AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

Give me a shot at the night (Brooklyn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar

ONCE UPON A TIME
LES RPS : Harry/Rory/Brook/Azraël+Louenn/La parade
LES AMIS POUR LA VIE:
Date d'inscription : 23/11/2015

Messages : 309

Avatar : Caitlin Stasey


Age : Vingt-sept ans

Statut : Le statut "c'est compliqué" ne c'est jamais aussi bien appliqué à elle et à sa relation en dent de scie avec un certain animateur 3D.

Profession : Directrice artistique dans un magazine/Graphiste

“My advice if you’ve just suffered heartbreak or you’ve broken up with someone, is to not touch your hair. It’s the first thing women do, but you’re not in a fit state to make decisions that are long-term — you’ll have to spend the next four years growing it out. Don’t have a fringe cut. Don’t bleach it. Don’t do anything, because you will regret it. Buy a lipstick instead. Go and kiss loads of other people, but don’t fucking touch your hair, as you’ll still feel sad — and you’ll have weird hair.”

NOT EVERYTHING HAPPENS FOR A REASON. SOMETIMES LIFE JUST SUCKS


Mer 2 Déc - 2:13

Give me a shot at the night



« Je te déteste tu sais ?» Déclara Lyla tandis qu’elle tendait une peinte de blonde à son ami. Sur son visage, un sourire goguenard montrant qu’en aucun cas, elle ne pensait ce qu’elle disait. « Je te déteste vraiment beaucoup ! » Lâcha-t-elle presque hilare tandis qu’elle reprenait lourdement place sur un des sièges. Posant sa tête sur l’épaule de Brooklyn, elle tourna entre ses doigts un petit bout de papier sur lequel était inscrit numéro. Même pas cinq minutes plus tôt, la jeune brune avait cru qu’il lui était destiné.

Juché sur ses talons hauts, elle avait attendu que le barman leur servent leurs énièmes bières. Elle n’avait porté aucune attention à ce dernier jusqu’à ce que le jeune homme lui lance un « hey » sensuel. Brun, grand et ce petit look qu’elle aimait tant. A peine avait-elle posé les yeux sur lui qu’elle lui avait adressé son plus beau sourire. Les nombreux verres ingurgités plus tôt l’ayant totalement réassiné, c’était une Lyla pleine de confiance en elle qui s’apprêtait à flirter allégrement avec l’homme qui lui faisait face. La soirée ne lui en ayant pas laissé l’occasion, elle était prête à rattraper le coup avec cet éphèbe au sourire enjôleur.  Elle n’était pas en faute pourtant. Ce soir-là-et comme à chaque fois qu’elle sortait avec Brook, elle s’était faite particulièrement jolie. Des bottines noir, une chemise crème…un look qui aurait pu paraître particulièrement classique s’il n’était pas agrémenté de cette jupe droite à paillette dorée que la jeune femme avait absolument voulu sortir pour l’occasion. Même si ça n’avait pas été la raison principale de son choix vestimentaires (La brune adorait ce genre de pièce décalée), elle s’était vite rendue compte que le vêtement attirait l’attention – et essentiellement celle la gente masculine, sur la partie la plus charnue de son anatomie. Oui, elle s’était faite reluquée tout le long de la soirée. Très peu de ses « admirateurs » n’avaient pourtant daigné lui parler, et ce grâce à Brook’. Sortir avec le guitariste, était l’assurance d’éloigner une grande partie des relous qu’ils auraient pu croiser.
Il n’y avait entre eux que de l’amitié pourtant, l’amitié la plus pure. Mais même si les gestes qu’ils avaient l’un envers l’autre n’avaient aucune ambiguïté, les hommes préféraient éviter les femmes qui sortaient « accompagnée». Il n’y avait néanmoins aucune chance que Brook soit pour elle un prétendant : n’importe qui un temps soit peu au courant de sa notoriété sans serait rendu compte. Mais lors de leurs virées nocturnes, peu étaient ceux qui reconnaissaient la star ou qui lui portait la moindre importance. Dans les lieux où elle l’emmenait, Brook passait toujours pour ce qu’il était : Un simple jeune-homme venu s’amuser. Pas de paparazzi, peu de demande d’autographe,  parfois une  photo, deux grand max…et c’était tout. Lorsqu’ils étaient ensemble Brooklyn et Lyla était monsieur et madame tout le monde. Et ce soir-là, monsieur et madame tout le monde avaient bien picolé.
Dans un premier temps, la brune  avait emmené son ami au KOKO, ce club mythique et toujours bondé. Ils étaient rentrés rapidement et très vite, s’étaient retrouvés dans une salle noire de monde. Au milieu de cette foule grouillante, qui avait le temps de reconnaitre le guitariste de Our Last Eternity ?
La soirée avait continué dans un pub. Puis un autre. Puis un autre. Puis un autre avant d’arriver dans ce petit bar de Marylebone où les deux jeunes gens avaient leurs habitudes. Lyla adorait cet endroit pour sa discrétion, son cadre chic, sa clientèle hétéroclite et surtout : Ses bières pas trop chères. Elle connaissait chacun des habitués et chacun des serveurs. Celui qui se tenait face à elle devait être nouveau, car c’était bien la première fois qu’elle voyait sa bouille d’ange. Les deux anglais restèrent à discuter quelques minutes. Au bout de quelques rires qu’elle voulait sexy, jetés de crinières façon L’oréal et œillades qui en disaient long. Elle se vu enfin accorder la saint-graal de la drague : Un numéro de téléphone…qui ne lui était malheureusement pas accordé :
« Tu pourras donner ça au beau brun à coté de toi ? » Lança l’éphèbe un peu plus timidement que précédement. « …Je vais mourir seule et dévorer par des chats… » Avait alors lâché Lyla sous le regard plus que surpris du barman. La jeune femme secoua la tête dans un petit rire, récupéra le numéro, ses bières puis retourna à sa table.

