AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
BIENVENUE SUR BOY !
Aidez-nous à remonter les sujets sur BAZZART et PRD
Venez participer au topic commun ICI et au marché de noël ICI

Partagez | 

(rory) tell me you love me, if you don't it, lie to me
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Dim 22 Nov - 18:31


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
« Où tu vas ? » Je n'avais même pas réussi à atteindre la porte que ma mère s'était mise devant moi. Pourquoi étais-je venu habiter chez mes parents pendant le temps de ma convalescence ? Ah oui, sans doute car je n'avais pas eu le choix. Ma mère m'avait traîné par le col de la chemise tandis que je suppliais mon père de dire quelque chose en ma faveur. Cela avait complètement raté. Ma mère ne voulait pas que je reste seul chez moi, et préférait largement me tenir à l’œil. Ca marchait plutôt bien car je n'arrivais jamais à faire un pas sans qu'elle soit quelque part à me demander si j'avais pris mes anti-douleurs. « Je vais chez tante Judie. » Elle fit signe non de la tête et je restais bouche bée. Elle n'allait quand même pas m'empêcher de sortir. Judie m'avait appelé pour savoir si je voulais boire le thé avec elle en fin d'après-midi. J'avais gracieusement accepté. Après tout elle pourrait me raconter le mariage de Rory car je ne me souvenais de rien. Je n'avais plus de nouvelles de Rory. Je préférais la laisser tranquille dans sa vie d'épouse parfaite. « Tu ne vas quand même pas m'en empêcher ! » « Tu dois te reposer. » « Oh ça va ! Je le ferai en rentrant ! » Fis-je en la poussant légèrement pour passer. J'avais vraiment l'impression de revenir à l'adolescence ou par moment je tentais de sortir en douce. C'était incroyable quand même. Vivement que je puisse retourner chez moi. J'avais peut-être une clavicule fracturée mais je pouvais me débrouiller tout seul : okay pas pour me fringuer ou couper ma viande mais je tentais quand même de faire ce que je pouvais tout seul. Je marchais dans la rue. Il faisait froid bordel. J'aurai du prendre mon écharpe. Tant pis. Je n'avais pas longtemps pour me rendre à la maison de ma tante. J'avais pris le bus. Ma mère aurait refusé de m'emmener et Rose n'était pas dans la secteur. J'arrivais enfin à destination et je gravis les marches du perron avant d'appuyer sur la sonnette. La porte s'ouvrit sur tante Judie qui était toute souriante. « Mon neveu préféré ! » « Tu n'en as qu'un. » Déclarais-je à chaque fois en levant les yeux au ciel. Elle me déposa un baiser sur la joue. Elle était bien sympathique et chaleureuse aujourd'hui. On prit la direction du salon. Bizarrement elle ne disait rien sur mon bras en écharpe. Peut-être que ma mère lui avait dit. Je n'avais jamais su comment je m'étais blessé, enfin ça ne devait pas être important. « J'ai oublié le sucre, tu peux aller le chercher s'il te plait ? » Je me relevais avec un sourire. Cela ne me dérangeait pas et elle, elle ne me prenait pas pour un incompétent. Je pris la direction de la cuisine. Rory était là. D'un coup je n'osais plus y entrer. Je voulais même faire demi-tour. Je me sentais incroyablement gêné, sans savoir pourquoi. Je me demandais pourquoi elle n'était pas avec son superbe mari. Je sentis une douleur lancinante dans mon épaule. Tante Judie venait de me pousser dans la cuisine en me tapant en plus sur mon épaule blessé. « AH PUTAAAAAIN. » Je me courbais de douleur en posant ma main libre sur mon épaule. Peut-être que j'étais sous anti-douleurs mais là pour le coup c'était vraiment horrible. Elle était folle ou quoi. J'entendis la porte se verrouiller. C'était quoi son délire ?!
