue la tête et je finis par descendre de voiture. Je la verrouille et met la clé dans la poche de mon jeans et je tâte l'autre, afin d'être sûr que j'ai pris mon portable et je tapote l'enveloppe du juge entre mes mains, seule preuve que je ne suis pas fou, que ma venue chez lui n'est pas une lubie de ma part.

Alors que je regarde de chaque côté de la rue avant de traverser, je sens ma nervosité accroître. Tout me semble se dérouler au ralenti alors que je traverse la rue et que j'arrive bientôt sur le trottoir opposé. Je ne me suis même pas demandé s'il vivait seul, en couple... avec son père. Mon père. Le père biologique, du moins. Je lâche une profonde inspiration et je franchis les quelques mètres qui me séparent de la porte d'entrée d'un pas décidé. Lorsque je sonne, je suis terriblement nerveux et je me fais la réflexion que je ne sais même pas à quoi mon frère peut bien ressembler. Le temps me paraît interminable et la panique s'empare de moi. Je me demande ce que je fais ici, pourquoi j'ai fait tout ça. Je repense au vieil homme du parc le jour où j'ai reçu et ouvert la lettre. Pourtant, sa sagesse ne m'atteint pas aujourd'hui et je tourne le dos à la porte, décidé à rebrousser chemin. Mais j'entends le cliquetis d'une porte qui s'ouvre. Je m'immobilise et me retourne, levant la tête pour voir celui qui venait d'ouvrir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Date d'inscription : 28/11/2015

Messages : 113

Avatar : grant gustin


Age : vingt-sept ans, ouai déjà mais dans sa tête il est un peu resté gamin. Il aime bien faire des blagues pas drôles.

Statut : célibataire. Il a morflé au lycée et depuis il s'est rarement ouvert à qui que ce soit au niveau amoureux.

Profession : professeur de littérature à l'université. Il a obtenu son agrégation l'année passée. Sheakeare c'est son dada. Le kiff total.


This is my heartbeat song and I'm gonna play it


Mer 9 Déc - 20:54

same blood runs in our veins
feat azraël&harry
C'était un des rares jours de la semaine où je restais chez moi. Je ne travaillais jamais ce jour-là et je préférais rester dans mon appartement au chaud pour préparer mes copies. C'était sans compter un message de ma mère qui me demandait de passer la voir en fin de journée pour que l'on prépare les cadeaux de Noël pour toute la famille : les grands parents, les cousins et surtout le cadeau de mon père. A chaque fois nous n'avions pas d'idée. Il fallait que l'on se creuse la tête. J'étais tranquillement installé sous mon plaid, sur le canapé avec mon chat sur les genoux en préparant des sujets d'examen. J'avais réussi à demander un petit délai au doyen, lui sortant un mensonge de me mon cru sur mon retard. Il avait accepté si cela était exceptionnel et que je ne le fasse pas à chaque semestre. Je buvais tranquillement une boisson chaude en griffonnant sur des papiers des idées de sujet. Je feuilletais par moment mes livres et mon chat n'arrêtait pas de miauler comme si je le gênais dans sa sieste. Chat pourri gâté. Il n'était pas loin de seize heures quand je relevais la tête. Je décidais de partir maintenant, elle m'avait donné rendez-vous vers dix-sept heures trente mais si je voulais y aller à pied tranquillement et regarder quelques vitrines au passage autant que je parte dans la demi-heure pour prendre mon temps. Je me levais, mon chat sautant de mes jambes et me regardant d'un air haineux. Tant pis pour lui, il n'était pas bien malheureux en plus. J'allais mettre la tasse dans l'évier et j'allais mettre ma veste ainsi que mon écharpe et mon bonnet. La météo annonçait un temps beaucoup plus froid et je ne voulais pas attraper un rhume. Je me mis de manière confortable avant de chopper mes clés et d'aller enfermer le chat dans la cuisine. La seule fois où je l'avais laissé seul dans le salon il m'avait détruit mes coussins, hors de question qu'il recommence. En plus j'avais mis des décorations de Noël et je ne voulais en aucun cas qu'il s'amuse avec. Je sortis et j'allais fermer la porte quand je vis quelqu'un qui était dans les environs : comme s'il avait fait demi-tour, qu'il avait compté frapper ma porte. Il s'était peut-être perdu ? « Bonjour. Vous cherchez quelque chose ? » Fis-je avec un sourire. J'étais toujours poli avec les gens, bon des fois on ne me rendait pas la pareille mais au moins, on ne pourrait pas me cracher dessus sur le fait que j'étais un crétin.

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : à venir.
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 30/11/2015

Messages : 70

Avatar : jim parsons ♥


Age : Trente-sept ans et la recette de l'élixir de jeunesse.

Statut : Veuf et père de deux petites filles, Mia, deux ans et Hedda, cinq ans. Leur maman était française et est décédée dans un accident de voiture il y a un an et demi. Harry commence à s'en remettre mais n'arrive pas à s'engager malgré ses sentiments certains pour Lylah... ayant encore l'impression de trahir sa femme.

Profession : Animateur 3D chez Pixar et Disney, spécialisé dans le storyboard et donc la création de personnages et du visuel des scénarios.


Dim 13 Déc - 12:46

Alors que je commence à rebrousser chemin à cause d'un trop plein de questions qui se bousculent dans ma tête, je m'arrête net dans mon élan lorsqu'une voix m'interpelle. Si je cherche quelque chose ? Il n'avait pas idée. C'est le cœur battant la chamade que je me tourne vers l'habitant de la maison et en découvrant son visage, je sais, de suite. Il est grand et élancé comme moi, nous avons la même couleur de cheveux et des yeux bleus gris. Son père lui ressemble-t-il ? Ai-je des airs de famille avec lui. Sans doute après quelques secondes ou peut-être des minutes à le fixer, je ne saurais dire, je bafouille enfin.

