AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

(elie) i've drowned and dreamt this moment
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Date d'inscription : 28/11/2015

Messages : 113

Avatar : grant gustin


Age : vingt-sept ans, ouai déjà mais dans sa tête il est un peu resté gamin. Il aime bien faire des blagues pas drôles.

Statut : célibataire. Il a morflé au lycée et depuis il s'est rarement ouvert à qui que ce soit au niveau amoureux.

Profession : professeur de littérature à l'université. Il a obtenu son agrégation l'année passée. Sheakeare c'est son dada. Le kiff total.


This is my heartbeat song and I'm gonna play it


Jeu 17 Déc - 20:15

've drowned and dreamt this moment
feat azraël & elizabeth
C'était la journée que j'avais attendu avec impatience depuis des semaines. Je m'étais réveillé de bon pied, bon œil afin de prendre la direction de la librairie. Aujourd'hui sortait en Pléiade toute la collection de Shakespeare. Autant vous dire que pour moi c'était Noël avant l'heure. J'avais découvert la fabuleuse œuvre de notre très cher auteur britannique durant le lycée et j'en étais tombé rapidement sous le charme. J'avais déjà toutes les œuvres chez moi, mais à l'idée d'avoir carrément une pléiade je sautais de joie. Certes, ce n'était pas donné mais ce serait un peu mon cadeau de Noël avant l'heure. J'avais été nourrir le chat dans la cuisine avant de prendre un café et de manger un bagel aux myrtilles. Il n'était pas loin de onze heures quand je quittais l'appartement. C'était les vacances, je n'avais aucun cours à donner à la faculté, du coup j'avais pris tout mon temps pour me préparer mais je trépignais de joie à l'idée de tenir entre mes mains cette fameuse pléiade. Sortant de l'immeuble je vis que le ciel était gris et il faisait froid. J'enfouis mon visage dans mon écharpe avant de prendre la direction d'une rue à plusieurs de là. Je n'aimais pas forcément prendre les transports en commun, je préférais largement marcher et respirer l'air frais. J'arrivais à destination au bout d'une vingtaine de minutes et j'entrais dans la petite librairie où il faisait chaud. Je desserrais mon écharpe alors que je me rendis directement vers le vendeur. Bien entendu qu'il me connaissait, je passais environ une fois par semaine, juste pour flâner par moment. « Vous l'avez ? » Demandais-je avec un grand sourire. Il contourna le comptoir et alla chercher ce que je souhaitais quelque part dans la librairie avant de revenir et de me la tendre. La pléiade de Shakespeare. Je ne pouvais pas y croire que je tenais ce véritable bijou dans mes mains. Je pouvais passer des heures à la regarder. Je payais mon bien avant de sortir dans la rue et de toujours l'observer. J'avais refusé qu'on me l'emballe ou qu'on me donne un sac non, une telle merveille, tout le monde devait la regarder. Je me mis à marcher et je décidais qu'un café chaud me ferait le plus grand bien. Mes mains commençaient à geler. Il y avait un petit café pas loin et je me mis à marcher dans sa direction avant d'ouvrir la porte une fois arrivée. J'allais pour faire la queue quand quelqu'un me bouscula et sa  boisson se renversa sur ma pléiade. A cet instant précis j'avais blêmi, pensant même avoir perdu mon bien le plus précieux avant de constater que celui-ci était toujours bien emballé sous plastique. Mon dieu heureusement que je ne l'avais pas enlevé pour feuilleter. Mes mains étaient en train de trembler, j'avais vraiment eu peur pour le coup. Ce fut alors que j'entendis mon prénom. La dernière fois qu'on m'avait appelé c'était pour que la dite personne m'annonce que j'étais son frère. A présent je redoutais à chaque fois qu'on m'interpelle. Je relevais le regard après m'être bien assuré que ma pléiade n'avait rien eu – Shakespeare quoi ! - et je vis que j'étais en face d'Elie. Je fus tellement surpris que je laissais tomber ma pléiade sur le sol. « Elie. » J'avais juste murmuré son prénom. Je commençais à me sentir mal à l'aise. Pourquoi ? Parce qu'elle avait rompu avec moi, parce que je n'avais jamais compris pourquoi et parce que j'avais énormément souffert. Je n'avais jamais eu aucune relation sérieuse par la suite, je n'arrivais même pas à comprendre les sentiments des autres. Je m’agenouillai pour prendre mes livres avant de me relever. « Pardon pour le café... enfin...je veux dire... » Ce n'était même pas moi qui l'avait renversé, mais elle. Je savais juste plus du tout quoi dire. Je me mis à soupirer en me trouvant comme un idiot.