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Dim 22 Nov - 20:21

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
« Encore ? Je pensais que tu allais rentrer cette semaine. » Et c'est parti. Une fois de plus, Angus ne pouvais pas rentrer. Même pas pour un petit week-end. Et cette fois-ci, le comédien pouvait sans aucun doute entendre l'énervement dans la voix de la jeune femme. « Je sais. Mais ça ne devrait plus tarder. » Un long soupir s'échappa de la bouche de la rousse. « Tu me manques. » « Je dois y aller. » Ce n'était pas vraiment ce qu'elle s'attendait comme réponse. Loin de là. « Je t'aime. » Elle retentait sa chance. S'attendait à quelques mots doux de la part de son fiancé. « Ouais, moi aussi. » Il avait raccroché. Et elle n'avait simplement le droit à un moi aussi. Elle se demandait si un jour, il allait bien rentrer. Peut-être qu'un jour leur appel n'allait plus se faire, qu'il arrêterait de lui promettre qu'un jour il allait rentrer. Peut-être que oui tout allait s'arrêter un jour. Elle ne voulait pas. Elle l'aimait encore. C'était le cas pour lui aussi. Elle l'espérait. Elle avait lancé son téléphone sur son lit avant de s'y asseoir. Elle s'allongea durant quelques instants, fermant les yeux pendant quelques secondes avant de fixer le plafond de son ancienne chambre. Judie ne voulait pas la laisser seule après la perte du bébé. Du moins, jusqu'au possible retour de son fiancé. On venait de sonner à la porte. Rory aurait pu très bien aller ouvrir, sauf que ses jambes refusaient de bouger pour le moment. Et puis, de toute manière Judie était allée ouvrir. Elle n'entendait pas vraiment ce qui pouvait se dire. Elle repris son téléphone pour regarder l'heure. Elle devrait bientôt se rendre au théâtre et elle devait bouger si elle ne voulait pas être en retard. C'est en poussant un long soupir qu'elle trouva le courage de se relever. Une tasse de café et elle allait partir. C'est en descendant l'escalier qu'elle entendit rapidement un morceau de conversation. Alvin. C'était lui qui rendait visite à Judie. Prendre une tasse de café et remonter vite fait dans la chambre. Voilà la nouvelle mission de la rousse. Enfin, c'était ce qu'elle devait faire.« AH PUTAAAAAIN. » Elle s'était mis à sursauté, reversant un peu de café qu'elle était en train de se servir. Elle lança un regard vers Alvin qui se tenait l'épaule. Bien fait. C'est ce que pensait la rousse. Mais elle ne dit rien. Elle regarda juste le scénariste avant de se diriger vers la sortie. De toute façon, elle n'avait pas le temps, elle devait partir. Mais il faut croire qu'une personne avait une toute autre idée. La porte s'était fermée et surtout verrouillé. « Judie, c'est pas drôle, je dois aller travailler ! » dit-elle en frappant à la porte. Rory voyait parfaitement ce qu'elle essayait de faire. « Je n'ai absolument rien à te dire. » dit-elle en le regardant et en croisant dans les yeux. Est-ce qu'elle lui en voulait d'avoir gâché son mariage. Et rancunière comme elle est, Rory n'allait pas lui pardonner si rapidement.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Dim 22 Nov - 20:48


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
Ma tante était folle. C'était officielle. Bon, je n'en avais jamais douté. Déjà quand on était petit elle mettait du tabasco dans notre soupe à Poppy et à moi. C'était l'enfer. Elle adorait faire de notre vie un enfer pour juste rire. Alors quand elle m'a poussé dans la cuisine car je devais soi-disant chercher du sucre pour le thé, et qu'en plus elle me frappait dans l'épaule – à croire qu'elle n'avait aucune compassion – je confirmais l'idée qu'elle était tarée. Dire qu'a contrario ma mère était très calme et stricte. Judie était tout le contraire, elles étaient vraiment sœurs ? Je faillis tomber sur le coup, mais je