AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

C'est l'heure des confidences... - Melshley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Date d'inscription : 08/12/2015

Messages : 54

Avatar : Ashley Benson


Age : 25 bougies de soufflées

Statut : Célibataire !

Profession : Serveuse dans un restaurant


Mar 8 Déc - 18:51



C'est l'heure des confidences...

Tu étais chez toi et tu n’avais rien à faire. Pour une des rares fois, tu étais en congé cette journée-là. Tu avais fait neuf jours en ligne au restaurant parce qu’il manquait d’employé et que la période des fêtes arrivait, mais tu avais fait comprendre à ton patron que tu devais avoir au moins une journée de congé. Tu n’en pouvais plus de courir entre les tables. Il fallait aussi que tu penses à toi si tu ne voulais pas trop t’épuiser. Tu en avais donc profité pour faire la grasse matinée, bien au chaud dans le fond de ton lit. Lorsque tu t’étais levé, tu t’étais fait une omelette aux épinards et au saumon fumé. Ensuite, tu avais été au supermarché pour acheter le nécessaire pour faire un gros chaudron de soupe aux légumes. C’était ton repas passe-partout préféré et tu avais mangé le dernier pot la veille en arrivant du travail. Comme tu ne savais pas quand tu allais avoir un autre congé, tu t’étais dit qu’il fallait que tu en fasses d’autre maintenant. Tu passas donc l’après-midi dans les chaudrons. Tu avais coupé assez de légumes pour nourrir une armée et tu avais profité du fait qu’ils étaient en train de cuire pour écouter un film de Disney, bien emmitouflé dans une couverture. Tu avais choisi celui de la petite sirène. Il était ton préféré de tous les temps, même si la reine des neiges avait bien manqué le détrôner. Lorsque la soupe fut cuite, tu la mises dans des pots et les fit stérilisés. Comme cela, elle allait rester bonne pendant quelques mois sans avoir besoin de la mettre dans le réfrigérateur. Tu pensas alors à ton cousin Ashley. Il n’était pas souvent à la maison et tu savais qu’il n’avait pas souvent le temps de se faire à manger. Tu te dis que ce serait une bonne idée d’aller lui en porter deux pots. Comme cela, il allait avoir au moins quatre repas sur le pouce et très bons pour la santé. Et il fallait dire qu’il te manquait aussi. Cela faisait quelques jours que tu n’avais pas eût de nouvelles de lui et tu étais curieuse de savoir ce qu’il faisait dans ces temps-ci. Tu lui passas donc un coup de fil. Il ne répondit pas… Tu lui envoyas un SMS, attendit environ dix minutes et le rappela. Il ne répondit toujours pas. Tu mis alors ton manteau et embarqua dans ta voiture. Tu allais aller directement chez lui. Au pire, il ne serait pas là et cela t’aura fait une balade. Il n’avait peut-être juste plus de batterie dans son téléphone portable. Lorsque tu arrivas en avant de chez lui, cela te prit quelques minutes avant de trouver un stationnement adéquat, mais tu finis par y parvenir. Tu frappas donc à sa porte et attendit qu’il vienne t’ouvrir.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 30/11/2015

Messages : 430

Avatar : Louis Tomlinson


Age : 24 ans (02.01.1991)

