AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

I can be the one you love from time to time # Ken
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar
Date d'inscription : 01/12/2015

Messages : 17

Avatar : Niall Horan


Age : 23 ans

Statut : Célibataire, amoureux.

Profession : Guitariste au sein des OLE


All for one, and one for all.


Mar 1 Déc - 18:39


   
Kenaël Gibbs
   
You Make Me Feel

   
Tim
01. Il a le tic de se mordiller la lèvre inférieure quand il est stressé ou concentré. 02. × La musique est sa passion, il ne jure que par ça depuis de nombreuses années déjà. 03. Il adore écouter, composer, jouer, seul ou accompagné, à longueur de temps. 04. Lorsqu'il s'attache à quelqu'un c'est en général pour la vie, et il ferait tout pour ceux qu'il aime. 05. Par passion pour la musique, il pourrait faire des choses qui pourraient le gêner en tant que personne. 06. De tous les pays qu'il a visité lors de leurs tournées, il a préféré les États-Unis 07. Il rêve d'observer des kangourous dans leur état sauvage, si il en a le temps et l'occasion un jour . 08. Il a toujours son âme d'enfant. 09. Les choses simples sont ce qu'il préfère. 10. Il vit seul depuis que la carrière du groupe a décollé. 11. Il aime cuisiner tout ce qui est sucré. 12. Quand il est malade il passe son temps sur la console. 13. Il a une collection impressionnante de t-shirt de foot.  


   
NOM ➸ Gibbs. PRÉNOM(S) ➸ Kenaël. SURNOM(S) ➸ Ken. ÂGE ➸ 23 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ➸ 30 Septembre 1992 à Durban. NATIONALITÉ ➸ Sud-africain. ORIGINES ➸ Afrique du Sud . OCCUPATION ➸ Guitariste pour OLE. ORIENTATION SEXUELLE ➸ Hétérosexuel. STATUT CIVIL ➸ Célibataire. CARACTÈRE ➸ Perfectionniste, pudique, compétitif, impulsif, têtu, gentil, aimant, passionné, loyal, à l'écoute.

   
pseudo/prénom ➸ Mia. âge ➸ 23 ans. comment as-tu connu because of you ➸ Par Thea. comment trouves-tu le forum ➸ Bien sympa. un dernier mot ➸ J'ai hâte de m'amuser avec vous autres en rp !
   
just another story
Mozart découvrit sa vocation à cinq ans, en composant son premier menuet. Picasso découvrit son talent pour la peinture à l’âge de 9 ans. Tiger Woods toucha son premier club bien avant son premier anniversaire. Quant à moi, il parait que la musique m’a toujours passionné. Déjà alors que ma mère était enceinte je lui donnais des coups lorsqu’il y avait de la musique aux alentours. Sensibles à cet intérêt précoce, mes parents m’ont rapidement fait écouter un tas de choses alors que je me tenais à peine assis. Dès lors que j’avais réussi à me tenir à peu près debout, j’avais commencé à remuer plus encore au rythme de la musique. J’aimais écouter ces sons, ces mélodies, ces voix. Cela m’apaisait, me projetais dans un autre monde.
Non pas que je n’aimais pas Durban. Né en Afrique du Sud, je n’avais pas le faciès de l’Africain typique. Même si dans notre pays nous étions tous plus ou moins en contraste. Le soleil avait fini par donner un teint hâlé à ma peau que j’appréciais car elle me permettait de me sentir moins à l’écart. Attiré par l’eau presque autant que par la musique, j’avais une dizaine d’années et passait mes vacances sur la plage. Le foot, la mer, et passer la journée à griller au soleil était mon menu préféré. Un soir, alors que je rentrais pour manger, j’avais entendu un groupe mixte jouer tranquillement auprès d’un feu de camp. Poussant tranquillement mon ballon j’avais fini par les fixer sans voir le temps passer. Un homme avec une barbe jouait de la guitare avec une habileté qui m’hypnotisait. Plus envoutant encore était le son de l’instrument. La musique m’avait toujours habité, mais je compris à cet instant que cet instrument serait plus important encore.