me rattrapais, me tenant l'épaule et jurant de douleur. Finalement ma mère avait peut-être eu raison, peut-être que j'aurai du rester sagement à la maison me reposer. J'entendis une porte se verrouiller et Judie siffler, satisfaite. Elle était folle. Pourquoi elle faisait ça ? Je ne comprenais strictement rien. Rory frappait sur la porte en sommant sa tante de rouvrir la pièce déclarant qu'elle devait aller au théâtre. Je m'étais approché de la table pour me laisser tomber sur une chaise. La douleur m'assommait sur le coup. Elle m'observait et me déclara qu'elle n'avait rien à me dire. Pourquoi elle était en colère ? Ce n'était quand même pas de ma faute si on se retrouvait enfermés dans la cuisine. « Pourquoi tu fais la gueule ? » J'avais froncé les sourcils avant de chopper la boite de biscuits qu iétait devant moi. Elle semblait vraiment de mauvaise humeur. Je n'avais rien fait en plus. C'est alors que mes yeux se portèrent sur sa main et je vis qu'il y avait toujours sa bague de fiançailles mais pas d'alliance. J'aurai bien voulu lui demander pourquoi. Il y avait bien eu un mariage pourtant ? Ma mère ne m'avait rien dit. Quand je posais las question on me disait que le mariage avait eu lieu point. Ils devaient pas trop être courants. Ca commençait à devenir bizarre cette histoire. Une enigme pour Sherlock Holmes sûr. Je pris un biscuit que je mis dans ma bouche avant de prendre la boite en fer et de lui tendre. « Tu en veux ? » réussis-je à marmonner avec le biscuit entre mes lèvres. Plus je parlais, plus elle semblait furieuse. La vache. Elle avait ses règles ou quoi ? Je ne pensais pas tomber sur une furie aujourd'hui mais à croire que je l'exaspérais. Franchement, c'était sympathique comme ambiance. En tout cas on n'entendait plus tante Judie, elle n'était plus derrière la porte. Je ne comprenais pas son délire mais bon. J'avais tout mon temps, du moment que j'étais rentré chez moi pour dans trois heures. Il fallait que je sois rentré pour prendre mes anti-douleurs et aussi pour ne pas que ma mère me tape sur les doigts. « Je crois qu'on est pas près de sortir. » Je me mis en tailleur sur la chaise difficilement mais je finis par y arriver. Je sentis toujours la foudre dans le regard de Rory et je soupirais. Je ne cherchais même pas à comprendre.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Dim 22 Nov - 21:40

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
C'était une blague. Une grosse blague. Judie devait bien se marrer après avoir verrouillé la porte. Ce n'était pas drôle du tout. Elle s'attendait à quoi ? Que Rory devait la remercier de l'avoir enfermé de force avec son idiot de neveu qui a gâché le plus beau jour de sa vie. C'était un cauchemar. Et dire qu'à la base, elle était descendue pour prendre du café. Et la voilà bloquée dans la cuisine. Génial. Elle s'était retournée vers Alvin, lui disant qu'elle n'avait rien à lui dire. En fait, c'était le contraire. Elle avait beaucoup à lui dire, sauf que la rancune a pris le dessus et qu'elle ne voulait en aucun lui adresser la parole. Pas pour le moment. « Pourquoi tu fais la gueule ? » Elle éclata de rire. Non pas que c'était drôle. C'était des rires nerveux. Tout le monde savait pourquoi elle était énervée contre lui. Et le principal intéressée, non ? C'était vraiment une blague. « Tu rigoles là ? » Non, parce qu'en plus il voulait lui faire croire qu'il ne comprenait pas pourquoi elle lui faisait la tête. C'était une blague. Judie et Alvin lui organisé cette petite plaisanterie absolument pas drôle. Non, elle ne lui répondrait pas. Après tout, Jeremiah lui avait sûrement montré le petit spectacle qu'il avait donné. Elle resta adossé à la porte, le foudroyant du regard. « Tu en veux ? » lui avait-il marmonné en lui proposant un gâteau. Elle ferma les yeux