AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

bouder, c'est tout un art. (azraël)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


ONCE UPON A TIME
LES RPS :
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 07/12/2015

Messages : 23

Avatar : emma watson.


Age : vingt-et-un ans.

Statut : vive le célibat. c'est compliqué de trouver quelqu'un de simple et sympa ici.

Profession : étudiante en littérature, et son prof est le meilleur ami de son oncle. elle est bien tombée non ?


don't listen to them,
they don't know you.
just be yourself anyway.


Ven 11 Déc - 21:11

azraël & charlie ♡ bouder, c'est tout un art.
En rentrant chez son oncle, Charlie claqua la porte violemment, complètement fatiguée et énervée. Oui, son très cher professeur adoré l'avait encore amené en classe par le col de sa robe. Oui, elle a encore eu la honte. Oui, elle a boudé pendant tout le cours et est partie sans dire un mot à Azraël, qui, d'ailleurs, était occupé à répondre à ces imbéciles de filles superficielles. Bref, elle était vraiment en colère, comme les trois quarts du temps il faut le préciser. Alors, en entrant, elle remuera directement son oncle, qui n'avait rien demandé le pauvre, et partit rapidement dans sa chambre, avec une délicatesse que les éléphants pourraient lui envier. Charlie jeta son sac dans un coin de la chambre avant de sauter sur le lit, prenant un oreiller pour le serrer contre elle. Elle voulait simplement évacuer sa colère. Pour au moins ne pas trop envier paître son oncle. De toute façon, elle ne mangeait pas avec lui, elle n'avait pas envie, bien qu'elle ait déjà mangé avec lui, mais c'est plus rare, comme à son arrivée. Elle ferma fortement les yeux pour essayer de calmer sa colère, n'ayant pas du tout envie de travailler. Charlie s'assoupit alors, ne pensant à rien d'autre.

Quelqu'un toqua à la porte de sa chambre, ce qui fit sortir Charlie de son sommeil. Elle ne répondit que par un gémissement, encore dans les vapes. Il entra dans la chambre pour la prévenir qu'il allait sortir acheter des courses, vu qu'il savait qu'elle n'aurait pas envie de venir. Charlie se leva, pour se mettre en position assise, l'écoutant et lui disant clairement qu'elle n'avait pas envie de venir. Son oncle soupira légèrement, sûrement fatigué de sa journée, ne voulant pas insister. Il lui dit alors de faire attention, et de regarder avant d'ouvrir la porte, s'il s'agissait d'une personne qu'ils connaissent ou non. Charlie l'écouta à moitié, se levant pour aller s'allonger sur le canapé, lui disant rapidement au revoir, se remettant rapidement à somnoler.

Mais son sommeil fut, encore, de courte durée. Quelqu'un toqua plusieurs coups à la porte. Soupirant lourdement, elle se leva rapidement, pensant qu'il s'agissait de son oncle qui avait dû oublier ces clés. Mais quelle tête de linotte, celui là ! Charlie ne regarda même pas qui était derrière la porte, ouvrant en fronçant les sourcils. « Tu es vraiment distrait ! Vérifie que t'as tes clés ! » Et puis, le drame. Ce n'était pas son oncle, mais Azraël. La honte, mais genre vraiment la honte. Fronçant encore plus les sourcils, elle claqua la porte sans ménagement, n'ayant pas du tout envie de le voir. Elle soupira lourdement, ouvrant très légèrement la porte, pour qu'il ne voit que son oeil. « Qu'est ce que tu veux ? Il est pas là. » Non, elle n'avait pas du tout l'air amicale, elle était énervée à cause de ce qu'il avait fait, la ramener (encore) en cours par un bout de sa robe, et elle n'avait pas du tout envie qu'il entre. Il n'avait qu'à attendre que son meilleur ami arrive pour rentrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 28/11/2015

Messages : 113

Avatar : grant gustin


Age : vingt-sept ans, ouai déjà mais dans sa tête il est un peu resté gamin. Il aime bien faire des blagues pas drôles.

Statut : célibataire. Il a morflé au lycée et depuis il s'est rarement ouvert à qui que ce soit au niveau amoureux.

Profession : professeur de littérature à l'université. Il a obtenu son agrégation l'année passée. Sheakeare c'est son dada. Le kiff total.