Statut : officiellement en couple avec Thea, officieusement marié à Brooklyn ♥

Profession : bassiste et chanteur dans le groupe Our Last Eternity

♪ Our Last Eternity ♫

Ma fiche Mes liens&rps
Mon téléphone


Jeu 7 Jan - 10:12

C'est l'heure des confidences.
Melyna  & Ashley
La journée avait commencé très tôt. Aujourd'hui, ils devaient tous bosser sur de nouveaux morceaux et enregistrer, ou tout du moins faire des premiers tests sur les morceaux déjà écrits et composés pour le prochain album des Our Last Eternity. Debout depuis quatre heures du matin, en studio à cinq, Ashley est complètement sur les rotules, d'autant que la veille au soir, il avait été obligé de se rendre à une avant-première de film en compagnie de Théa, à laquelle cette dernière avait totalement craquée. Il était rentré tard, enfin pas si tard que ça, mais bien trop tard pour quelqu'un qui devait se lever aussi tôt ce matin. Brooklyn l'avait attendu, l'un comme l'autre, et sa fausse petite amie en prime avaient de ce fait, tous les trois des têtes de déterrés en arrivant travailler. Il fallut plusieurs tasses de café au châtain pour arriver à être un tant soit peu opérationnel. Ils ont tous bossé comme des acharnés cette journée-là, et finalement, les heures défilant, ils ont été relativement productifs. Ce n'est peut-être pas le résultat espérer pour cette journée, mais Ashley est tout de même fier du travail fourni par chacun et de ce qui en est ressorti. Puis vient le moment d'enfin quitter le studio, le bassiste ne pense qu'à rentrer avec son homme chez eux, prendre une bonne douche et manger tranquillement caler contre lui dans le sofa devant un bon film ou quelques épisodes d'une de leurs séries. Malheureusement pour Ashley, ses plans sont compromis par le bouclé qui reçoit un coup de fil de sa meilleure amie Delilah. Le châtain apprécie la jeune femme au fond, mais il déteste quand Brooklyn passe des soirées avec elle, parce qu'elle le fait sortir, parce que ces derniers temps en plus, il reste même dormir sur place. Ashley a de plus en plus de mal à supporter cela, parce qu'à cause du management qui lui impose beaucoup de soirées et d'évènements à apparaître au bras de Théa, ils ne se voient plus énormément rien que tous les deux. C'est à croire que depuis qu'ils se sont mariés, tout s'est empiré. Ashley ne dit rien et se contente d'acquiescer d'un hochement de tête. Le baiser qu'il lui laisse quand son homme s'en va pour rejoindre son amie à un goût amer. « Tu rentres ce soir ? » Le haussement d'épaules de Brooklyn lui donne la réponse et Ashley se retient de ne pas se mettre à pleurer. Par contre, il a définitivement perdu son sourire pour ce qu'il reste de cette journée.

Sa soeur le prend dans ses bras pour le réconforter, et ça lui fait du bien. Elle se propose même de le raccompagner, puisqu'il était venu en voiture avec son homme. Dans la voiture, le silence est total, enfin côté Ash, qui n'a que les larmes silencieuses qui coulent le long de ses joues pour parler pour lui. Kendall, elle, essaie bien de le faire sourire en papotant de tout et surtout de rien, telle la pipelette qu'elle est, mais même s'il esquisse un sourire de temps à autre, il n'arrive pas à être joyeux. Brooklyn lui manque horriblement, et il a hâte de trouver une solution à tout ce merdier. Sa petite soeur lui propose de rester avec lui, mais le bassiste refuse, il sait qu'elle avait quelque chose de déjà prévu et ne veut pas qu'elle annule pour lui. Et puis au final, il ne sera pas de bonne compagnie, il préfère rester seul à ruminer dans son coin. Ashley embrasse la tempe de Kendall et s'éclipse pour aller rapidement s'enfermer chez lui sans même un coup d'oeil en arrière pour sa soeur, ne voulant pas qu'elle change d'avis en le voyant pleurer encore. Comme dans son planning initial, il se dirige en premier lieu droit vers la salle de bain, et prend une bonne douche chaude où il peut se laisser aller à chaudes larmes, ça le vide et ça lui fait du bien. En ressortant de là, il se sent quelque peu apaisé, bien que la tristesse de ne pas avoir Brook près de lui reste là. Il devrait manger, il n'a presque rien avalé de la journée, mais il ne se sent pas la force de se faire quoi que ce soit, pas même se réchauffer un plat tout prêt, alors il va simplement se vautrer dans le canapé. Il vient à peine d'allumer la télévision que ça frappe à la porte. Il sursaute, surpris. Il n'attend pourtant personne, en même temps, il n'a pas consulté son téléphone depuis des heures, trop absorbé par ses pensées et surtout pour éviter de voir des infos, des images sur la soirée de son homme. C'est donc les cheveux en batailles, habillé d'un bas de jogging gris et d'un t-shirt blanc qu'il ouvre la porte pour y découvrir derrière, le visage souriant de sa cousine. « Melyna, salut ! » Il essaie d'afficher un sourire de circonstance, sans être certain d'être totalement convainquant, pourtant, faire semblant, il commence à en avoir l'habitude, justement, c'est ça le problème, et il en a marre. Puis il la serre dans ses bras. « Qu'est-ce que tu fais là ? Viens entre, ne reste pas sur le perron. » Ashley ouvre la porte un peu plus en grand à sa cousine qu'il n'a pas vue depuis pas mal de jours et referme aussitôt derrière elle. Ils ne connaissaient pas tellement avant qu'il ne vienne s'installer à Londres, ne se voyant petit que pour les fêtes de famille. Depuis, ils ont un peu rattrapé le temps, mais le bassiste n'a pas autant de temps à consacrer à la demoiselle qu'il ne le voudrait. « Comment tu vas ? T'as l'air crevée. » Il avait envie de ne voir personne, mais finalement, il n'est pas mécontent d'avoir un peu de compagnie et surtout elle, puisqu'ils n'ont vraiment pas souvent l'occasion de passer du temps ensemble, même quand elle vient sur les plateaux ou autres. Il est toujours appelé de partout, demandé, occupé. C'est beau la vie d'artiste, mais ça a ses contraintes aussi.