Il me fallut quelques mois pour obtenir l’instrument qui était devenu une obsession. Bien sûr, j’étais retourné sur la plage, et j’avais finis par croiser de nouveau l’homme à la barbe. Tout sauf discret, j’avais rapidement été remarqué. Il m’avait fait signe d’approcher et je m’étais installé pas trop loin, attentif à tout ce qu’il faisait pour produire ces notes enchanteresses. Il avait ris en me voyant si concentré avant de s’apercevoir que mon intérêt était véritable et non l’issu d’une curiosité infantile banale. Dès lors que mes parents cédèrent et m’achetèrent une petite guitare d’occasion, je me rendais sur la plage avec et retrouvais celui qui deviendrait mon professeur. Le temps passant, je me rendis compte que je progressais. A mesure que la corne sur mes doigts s’épaissit, mes notes devenaient plus distinctes, pincer les cordes devint plus aisé. Manier mon petit médiator violet fut plus naturel. Je voyais bien que cela ressemblait à quelque chose. Produisant sans fautes ma première mélodie, je compris que je voulais faire ça toute ma vie. L’avouant à mes parents, ces derniers me clouèrent à la réalité en m’affirmant que ce n’était pas réaliste. Que les musiciens ne représentaient qu’un infime pourcentage de la population. Et qu’il ne suffisait pas d’aimer la musique pour que cela devienne un métier. Toutefois, ils n’eurent pas raison de ma motivation. Afin de les satisfaire, je m’appliquais à l’école. Ils durent reconnaitre que j’avais un minimum de talent lorsque la prof de musique leur expliqua que j’avais une très bonne oreille et qu’on voyait que la musique m’animait plus que tout le reste. J’avais douze ans à l’époque, et ils se mirent à croire en moi tout en ne délaissant pas mes résultats scolaires bien sûr.

Vint alors l’un des moments les plus importants de ma vie. Le moment où nous avons formé notre groupe. Brooklyn – mon meilleur ami – et un autre très bon ami à nous, tous passionnés de musique décidions un beau jour de jouer ensemble. Notre son était plutôt bon après quelques répétitions. Et je me surpris à aimer ça encore plus. Le fait de faire quelque chose ensemble, d’être un tout tandis que nos instruments entraient en communion. Il nous manquait quelque chose cependant, nous fûmes tous trois rapidement d’accord quant à cela. Un bassiste donnerait de l’âme à notre musique. Le son de cet instrument indispensable quoi que tout le monde puisse en dire donnerait un sens à notre son, j’en étais intimement persuadé. Plus encore que je savais très bien qui pourrait être cette âme. J’avais à plusieurs reprises entendu mon cousin jouer. Il était doué, très doué. Autodidacte, ceux qui ne savaient pas auraient pensé qu’il avait des années de cours derrière lui. Car il avait ce truc, ce son qui vous fait vibrer de l’intérieur, cette musicalité qui ne trompe pas. Aussi, une fois tout le monde d’accord Ash intégra le groupe et ce qui se passa fut au-delà de mes espérances.