tout en soupirant. Ce n'était pas possible. Elle voulait que cette situation cesse. Elle voulait juste partir à son travail. C'était sans doute même l'une de rare fois où elle avait envie de partir rapidement pour son travail. Un silence s'était installé. Un long silence. « Je crois qu'on est pas près de sortir. » Un soupir s'échappa de la bouche de la rousse. Elle se retourna vers la porte et commença à frapper à la porte. Judie devait être encore à la maison. Elle n'était pas complètement partie. Elle n'oserait pas faire ça. Quoi que. On parlait de Judie. « Non, mais sérieusement ouvre ! » Elle frappa à la porte. Essayant d'attirer l'attention. « J'ai pas envie de me faire virer. » Elle avait un travail. Elle ne pouvait pas se permettre de louper ou d'arriver en retard. Sinon, elle n'aurait plus de travail. Mais rien. Judie n'allait pas décidément ouvrir cette satané porte. Elle appuya sa tête contre la porte durant quelques secondes. Ils n'allaient vraiment pas sortir immédiatement. Qu'est-ce que Judie voulait ? Qu'ils aient une conversation et qu'ils se sautent dessus ensuite ? C'était impossible. Plus maintenant du moins.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Lun 23 Nov - 20:17


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
Si elle tirait la tronche pendant tout le temps qu'on allait être enfermé, ça serait joyeux... Je ne comprenais pas pourquoi elle faisait la gueule. Je lui avais même demandé mais au vue de son rire et de comment elle m'avait répondu je comprenais que j'avais du faire quelque chose mais quoi. Je me creusais la tête, je ne voyais rien. Quand elle m'avait demandé si je rigolais j'avais arqué un sourcil, encore une fois. J'étais vraiment intrigué par toute cette histoire. Ca devenait bizarre à force. Je m'étais installé plus confortablement sur la chaise. « Bah...non. » J'avais affirmé cela en faisant une légère moue. Elle était furieuse. Finalement ce n'était peut-être pas une bonne idée de me retrouver enfermé dans cette pièce avec une Rory furieuse et des couteaux dans les tiroirs. Je commençais un peu à flipper, je ne voulais pas mourir. Pas en plein succès et puis j'étais beaucoup trop jeune. Rory tapait sur la porte comme une furieuse sommant Judie de nous laisser sortir. Je lui avais proposé un biscuit et elle m'avait fusillé du regard. Sérieusement, il y aurait eu des balles dans son regard je serai mort sur place. J'avais du coup préféré me taire mangeant mes biscuits dans un silence qui était en train vraiment de plomber l'ambiance. Rory était en train de disputer tante Judie – qui d'après moi avait du prendre la poudre d'escampette quelque part, on ne l'entendait plus – en lui clamant le fait qu'elle risquait d'être viré pour ne pas être à l'heure. « Au pire, je t'offrirai une place sur mon prochain film. » Cette proposition amicale n'arrangeait rien. Rory refusait de me parler ou alors elle me lançait des regards mortels. Je restais sagement assis pendant un temps. Je commençais à avoir soif et je décidais d'aller prendre quelque chose dans le frigo. Avec mon bras dans le sac je n’avais pas le courage de faire chauffer la bouilloire pour me faire un thé. Puis Rory détestait le thé donc je ne voulais pas l’accommoder de l'odeur en plus. Je ne voulais vraiment pas mourir jeune. Dans mes souvenirs il n'y avait jamais eu une ambiance aussi tendue entre nous. Je ne savais même pas quoi faire. Je pris une bouteille de jus d'orange dans le frigo. Peut-être pas la meilleure idée parce que pendant plusieurs minutes je me battais moi-même avec cette brique de jus de fruit. Je n'avais qu'une main de disponible et à chaque fois que je faisais une tentative, l'objet du délit glissait. Je relevais alors les yeux vers Rory. « Tu peux m'aider ? » Au vue de son humeur j'allais sans doute me faire envoyer paître mais elle ne pouvait pas me laisser mourir de soif. Ce serait trop cruel. « S'il te plaît. » Rajoutais-je avec politesse pour tenter quand même de l'amadouer en faisant une moue.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mar 24 Nov - 9:55