This is my heartbeat song and I'm gonna play it


Sam 12 Déc - 15:06

bouder est tout un art.
feat azraël&charlie
La journée avait été banale. Une nouvelle fois j'avais choppé Charlie dans les couloirs de l'université et je l'avais ramené par le col dans ma classe de travaux dirigés. Je ne supportais pas ceux qui séchaient les cours. En fait, d'accord ils faisaient ce qu'ils souhaitaient mais qu'ils ne séchaient pas devant mes yeux je trouvais ça irrespectueux. Du coup, elle avait râlé et je l'avais vu bouder pendant tout le cours que j'avais donné. J'essayais de leur dire ce qu'il fallait absolument réviser pour les examens du mois prochain. Noël approchait, les vacances aussi et c'était un de mes derniers cours avec eux. Au semestre prochain j'allais donner un autre thème en cours et sans doute qu'ils ne le suivraient pas. Les deux heures étaient passées très vite et Charlie avait sauté de sa chaise pour partir assez rapidement. Je ramassais mes affaires tranquillement et je m'apprêtais à partir quand des jeunes filles vinrent me voir. Elles venaient souvent me parler hors des cours. « Monsieur Cunnigan vous donnez un cours au semestre prochain à notre promotion ? » « Oui, mais vous ne serez peut-être pas avec moi, cela dépend si vous avez un cours obligatoire sur le même horaire. »  Elles firent une moue. « On tentera de venir quand même ! » Elles se mirent à rire et partirent d'un pas léger. Je fronçais les sourcils. Des fois l'attitude de mes élèves me dépassaient. Je ferma ma mallette et j'allais partir quand je vis que quelqu'un avait oublié un livre dans la salle. Je m'approchais pour le ramasser et je constatais rapidement que celle qui avait oublié ce manuscrit était Charlotte. Je comptais de toute manière passer chez son oncle, il m'avait invité à dîner le soir, je pourrais lui rendre en même temps. Ces derniers temps, il avait l'air désespéré par l'attitude de la jeune fille. Je ne comprenais pas pourquoi elle se comportait comme ça, lui qui lui offrait un toit et de succulents repas. Il faudrait peut-être que je lui en touche un mot. Je mis mon écharpe et je sortis de l'établissement souhaitant de joyeuses fêtes aux élèves que j'avais eu et bon courage pour leurs révisions que l'on se reverrait l'année prochaine. 2015 était passée tellement vite. L'appartement de mon meilleur ami n'était pas loin de l’université. Quelques flocons volaient dans l'air. Il faisait froid. Je marchais d'un pas rapide pour me réchauffer. J'arrivais rapidement au logement de mon meilleur ami. J'avais frappé trois coups à la porte en attendant que l'on vienne m'ouvrir. La porte s'ouvrit d'un coup, révélant une Charlotte qui semblait sur les nerfs. J'allais ouvrir la bouche quand elle claqua la porte. Je restais stoïque. LA politesse n'était pas innée chez elle. Je soupirais avant de refrapper à la porte. Il ne fallait pas la brusquer, il fallait l'apprivoiser tel un petit animal apeuré. Elle rouvrit, laissant qu'un brin de lumière en sortir, me demandant ce que je voulais. « Tu as oublié ton livre. » Fis-je en montrant le manuscrit que je tenais dans ma main. « Et aussi, je suis invité à dîner... Tu ne vas quand même pas me laisser geler dehors, hein petit poussin ? » Je fis un léger sourire en redressant mes lunettes qui avaient glissé sur mon nez.

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS :
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 07/12/2015

Messages : 23

Avatar : emma watson.


Age : vingt-et-un ans.

Statut : vive le célibat. c'est compliqué de trouver quelqu'un de simple et sympa ici.

Profession : étudiante en littérature, et son prof est le meilleur ami de son oncle. elle est bien tombée non ?


don't listen to them,
they don't know you.
just be yourself anyway.


Lun 14 Déc - 22:28

azraël & charlie ♡ bouder, c'est tout un art.
Charlotte était polie. Vraiment polie. Sauf avec son oncle. Sauf avec Azraël. Sauf avec les pimbêches de l'université. En fait, non, elle n'était pas polie. Du tout. Elle l'était uniquement avec les gens qu'elle aimait et respectait. Et Azraël... It's complicated, comme sur Facebook hein. On ne va pas se mentir. Néanmoins, elle avait claqué la porte surtout par surprise. Et par honte aussi. Elle lui avait gueulé dessus, pensant s'adresser à son oncle. Bon, elle avait envie de l'engueuler aussi, mais pour d'autres raisons. Et puis, actuellement, ce n'était pas du tout le sujet. Charlie se mordit l'intérieur de la joue pour se calmer et se décida, évidemment, à rouvrir très légèrement la porte, pour entrevoir Monsieur le professeur en train d'attendre devant la porte. C'était plutôt comique, au fond.