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Azraël; Eileen; Lauren;
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 16/12/2015

Messages : 90

Avatar : Shantel VanSanten.


Age : Vingt-sept ans et demi.

Statut : Célibataire. Mais pour combien de temps encore ?

Profession : Actrice et photographe durant mon temps libre.



Ven 18 Déc - 15:03

Azraël & Elizabeth ♥


On ne peut pas dire que ma journée ait bien commencée aujourd'hui. Et pour cause, alors même que j'étais en train de prendre ma douche, ce satanée ballon d'eau chaude n'avait rien trouvé de mieux que de tomber en panne. Ensuite, comme si cela ne suffisait, j'avais manqué de tomber en sortant de la douche pour m'habiller en vitesse, afin d'aller voir ce qu'il se passait. Oh mais ce n'est pas tout. On pourrait croire qu'avec le temps qui passait cette journée allait aller en s'améliorant, mais ce n'était pas le cas. Ben non, ça ne serait pas drôle sinon, vous ne croyez pas ? Non, au lieu de ça, alors même que je m'apprêtait à prendre ma voiture pour me rendre sur mon lieu de travail, voilà que ma très chère voiture n'avait pas voulu démarrer, de ce fait j'étais arrivée en retard au travail. Super ! Moi qui détestait ça, voilà que j'étais arrivé avec une demi-heure de retard, mais heureusement comme cela n'arrivait pas souvent, mon patron n'avait rien dit. Toute ma journée s'était déroulée ainsi, avec une tonne de catastrophes en tout genre, alors vous vous doutez bien que ce n'était pas en sortant du travail et en allant boire un verre dans l'un des pub les plus prisés de Londres que ça allait s'arrêter. Voulant me détendre et surtout oublier cette journée catastrophique, j'avais pris la décision, en sortant des plateaux de tournages d'aller boire un verre avec des amis. Des amis qui de toutes évidences avaient d'autres choses à faire, puisqu'ils n'ont même pas daigné venir au point de rendez-vous, que nous nous étions fixé pendant l'une de mes nombreuses pauses. Oui, bon, maintenant que j'étais sur place, je n'allais certainement pas rebrousser chemin et rentrer chez moi, sans avoir bu au moins un café. Après tout, ça ne pouvait pas me faire de mal de boire une boisson non alcoolisée mais forte en caféine, si ? Bref, une fois arrivée au pub " The coach and horses " j'avais commandé un cappuccino avec supplément mousse de lait et chocolat en poudre et alors même que j'allais pour repartir en sens inverse, dans l'idée de rentrer chez moi et boire ce café sur le chemin du retour, j'avais malencontreusement, sans le vouloir percuté quelqu'un de plein fouet et renversé mon cappuccino sur cette personne. Zut ! Levant alors les yeux, d'un air gêné, pour m'excuser auprès de cette personne, aucun sons n'avait voulu sortir de ma bouche. Ou si, seul le prénom de la personne que je venais de heurter de plein fouet avait bien voulu se faire prononcer « Azraël... », à part ça, j'étais comme paralysée face à la personne sur qui je venais de renverser mon cappuccino. Me mordant alors instinctivement la lèvre inférieure, geste qui trahissait mon état de nervosité, j'avais par la suite passé une main dans mes cheveux, avant de prendre enfin la parole, tout en tendant quelques serviettes au jeune homme qui se trouvait en face de moi « Je... tiens... je suis désolée, je ne voulais pas te renverser ma boisson dessus... tu sais comment je peux être maladroite parfois, non ? Enfin si tu sais... ». Et voilà, il fallait que je parle, je parle, je parle sans m'arrêter, autre signe qui montrait que face à Azraël je n'étais pas totalement à l'aise. En même temps, j'aimerai bien vous y voir vous, vous retrouvez face à un ou une ex, pour qui vous avez toujours eut des sentiments, après quatre années de séparation...
© 2981 12289 0