HJ:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Date d'inscription : 08/12/2015

Messages : 54

Avatar : Ashley Benson


Age : 25 bougies de soufflées

Statut : Célibataire !

Profession : Serveuse dans un restaurant


Jeu 14 Jan - 17:10



C'est l'heure des confidences...

Tu étais sur le perron de ton cousin et tu espérais vraiment qu’il était chez lui. Tu avais le goût de le voir et tu considérais que cela n’arrivait vraiment pas assez souvent. Tu comprenais que son travail prenait beaucoup d’énergie et qu’il n’était pas souvent à la maison. C’était aussi pour cela que tu allais sur tous les plateaux télévisés et à tous les spectacles qu’il donnait dans la région lorsque tu le pouvais. Tu voulais apprendre à le connaître de plus en plus. C’était un cousin que tu ne connaissais pas beaucoup à cause de la distance qui était entre eux lorsque vous étiez plus jeune, mais tu t’étais mis dans la tête d’apprendre à le connaître le plus que tu le pouvais. Depuis que ton jumeau et que ton frère aîné était disparut de ta vie peu après le décès de ta mère, tu avais encore plus le besoin de montrer aux membres de ta famille qui te restaient que tu les aimais, qu’ils étaient importants pour toi. Et puis tu t’entendais super bien avec Ashley. Ce n’était pas dur pour toi de lui porter toute cette attention. Le fait qu’il ne prenne pas beaucoup de temps pour se reposer te portait à vouloir être aux petits soins avec lui. Tu n’avais pas encore d’enfant, mais tu avais la fibre maternelle très développée. Lorsqu’il t’ouvrit la porte, un énorme sourire envahi ton visage. Tu étais vraiment contente de le voir et de pouvoir lui donner toi-même les deux énormes pots de soupe aux légumes qui tu avais fait toi-même. « Tu ne dois pas avoir vu tes sms toi hein ? J’ai fait de la soupe aujourd’hui et je viens t’en porter deux pots. De la bonne soupe remplie de légume juste pour toi ! » Tu lui fis un clin d’œil et mit tes pots sur la table de la cuisine. Tu t’avanças vers ton cousin et lui fit un grand câlin. Pour toi, il n’y avait que cela de vrai. Tu aimais les contacts physiques. Cela te faisait réaliser que la personne devant toi était vraiment là, que ce n’était pas que dans tes pensées. Lorsque ta mère était vivante, tu étais toujours collé contre elle. Aussitôt qu’elle s’assoyait sur le divan, tu allais t’asseoir à côté et appuyais ton corps contre le sien. Tes frères savaient que c’était ta place près de votre mère. Tu avais toujours eû besoin d’énormément d’amour. Ton petit ami lorsque tu avais seize aimait bien ce côté de toi, à toujours vouloir sa main dans la tienne, à toujours savoir qu’il était vraiment là. Sauf qu’il te trouvait un peu possessive. Aujourd’hui, tu t’en rendais compte. La mort de ta mère avait accentué ce côté de toi-même. Puis, ton cousin te demanda comment tu allais. Tu te décollas de lui. « Ça va. Oui, je suis fatiguée. J’ai fait neuf jours en ligne de douze heures chaque au resto. J’en avais marre de courir entre les tables. Il a fallait que je demande à mon patron de prendre ma journée parce que sinon, j’aurais travaillé encore aujourd’hui et probablement les jours à venir aussi. » Tu regardas ton cousin et c’est là que tu réalisas qu’il n’avait pas une bonne mine. Il avait l’air crevé, mais il avait aussi l’air triste. Tu ne le connaissais pas par cœur, mais tu étais capable de voir quand il y avait quelque chose qui clochait et c’était le cas à l’instant même. « Toi, tu as une petite mine. Qu’est-ce qui ne va pas ? » Soudainement, tu te sentais un peu idiote de l’avoir emmerdé avec tes histoires de travail.

made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?
» Dernier heure
» 17h: Heure de Colle pour Clara
» Yoho, quand sonne l'heure...[pv Luth]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Kensington :: Notting Hill :: Habitations-