Charlie fronça légèrement les sourcils lorsque Azraël lui annonça qu'elle avait oublié un livre. Mon dieu, qu'est ce qu'elle pouvait être tête en l'air. Elle baissa ses yeux sur le manuscrit, ouvrant un peu plus la porte. Elle n'oubliait presque jamais ses affaires en fait, elle devait être -encore- pressée de partir. Elle se mordit une nouvelle fois l'intérieur de la joue, un peu mal à l'aise. Néanmoins, elle garda son naturel face à Azraël, tendant sa main pour récupérer le manuscrit, lui adressant quelques mots gentils tout de même. « C'est gentil. Merci de l'avoir rapporté. » Charlie pouvait quand même être un peu gentille, surtout qu'il avait pensé à ramener son livre. Elle pouvait être reconnaissante, parfois, mais vraiment parfois.

Et pius, le drame. Là, elle avait plus du tout envie d'être gentille. Il avait osé. Il avait osé ce surnom débile qui lui donnait envie de l'étrangler. Petit poussin. Sérieusement ? Elle allait le tuer. Non. L'étriper, le découper, brûler les membres et disperser les cendres loin d'ici. Bon, évidemment elle exagérait, mais elle haïssait vraiment ce surnom pourri. Charlie fit un grand sourire, flippant il fallait préciser, ouvrant la porte complètement pour s'approcher d'Azraël, se sentant d'humeur chiante. Elle attrapa ses lunettes doucement, les gardant en main. « En effet, je n'oserais pas te laisser dehors, c'est trop méchant. » Charlie recula, posa sa main sur la poignée de la porte, toujours le sourire aux lèvres. « Ah mais j'oubliais. Je suis méchante. Gèle toi bien ! » Et Charlie referma la porte sans remords, se sentant victorieuse, avec les lunettes d'Azraël avec elle. Il l'avait bien cherché celui là. Charlie se mordit un peu la lèvre, regardant les lunettes du professeur. Non seulement elle le laissait dehors mais elle avait pris aussi ses lunettes. Non, c'était trop cruel. Charlotte rouvrit la porte pour lui rendre ses lunettes, faisant une moue boudeuse, mais ne le fit pas entrer. Pas maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 28/11/2015

Messages : 113

Avatar : grant gustin


Age : vingt-sept ans, ouai déjà mais dans sa tête il est un peu resté gamin. Il aime bien faire des blagues pas drôles.

Statut : célibataire. Il a morflé au lycée et depuis il s'est rarement ouvert à qui que ce soit au niveau amoureux.

Profession : professeur de littérature à l'université. Il a obtenu son agrégation l'année passée. Sheakeare c'est son dada. Le kiff total.


This is my heartbeat song and I'm gonna play it


Mar 15 Déc - 20:35

bouder est tout un art.
feat azraël&charlie
J'espérais me réchauffer rapidement. Je n'étais pas quelqu'un de frileux mais on sentait que le temps se refroidissait. J’avais profité que j'aille dîner chez mon meilleur ami pour aller rendre le livre à sa nièce. Les relations entre les deux étaient toujours aussi tendues. Je ne comprenais pas pourquoi, ce n'était pas comme si mon meilleur ami était quelqu'un de très strict. J'étais arrivé tôt, beaucoup trop tôt même. C'était elle qui m'avait ouvert, et avait refermé rapidement la porte avant de la rouvrir et de me demander ce que je voulais. Je soupirais. Je ne comprenais vraiment pas sa réaction, ce n'était pas comme si j'étais méchant avec elle. Ce fut alors que quelque chose me surprit, elle me dit merci avant de prendre son livre. Comme quoi, quand elle voulait elle pouvait être polie. « Je t'en prie. » Fis-je avec politesse. Je ne pus m'empêcher de la taquiner, de l'appeler par ce surnom que je lui avais donné dès le premier jour où je l'avais rencontré. Elle me faisant penser à un petit poussin qui semblait perdue dans cette grande ville. Je ne l'appelais pas comme ça pour me moquer d'elle loin de là, je trouvais ce surnom attendrissant mais je vis qu'à chaque fois que je l'appelais ainsi elle rentrait dans une fureur. Encore cette fois-ci cela ne rata pas. J'avais un sourire sur les lèvres. Elle prit mes lunettes en me déclarant qu'en effet ce serait méchant de sa part de me laisser dehors, je commençais à grelotter en plus. Elle claqua la porte en mentionnant qu'elle était méchante et je n'avais plus mes lunettes. Bon. Ce n'était pas comme si j'en avais toujours besoin, au pire j'avais mes lentilles de contact dans mon sac. Je me demandais pourquoi elle jouait à des gamineries pareilles. Je soupirais, ne disant rien. Au pire, son oncle ne tarderait pas à arriver et me ferait rentrer en s'excusant du comportement de sa nièce. Elle rouvrit, me tendant mes lunettes en faisant une mine boudeuse. Je pris mes affaires en l'observant. « Tu sais, je crois que tu ne jouerais pas à ce jeu si tu savais que sur moi j'avais la note de ton devoir et que ton oncle va être ravi de savoir que tu t'es pris un cinq. » déclarais-je avec un sourire en coin. Elle croyait vraiment qu'elle allait me faire tourner en bourrique longtemps ? « Tu as le choix : soit tu me laisses entrer et je ne dirais strictement rien, soit tu me laisses geler et ta vie va devenir un enfer... » Je remis mes lunettes sur mon nez en la regardant. Ce n'était pas une menace et j'avais vraiment froid. Je ne voulais pas mourir gelé sur son pallier et j'étais persuadé que mon meilleur ami ne serait pas du tout heureux de voir la dernière note catastrophique de sa nièce, en plus les examens approchaient et si elle continuait comme ça ça sentait mauvais pour l'année. « Ca ne te va pas cet air renfrogné sur le visage, tu serais plus mignonne si tu souriais un peu... » Je ne comprenais pas pourquoi elle boudait tout le temps.