Dernière édition par Elizabeth Cooper le Ven 18 Déc - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Date d'inscription : 28/11/2015

Messages : 113

Avatar : grant gustin


Age : vingt-sept ans, ouai déjà mais dans sa tête il est un peu resté gamin. Il aime bien faire des blagues pas drôles.

Statut : célibataire. Il a morflé au lycée et depuis il s'est rarement ouvert à qui que ce soit au niveau amoureux.

Profession : professeur de littérature à l'université. Il a obtenu son agrégation l'année passée. Sheakeare c'est son dada. Le kiff total.


This is my heartbeat song and I'm gonna play it


Ven 18 Déc - 20:30

've drowned and dreamt this moment
feat azraël & elizabeth
La situation était bizarre. Digne d'un vrai film : deux ex qui se retrouvent pas hasard dont un qui renverser le café sur l'autre. C'était parodique, ironique. En tout cas j'avais carrément paniqué quand j'avais vu le liquide noir coulé sur ma pléiade et heureusement pour moi je n'avais pas enlevé le plastique comme je le faisais à chaque fois en sortant de la librairie sinon je pense que j'aurai vraiment faire une attaque sur le coup. C'était mon cadeau de Noël avant l'heure. En tout cas j'étais sorti de mes esprits quand elle m'avait appelé et j'avais relevé le regard pour croiser le sien. Très vite, mes joues rosirent. J'étais gêné par la situation et elle devait l'être tout autant. Nous nous étions séparés sans que je comprenne trop pourquoi et aujourd'hui encore c'était un mystère pour ma pomme même si elle m'avait sous-entendu que je n'avais jamais dis quelque chose. Quoi ? Aucune idée. J'étais plutôt sur la réserve et la défensive en relation amoureuse. J'étais en train de bafouiller  une phrase qui ne voulait absolument rien dire. Elle s'excusait, me déclarant qu'elle ne comptait pas renverser son café sur moi. « J'espère bien. Il y a quatre ans peut-être que j'aurai compris mais là... » Et encore, je n'aurai sans doute pas compris. Un silence s'était installé, c'était vraiment gênant comme moment. Je n'avais jamais pu passer à autre chose après notre relation. Elle avait été ma vraie première relation sérieuse et par la suite je n'arrivais plus à m'en sortir au niveau des sentiments. Je soupçonnais surtout mon père qui m'avait tant écœuré avec sa philosophie amoureuse dès la pré-adolescence de m'avoir effrayé dans cette matière. J'avais toujours été nul avec les filles préférant largement enfouir ma tête dans les bouquins. C'était encore le cas aujourd'hui. J'étais en train de serrer contre moi la pléiade de Shakespeare comme si elle était ma bouée de sauvetage. Oui elle était maladroite, elle l'avait toujours été et entre une maladroite et un tête en l'air c'était souvent beau à voir. Entre celle qui perdait ses clés et celui qui les oubliait, cela pouvait donner des situations assez comique. J'avais légèrement souri. J'étais toujours statique je ne savais pas du tout comment commencer une conversation. « Tu en veux un autre ? » Fis-je en montrant le comptoir qui n'était pas loin. « Je peux t'en payer un. Ce serait un peu idiot que tu repartes sans ton café non ? » C'était un bon début. Des questions banales. Après tout j'étais venu moi aussi pour prendre un café et elle, le sien était à présent en train de tâcher le parquet. « A moins que tu sois pressée ? » Cela expliquerait sans doute pourquoi elle m'avait bousculé aussi rapidement, mais peut-être qu'elle dirait oui quand même Au fin de fond de moi j'espérais qu'elle dise oui...

_________________
Christmas isn't a season, it's a feeling.
the thing about christmas is that it almost doesn't matter what mood you're in or what kind of a year you've had - it's a fresh start.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Azraël; Eileen; Lauren;
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 16/12/2015

Messages : 90

Avatar : Shantel VanSanten.