Après une idée de ma cousine de poster des reprises sur le net, nous furent rapidement repérés. Tout d’abord les petites salles de notre pays devinrent notre terrain de jeu. Notre nom de groupe obtint rapidement son surnom de la part des personnes qui commençaient à ressembler à des fans : OLB. L’ambiance entre Brook, Ashley, Nathan et moi était tout simplement magique. Mon meilleur ami, mon cousin, et un ami précieux. Notre parcours ressemblait à un conte de fée. Petit à petit, les salles devinrent plus grandes. Première partie d’artistes internationaux, nous fûmes propulsés sur le devant des plus belles scènes de notre pays en un rien de temps. A mesure que le temps défilait, je me rendis compte que je serais prêt à tout pour continuer de vivre cela. Même si cela imposait des sacrifices.
Peu de temps après, nous nous retrouvions avec un statut de groupe international. Nous n’étions pas les Beattles, mais tout de même, la jeune génération entendait parler de nous et semblait plutôt réceptive. Je commençais alors à m’intéresser aux choses comme l’image. Depuis un moment Ash et Brook étaient ensembles. Sur le principe, cela ne me dérangeait pas. Sauf qu’un tas de nanas fantasmaient sur l’idée de pouvoir obtenir l’un ou l’autre. Discutant avec un des membres de notre équipe, je me rendis compte qu’il serait mieux pour nous si les gars n’étaient pas ensemble. Je prenais donc le parti de les faire se séparer. Repoussant ma culpabilité, je me contentais d’être heureux que tout marche de mieux en mieux pour nous au fil du temps. Bien sûr, une passion comme celle de Brook et Ash fit que l’inéluctable se produisit. Ils se remirent ensemble, en restant discrets toutefois. Je ne commentais pas, n’avait pas à le faire après tout. Mon souhait était simplement que l’on reste au top le plus longtemps possible. Mais je savais que je pouvais aller trop loin parfois.

Hélas, comme souvent dans la vie, les choses ne se passèrent pas exactement comme prévu. Notre popularité stagnant, notre nouveau management décida qu’il nous fallait défrayer la chronique en attirant plus de buzz sur nous. Je savais les autres déjà embêtés par le manque de naturel dont nous devions faire preuve en interview, même si je me trouvais moins embêté qu’eux par ce jeu lassant parfois. Je fus toutefois aussi abasourdi par leur proposition de caser Ahsley avec une des filles de Eternity. Elles étaient Australiennes, et nous les avions croisées plusieurs fois, sans jamais vraiment se parler ou quoi que ce soit. Elles n’avaient pas l’air méchantes cependant. Et nous avions besoin de cela, n’est-ce pas ? J’avais tenté de m’en convaincre, tout en déplorant la peine ressentie par mon meilleur ami face à Ashley jouant au faux couple avec Thea.  La fusion fut ce qui me tendit le plus. J’aimais plus que beaucoup de chose notre façon d’être à tous les 4. Le fait que l’on puisse passer des soirées à jouer à la console tout en buvant un coup, puis que l’un regarde soudainement les autres en sortant de quoi noter et en balançant des idées dans tous les sens. Notre créativité singulière était menacée et cela m’avait effrayé. Toutefois, l’intégration de Thea et Dylan se passa plutôt bien. Même si cela signifiait que nous devions tous aller vivre à Melbourne, les choses s’enchainèrent assez naturellement. Les filles étaient cool, et nous étions portés sur d’autres choses, d’autres thèmes que nous n’aurions probablement pas abordés de la même façon.