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS :
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 07/12/2015

Messages : 23

Avatar : emma watson.


Age : vingt-et-un ans.

Statut : vive le célibat. c'est compliqué de trouver quelqu'un de simple et sympa ici.

Profession : étudiante en littérature, et son prof est le meilleur ami de son oncle. elle est bien tombée non ?


don't listen to them,
they don't know you.
just be yourself anyway.


Dim 27 Déc - 11:45

azraël & charlie ♡ bouder, c'est tout un art.
Charlie avait été un peu trop méchante. Peut-être. Elle ne savait pas si Azraël avait vraiment besoin de ses lunettes, ce qui voulait dire qu'il ne voyait rien, ou s'il n'en avait pas vraiment besoin, et là ça changeait la donne. Mais s'il en avait vraiment besoin, c'était cruel de lui piquer ses lunettes. Sur le coup, Charlie a eu des remords. Alors, elle avait ouvert la porte et rendu les lunettes à son professeur. Néanmoins, elle n'était toujours pas décidée à le faire rentrer. Elle avait vraiment envie de le faire attendre, surtout que, de là où elle était, elle ne sentait pas le froid. Alors elle pouvait le faire languir aussi longtemps qu'elle le voulait. Même si ce n'était, évidemment, pas au goût d'Azraël.

Et apparemment, ce n'était vraiment pas à son goût. Elle l'écouta dans un premier temps, haussant un sourcil. Charlie s'en fichait totalement d'avoir pris un cinq et surtout de la réaction de son oncle. Elle imaginait déjà sa réaction, il irait pleurer dans les bras d'Azraël et le supplier de l'aider pour que les notes de Charlie remontent. Enfin. Ça faisait tout de même un peu mal d'avoir une si mauvaise note, mais elle ne le monterait pas. Jamais. « Il y a de la progression, il va être content, j'ai eu 4 la dernière fois je crois, non ? » Et c'était à son tour de faire un sourire en coin. Sourire qu'elle perdit lorsqu'il continua de parler. C'était une menace ou du chantage ? Elle croisa les bras, visiblement mécontente de ce qu'il venait de dire. Elle considérait que sa vie était un enfer ici alors elle ne voyait pas ce qu'il ferait de plus. Charlie roula des yeux, pensant que, de toute manière, elle n'aurait pas le choix. Elle va devoir le laisser entrer, même si elle n'avait pas envie. « Tu me prends pour une idiote ? Tu lui diras, de toute façon. C'est ton meilleur ami. » Charlie roula de nouveau des yeux, elle n'aimait pas qu'on la prenne pour une idiote. Comme s'il allait cacher à son meilleur ami que Charlotte ait eu cinq ! Néanmoins, au fond d'elle, elle tentait d'oublier ce pincement au coeur qu'elle venait de sentir. Elle espérait qu'au fond, il ne dirait rien à son oncle, mais bon, il ne fallait pas espérer.

Charlotte eut un nouveau pincement au coeur quand Azraël reprit la parole. Elle mordilla sa joue pour garder son calme et, comme tout à l'heure, oublier ce pincement au coeur. Il n'avait pas à lui dire ce genre de phrases, avec autant de naïveté et de candeur. Il ne savait pas l'impact de ses paroles sur elle, surtout des paroles comme celles ci. Elle poussa un long soupir, ouvrant davantage la porte, gardant son même air boudeur. « Fais ce que tu veux, et oublie ton chantage avec moi. Dis ce que tu veux à mon oncle. Je m'en fiche. » Elle laissa la porte ouverte, s'il voulait entrer et disparut dans le couloir pour aller dans la chambre. « Ferme la porte si t'entres. » dit-elle, se retournant rapidement vers lui. En réalité, elle n'était pas partie dans sa chambre, elle était simplement dans le couloir, attendant de voir ce qu'il va faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]
» Amis, envers et contre tout [ PV ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Kensington :: Habitations-