« Par... Pardon, je heu... je voulais pas vous déranger. »

Je m'avance sur le palier et d'une voix mal assurée, appréhendant sans doute la réponse que je semble déjà pourtant connaître, je demande :

« Êtes-vous Monsieur Cunnigan ? Azraël, je veux dire ? »

Je me sens plutôt maladroit et je serre doucement le papier du juge plié en quatre dans la poche de mon manteau. Je préfère déjà le sortir et même si je le garde plié entre mes mains, je préfère me lancer, sentant que je serai libéré d'un poids après cela.

« Votre collègue d'Histoire, Louenn ? Je crois. Je la croise souvent à la bibliothèque alors que j'étais en train de faire des recherches pour construire mon arbre généalogique. J'ai été adopté, voyez, alors c'était important pour moi de savoir... enfin bref. Venons-en aux faits... »

Je préfère lui tendre le papier du tribunal, certifiant que Azraël Cunnigan et Harry Hawking sont frères biologiques, par leur père biologique.

« Tenez, ça nous concerne, tous les deux. Je... mes recherches ont porté ses fruits. Il se trouve que votre père... c'est le mien. »


Je pense que le dire sera moins violent qu'un « je suis ton frère » balancé en pleine figure. Je l'observe en silence, attendant une quelconque réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Date d'inscription : 28/11/2015

Messages : 113

Avatar : grant gustin


Age : vingt-sept ans, ouai déjà mais dans sa tête il est un peu resté gamin. Il aime bien faire des blagues pas drôles.

Statut : célibataire. Il a morflé au lycée et depuis il s'est rarement ouvert à qui que ce soit au niveau amoureux.

Profession : professeur de littérature à l'université. Il a obtenu son agrégation l'année passée. Sheakeare c'est son dada. Le kiff total.


This is my heartbeat song and I'm gonna play it


Mar 15 Déc - 21:14

same blood runs in our veins
feat azraël&harry
Je savais que je n'avais pas longtemps pour aller rejoindre ma mère afin de faire les course de Noël mais il ne fallait pas que je tarde non plus. Nous détestions faire nos achats dans la foule où les gens se marchaient dessus et où tout le monde s'énervait pour un rien. Les gens allaient souvent faire leurs courses après le travail, avant de dîner surtout dans ces derniers jours. Le froid arrivait et nous avions tous hâte de rentrer chez nous nous réchauffer. Je m'étais bien couvert mais en sortant j'avais trouvé quelqu'un sur le pallier de ma porte. Je pensais que c'était un touriste, un de ceux qui venaient dans la période de Noël pour voir comment Londres le fêtait – comme si c'était vraiment différent que dans les autres pays. Or, il n'avait pas de carte dans ses mains et ne semblait pas forcément perdu il était juste... hésitant. Je lui avais alors demandé s'il avait besoin d'aide avec un sourire poli aux lèvres. J'espérais juste que cela ne prenne pas longtemps car il faisait froid et ma mère m'attendait, je détestais faire attendre les gens. Il commençait à s'excuser de me déranger. Je n'avais pas l'air franchement d'être dérangé enfin, à part que j'étais sur le point de partir. Il me demandait alors si j'étais bien Azraël Cunnigan. « Oui c'est moi. » Fis-je tranquillement. Quoique je n'étais pas forcément tranquille dans mon âme. J'avais vu beaucoup de séries et de films et en général quand on vous demandait devant votre porte si vous étiez pas telle personne ce n'était pas forcément bon signe... Je me demandais même à l’instant si quelqu'un avait eu un accident. Il commençait à balbutier comme s'il était foncièrement gêné. Je le regardais en attendant qu'il parle. Ce fut à ce moment là qu'il sortit quelque chose d'assez énorme. Énorme à un point que je me demandais pendant un temps si c'était une plaisanterie, une caméra cachée même. « Hein ? » C'était tout ce qui était sorti de ma bouche. D'un côté, je ne m'attendais pas à ce que quelqu'un vienne chez moi pour déclarer qu'un homme avait le même père que le mien et que du coup il était mon...Demi-frère. J'étais fils unique depuis toujours et je n'imaginais pas une seule seconde que mon père avait pu avoir une autre relation qu'avec ma mère. En tout cas ce type était plus âgé que moi, peut-être que c'était durant la jeunesse du paternel qui sait... J'étais devenu muet face à la stupeur de la nouvelle. Si je ne parlais pas il allait sans doute flipper. Il m'avait tendu des papiers et je les avais pris, comme pour me demander si tout ça était réel. Je laissais tomber mon regard sur les feuilles. Il s'avérait bien que l'on avait le même père. Qu'est ce que j'allais faire ? Lui sauter dans les bras ? Non c'était bien trop étrange. « Mon père... il est au courant ? » Après tout je ne voyais pas pourquoi c'était moi le premier informé, je n'étais pas le principal intéressé. « Vous vous nommez comment ? »

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Your blood runs in my vains ♦ Elizabeth & Apollon
» Episode 8: Thicker than Blood & Deeper than Water.
» Harry Vederchi [Pouffy]
» armée blood axe en construction
» Blood & Chocolate ou Le gout du sang.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Trafalgar square :: Habitations-