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
Rory était énervée et le fait qu'il ne comprenne pas pourquoi elle avait ce genre de comportement envers lui n'arrangeait pas les choses. C'était quoi ? Une blague qu'il avait organisé avec Judie ? Si c'était le cas, c'était loin d'être drôle. Son mariage n'avait pas eu lieu. Le plus beau jour de sa vie avait été gâché par son meilleur ami qui s'était donné en spectacle. « Bah...non. » Lorsqu'elle regardait Alvin, la rousse comprenait bien qu'il n'en savait rien. Sérieusement ? D'accord, lors de la cérémonie – et même lorsqu'il est venu dans la chambre et qu'il l'avait embrassé – qu'il avait bu. Énormément bu. Et avec la chute qu'il avait fait, elle aurait compris qu'Alvin ne se souvienne pas tout de suite du scandale qu'il avait fait à l'église. Mais là ça faisait un bout de temps, il aurait pu retrouver un peu la mémoire. Ou alors quelqu'un lui ai fait un petit résumé de ses actes. Surtout qu'elle avait vu Jeremiah filmait ce petit moment. C'était presque étonnant qu'il ne lui ai pas montré les exploits d'Alvin. Rory aurait pu très bien lui dire ce qu'il avait fait et de comprendre pourquoi elle était aussi en colère contre lui. Elle l'aurait pu, sauf qu'elle ne l'avait pas fait. Elle était restée dans son silence. Peut-être qu'elle n'était pas prête pour le moment. C'était plus simple pour la jeune femme de lui montrer sa colère plutôt que de lui montrer qu'en faisant ce qu'il avait fait, elle commençait à douter de ses sentiments. C'était de sa faute. Alvin avait tout gâché. Oui, c'était plus simple à penser. Le scénariste lui avait proposé un biscuit. Une proposition totalement innocente, sauf que chaque mot qu'il prononçait l'énervait, alors elle lui avait simplement jeté un regard noir avant de s'acharner contre la porte. Elle n'avait pas le temps avec ce genre de bêtise. Et c'était loin d'être un mensonge. Elle devait se rendre à son travail et si Judie continuait à les laisser enfermer, elle serait en retard. Autant dire que ça serait un peu mal vu. Non, le pire c'est lorsqu'elle devrait dire la raison de son retard, lorsqu'elle devrait dire qu'on l'avait enfermé dans une cuisine avec la personne qui avait gâché la cérémonie de son mariage. Rory frappait en continue la porte, sauf qu'il n'y avait aucun bruit. Si ça se trouve, Judie était réellement partie de la maison. Génial. Elle allait se faire virer. « Au pire, je t'offrirai une place sur mon prochain film. » [color=#993333]« Tu peux te la garder ta place. »[/color] lui avait-elle dit sèchement sans même le regarder. Peut-être qu'elle s'énervait un peu trop sur lui. C'était bien la première fois qu'elle était autant en colère contre lui. Et pourtant, ce n'était pas la première fois. Sauf que cela ne durait jamais longtemps. Une journée ou deux. Enfin la plupart du temps, c'était comme ça. La dernière fois que la rousse avait été autant en colère contre Alvin, c'est lorsqu'elle a appris qu'il sortait avec cette stupide actrice. Et dire qu'avant son départ, c'est lui qui avait dit qu'elle l'oublierait rapidement. Au final, c'était lui qui l'avait oublié rapidement. Elle continuait d'essayer d'ouvrir la porte. Il devait bien y avoir un moyen d'ouvrir de l'intérieur. Si ce n'est pas le cas, alors le système était complètement stupide. « Tu peux m'aider ? » Elle s'était retournée et vit Alvin qui semblait se débattre avec une brique de jus d'orange. « S'il te plaît. » Il lui faisait une de ses tête où on ne pouvait pas réserver. « Démerde toi. » C'était sorti tout seul. Lorsqu'elle était en colère, elle ne mâchait pas ses mots. Enfin, presque, puisqu'elle s'était comme même un peu retenu. Mais Alvin lui faisait toujours cette moue. Elle poussa un long soupir avant de se diriger vers lui. « Tu m'énerves. » murmura-t-elle tout en lui ouvrant cette stupide brique de jus d'orange.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Mar 24 Nov - 14:15