Les mois passant, je me rapprochais de Dylan avec qui j’adorais jouer et chanter. Le son provenant de son violon avait le don de m’apaiser, de me calmer, tout en me donnant envie de continuer à l’écouter toute la nuit. Devenir OLE n’avait pas été pire que ça tous comptes faits, même si la transition n’avait pas été facile pour aucun d’entre nous. Les choses demeuraient compliquées tout de même. Thea et Ash passaient beaucoup de temps ensemble histoire de maintenir leur mascarade opérationnelle. Et Brooklyn s’enfonçait petit à petit dans des sentiments qui ne faisaient me sentir mal pour lui. Moi qui avais jadis séparé leur couple, je m’en voulais de les avoir privé de ces moments à présent.
D’un autre côté, je tombais amoureux. Cela facilita la composition de notre album, certes, mais les choses devinrent compliquées pour moi. Je me séparais rapidement de la fille que je « fréquentais » plus ou moins car je ne me voyais plus impliqué dans des relations sans saveurs. La seule que je voulais était la blonde qui jouait à ma gauche et avec laquelle je reprenais les refrains en souriant à chaque représentation. Toutefois, je n’avais jamais aimé faire étalage de mes émotions. Et face à la force de ce que je ressentais, je n’oserais pas faire le premier pas. Dylan le fit pour moi, pour nous. Un soir, après un concert à l’ambiance survoltée, je m’attardais auprès de fan surexcitées pour discuter un peu tout en posant pour des photos en leur compagnie. J’aimais le fait que l’on puisse rendre heureux des gens comme ça, rien qu’avec un sourire, une photo, quelques mots. C’était magique. Je n’appréciais pas plus longtemps car Dylan me tirait par le bras en coulisse pour me donner un baiser à la fois empreint de douceur et de jalousie. Notre discrète relation commença se soir-là. J’adorais me faufiler dans sa loge sans me faire repérer pour l’embrasser avant de monter sur scène. Et j’aimais lorsqu’elle m’arrêtait pour ôter toute trace de son rouge à lèvre avant que nous ne retrouvions les autres.
Après quelques temps de relation secrète, vint le moment où nous souhaitâmes révéler notre relation au grand jour. Responsables, nous primes rendez-vous avec le management pour en parler. Leur non catégorique me scia sur place, tout en me ramenant des années en arrière. J’avais moi aussi prohibé une relation naissante sans scrupules. Il faudrait que je m’excuse sérieusement auprès des gars un jour. En attendant, Dylan et moi étions au pied du mur quant à notre relation qui ne pouvait pas exister aux yeux du monde. Nos amis, ignoraient eux aussi notre relation et je n’étais pas certain qu’ajouter leur colère et frustration aux nôtres nous permettraient de trouver une solution.

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Date d'inscription : 30/11/2015

Messages : 130

Avatar : Luanna Perrez-Garreaud.


Age : 24 ans (24.12.1991).

Statut : Officiellement en couple avec Ashley, officieusement, toujours seule.

Profession : Chanteuse et claviériste des OLE (Our Last Eternity).

- STORY - LINKS -

More than friends... We are family



- DYLAN - ASHLEY&BROOKLYN - ASHLEY - BROOKLYN -



Mar 1 Déc - 18:41

Brille fuck gnee hug bond ballon :youaha: dead aah love lovebal whouaat tronce joy bate angry fuir kiss toy fight menace

Manque plus que la belle blonde qui me sert de meilleure amie et on est au complet cute bave. Enfin jusqu'à ce que Nate arrive toy hehe
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Date d'inscription : 30/11/2015

Messages : 430

Avatar : Louis Tomlinson


Age : 24 ans (02.01.1991)

Statut : officiellement en couple avec Thea, officieusement marié à Brooklyn ♥

Profession : bassiste et chanteur dans le groupe Our Last Eternity

♪ Our Last Eternity ♫

Ma fiche Mes liens&rps
Mon téléphone


Mar 1 Déc - 18:45

Le couz' !! rainbow
calin string lapin tog mih dance pompom
loveu

@Thea || et ma sister aussi... c'est grâce à ma tornade préférée qu'on ressemble tous à quelque chose glass2 smile1 :lool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Date d'inscription : 12/11/2015

Messages : 139

Avatar : rowan atkinson

Statut : marié à Teddy.



Mar 1 Déc - 19:41


tu es validé(e)!


Je vais trop stalker le couple Dylan/Kenaël mih mih


Voilà, à présent tu es validé(e)! Félicitations tong . Tu vas pouvoir aller t'éclater à Londres et vivre plein de situations aussi rocambolesques les unes que les autres! mucha . Si tu veux tu peux créer des scénarios pour ton personnage. Avoir des amis c'est toujours cool, du coup tu peux faire ta fiche de liens. N'oublie pas de demander un logement c'est toujours mieux que de dormir au bord de la Tamise! mih et aussi, si tu bosses si tu as la chance d'avoir un emploi, recense-le ici.
HAVE FUN loveuh


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://becauseofyou.forumactif.fr

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Let me love you one more time. feat Milla |Hot|
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: Your character :: I am an unicorn :: Présentations terminées-