« Je supposes que même si je l’appelle, il sera pas intéressé. Et toi t’en as pas besoin. C’est ce qu’on appelle l’ironie du sort. » Lançait Lyla dans de petits gloussements, tandis qu’elle reposait sur l’épaule du bouclé. En effet, Brook’ n’avait nullement besoin de ce fichu numéro. Il était marié, amoureux et…et n’était-ce pas déjà assez ? Le musicien avait une relation si intense avec celui qu’il avait choisi, que la brune aurait presque pu en être jalouse. Pourtant, à vingt-sept ans, elle ne se sentait toujours pas prête. Le mariage lui faisait terriblement peur, et par chance elle n’était jamais restée avec quelqu’un assez longtemps pour ne serait-ce qu’envisager cette possibilité. Alors elle commençait un peu à abandonner l’idée d’un jour trouver l’amour. Ou du moins, un amour qui serait réciproque. Lorsqu’on lui posait la question, elle répondait qu’elle était une femme indépendante et plutôt bien dans sa vie actuelle de célibataire. Si pour autant, l’idée d’un jour rencontrer quelqu’un de gentil, sincère et pas trop con dans un futur relativement proche, ne lui déplaisait pas, cela ressemblait clairement à un rêve inaccessible. A une époque, elle avait cru trouver toutes ces qualités chez Harry. Aujourd'hui, elle cherchait simplement quelqu’un qui pourrait chasser l’image incessante de son abrutit d'ex.  Pourquoi fallait-elle que cet idiot hante son esprit ? Pourquoi ne pouvait-elle pas avoir ce qu’avait Brook ?
« J’crois qu’il va me falloir un autre verre après celui-là ! » Dit-elle alors qu’elle entamait sa pinte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wednesday Night Raw # 60
» I'LL GIVE YOU ANYYYYYYYYYTHING, I'LL GIVE YOU ANY RING.
» Perfect night ♪
» Snow Night [F, Clan de Glace]
» Monday Night Raw #46 - Carte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Marylebone-