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
Il y avait vraiment de l’électricité en l'air et elle était folle furieuse. J4aurai préféré ne pas me retrouver enfermé dans cette pièce. En temps normal, on aurait ri de la situation mais actuellement, elle avait l'air de ne pas vouloir rire et encore moins me parler. Je ne savais même pas ce que j'avais fais de mal. J'avais beau me creuser la tête c'était le trou noir. Je mangeais des biscuits calmement quand elle tambourinait à la porte. A force cela me donnait mal à la tête, je l'aurai bien demandé d'arrêter mais au vue de son comportement elle m'aurait sans doute foutu un coup. Il valait mieux la jouer simple, discret et ne pas penser à elle. Sauf, que quand elle affirmait qu'elle aillait perdre son travail je lui proposais une place sur mon prochain film, en tant que costumière bien sûr. Elle me rembarra. J'en restais bouche bée, les yeux écarquillés. Okay, elle n'avait pas d'alliance à son doigt, sa bague de fiançailles était toujours là mais peut-être qu'il y avait de l'eau de gaz entre elle et son fiancé parfait. Oh mon dieu oui, c'était sans doute ça et c'est pour ça qu'elle était furieuse. Elle n'était pas furieuse contre moi en fait. C'était la seule explication plausible. J'avais préféré ne pas rétorquer. La violence ne résolvait rien et puis, ce n'était pas de ma faute si elle s'était fait limite plaquée. Je préférais la laisser tranquille en grignotant un biscuit. Au bout d'un moment je commençais à ressentir la soif et je me levais pour aller prendre la brique de jus de fruit qui était dans le frigo. Judie ne m'en tiendrait pas rigueur et au pire je lui dirai qu'elle n'avait pas qu'à m'enfermer dans une pièce où il y avait un frigo au vue de pique-assiette par moment que j'étais. J'avais réussi à prendre la brique mais l'ouvrir était beaucoup plus délicat surtout quand je ne pouvais pas bouger un de mes bras. Me voyant défaitiste dans cette situation, je me tournais vers Rory pour lui demander de m'aider, faisant une moue pour la supplier. Voyant la violence de ses propos je sentis des larmes monter à mes yeux. Au final, elle était vraiment méchante. C'était dingue. « T'es...méchante. » J'allais dire cruelle. Oui, j'aurai pu le dire. J'étais au bord des larmes. Pathétique. C'était sans doute la fatigue et la douleur qui me conduisait à cet état. J'avais pris ma brique alors qu'elle déclarait que je l'énervais. Je lui avais arraché des mains en prenant la direction de la table pour retourner m'asseoir avant de chopper au passage un verre avec ma bouche. Autant se débrouiller tout seul quitte à faire des gaffes, puisque mademoiselle cruauté était là. Je lâchais mon verre sur la table avant de le remplir. Je posais un peu violemment ma bouteille. « Tu sais quoi ? Au vue de ta gentillesse, j'espère que tu vas être virée. Ca te mettra peut-être du plomb dans la cervelle. Si t'es de mauvaise humeur c'est pas une raison pour passer tes nerfs sur moi. A bon entendeur. » Je pris mon verre en main et je partis à l'autre bout de la cuisine pour aller regarder par la fenêtre et faire comme si elle existait pas. Dommage que je n'avais pas mon téléphone, j'aurai envoyé un message à tante Judie pour lui dire de revenir. Il était hors de question que j'adresse la parole à une jeune femme aigrie qui pétait un câble. Je préférais penser à mon futur film, au moins c'était largement plus intéressant.