Age : Vingt-sept ans et demi.

Statut : Célibataire. Mais pour combien de temps encore ?

Profession : Actrice et photographe durant mon temps libre.



Lun 21 Déc - 11:01

Azraël & Elizabeth ♥


Jamais je n'aurai pensé tomber nez à nez avec Azraël aujourd'hui. Cela faisait quatre ans que l'on s'était séparé, enfin que j'avais rompu et jusqu'alors je ne l'avais pas revu. Pourtant nous vivions toujours dans la même ville. Bref, debout face à lui, je ne sais pas pourquoi, j'étais restée comme paralysée pendant quelques minutes, avant de lui proposer ensuite des serviettes et lui présenter mes excuses pour avoir renversé ma boisson sur lui. Enfin, plus sur ses livres à vrai dire. Baissant les yeux quelques secondes pour voir de quels bouquins il s'agissait, je n'avais pu m'empêcher de sourire légèrement, en constatant, que même après toutes ces années, mon ex petit ami n'avait pas vraiment changé. Puis en entendant sa réflexion sur le fait qu'il espérait bien que je n'ai pas fait exprès, je m'étais mordu légèrement la lèvre, avant de dire « Si c'était arrivé il y a quatre ans, je ne l'aurai pas fait exprès non plus, crois-moi. » Certes, il y a quatre ans de cela j'avais rompu avec lui, mais ce n'est pas pour autant que je lui en voulait au point de lui renverser un café dessus. Au contraire, ça aurait plutôt été à lui de faire cela volontairement. Après tout, c'est moi qui l'avait quitté, pas l'inverse, alors pourquoi est-ce que j'aurai agit ainsi ? Secouant légèrement la tête de gauche à droite après qu'Azraël m'ait proposé de me payer un café, j'avais de nouveau esquisser un léger sourire avant de lui répondre enfin « Non, c'est moi qui vais te payer à boire et tu n'as pas d'autre choix que de dire oui. Après tout, je te dois bien ça, j'ai quand même failli ruiner ta collection avec ma maladresse légendaire. » Lui faisant ensuite signe de me suivre en direction du comptoir, j'avais repris la parole, tout en passant une main dans mes cheveux « Alors, toujours aussi fan des œuvres de Shakespeare à ce que je vois. J'espère que ta copine n'est pas trop jalouse. » Sa copine ? Mais qu'est-ce qui me prenait d'aborder un sujet pareil, alors même que l'on venait tout juste de se retrouver tous les deux ? Quelle idiote franchement ! Dans le genre indiscrète et gaffeuse, il n'y en avait certainement pas deux comme moi. En plus, avec une question pareille, il était certain maintenant, que le jeune homme allait croire que je m'intéressais de nouveau à lui. Pourtant c'est faux. Non, en réalité ça n'était qu'à moitié faux. Et pour cause, depuis notre rupture je n'avais jamais oublié Azraël et ce, même si c'est moi qui l'avait quitté et qui avait failli me marier à un autre homme. Après notre rupture, j'avais mis une année entière a essayé d'oublier le jeune homme et à ne plus souffrir de la peine que je m'étais infligée à moi-même en tirant un trait sur notre couple et puis un jour j'ai rencontré cet homme qui avait failli devenir mon mari et même si je m'étais plongée à corps perdu dans cette nouvelle relation, il ne s'était pas passé une seule journée, durant laquelle je ne m'étais pas demandée ce que devenait mon ancien petit ami et s'il avait réussi à se relever de notre rupture et à m'oublier, m'en voulant chaque jour un peu plus, pour le mal que je lui avais fait. Qui a dit que l'amour ne rendait pas les gens complètement cinglés et même plutôt masochistes parfois ?
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Daniel Elie demande un audit de sa gestion
» Patrick Elie salue la création des commissions présidentielles
» Haïti : Un dangereux précédent par Patrick Elie
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» Patrick Elie prezidan komisyon sou sekirite ap trase grann liy lame nou bezwen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Soho :: The Coach and Horses-