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mar 24 Nov - 17:47

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
Elle était sur les nerfs. Les gestes, les paroles de la rousse pouvait le montrer. Enfin, lorsqu'elle était sur les nerfs, elle n'était pas habituellement si dur avec les personnes en face d'elle. De temps en temps, quelques paroles malheureuses sortaient de la bouche de Rory, mais elle ne faisait pas exprès ou ne le pensait pas. Alors que les mots qu'elle adressait à Alvin, elle les pensait. Quand elle était plus jeune, cela pouvait lui arriver qu'elle lui dise le même genre de chose, mais plus sur le ton de la taquinerie. Là, c'était réellement méchant. Et le pire dans tout ça, c'est qu'elle ne le regrettait pas. Du moins, au moment où elle a prononcé ses mots. Peut-être que plus tard, ça sera le cas, lorsqu'elle se sera calmée. Pour le moment, ce n'était pas le cas. Et la pauvre porte que la couturière frappait en payait les frais. Puis, Alvin avait eu le malheur de lui demander quelque chose. De simple en plus. Lui ouvrir une bouteille de jus d'orange. Et il lui faisait même une moue à laquelle normalement elle ne résistait pas. Enfin, c'était le cas ici aussi, mais elle avait attendu une ou deux minutes avant de craquer. « T'es...méchante. » Elle lui jeta un rapide regard. Alvin avait les larmes aux yeux. Sérieusement, est-ce qu'il allait se mettre à pleurer juste pour ça ? C'était stupide. Surtout de sa part. Après tout, c'était de sa faute si Rory se comportait comme ça. C'était plutôt à la jeune femme de pleurer après tout ce qui s'était passé le jour de la cérémonie. Mais elle n'ajoutait rien de plus, parce qu'elle allait être vraiment méchante, plus qu'elle ne l'est actuellement, voir cruel envers Alvin. La rousse l'ignora simplement. Elle s'était dirigée vers le tiroir des couverts pour prendre un couteau. Non pas qu'elle allait s'attaquer à Alvin avec. Certes, elle était en colère contre lui, mais pas à ce point-là non plus. Elle avait peut-être une idée pour potentiellement sortir de cette situation. Un truc qu'elle avait vu dans un film. D'accord, ce n'était certainement pas quelque chose de fiable, mais qui ne tentait n'a rien. Elle s'était légèrement accroupi vers la porte, passant la lame dans la petite ouverture de la porte. L'idée ? Essayer de pousser le verrou avec le couteau. Autant dire qu'il y avait peu de chance que Rory y arriver. « Tu sais quoi ? Au vue de ta gentillesse, j'espère que tu vas être virée. Ca te mettra peut-être du plomb dans la cervelle. Si t'es de mauvaise humeur c'est pas une raison pour passer tes nerfs sur moi. A bon entendeur. » Elle s'était arrêtée de bouger durant quelques secondes. C'était une blague. Parce que pour lui sa mauvaise humeur, c'était gratuit ? Parce qu'il était innocent dans l'histoire. Une grosse blague. Elle s'était retournée vers lui et cette fois-ci, c'est la rousse qui avait les larmes aux yeux. Après tout ce temps à se retenir, elle n'allait pas tarder à éclater en sanglot. « Tu veux savoir pourquoi je suis de mauvaise humeur ? » dit-elle en haussant la voix. C'était trop pour elle. Il ne comprenait pas pourquoi elle était comme ça ? Et bien, elle allait lui dire la vérité. « Parce qu'il y a un idiot qui a eu la brillante idée de venir à mon mariage en ayant bu et qui s'est donné en spectacle devant tout le monde durant la cérémonie à l'église. » Elle s'était arrêtée de parler, respirant un grand coup. L'idiot c'était bien lui. Et le petit spectacle qu'il avait donné, c'est lui qui déclarait ses sentiments devant tout l'assemblée. Enfin, vu dans l'état dans lequel Alvin était, la jeune femme pouvait se demander si ce qu'il avait dit était bien réel. « T'as qu'à demander à Jeremiah, il a tout filmer. » dit-elle dans un soupir avant de retour vers la porte et de continuer d'essayer de le libérer. Mais rien. Ça ne fonctionnait. A vrai dire la seule chose qu'elle avait réussi s'était de se couper légèrement. « Eh merde. » Elle avait lâché le couteau pour aller prendre de l'essuie-tout et d'appuyer sur la légère plaie qu'elle s'était fait.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Mar 24 Nov - 19:59


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
Sur le coup je m'en voulais. Je n'aurai peut-être pas du me fâcher mais... elle avait tellement été méchante et insupportable que c'était sortie tout ça. C'était rare que l'on se disputait... On ne l'avait quasiment jamais fait même. Je regardais par la fenêtre en observant le jardin de l'arrière cour. J'aurai bien voulu me retourner en lui disant que j'étais désolé mais ma raison me disait qu'il ne fallait pas le faire. C'était bien trop facile qu'elle pète un plomb et qu'en fin de compte c'est moi qui me sentait coupable. Certes, mes propos avaient un peu dépassé mes pensées, mais elle devait comprendre qu'elle allait trop loin. C'était comme si même je ne reconnaissais pas Rory. La Rory que j'avais connu qui avait toujours un mot gentil. Comme si, c'était son jumeau maléfique qui était en face de moi. Je bus tranquillement mon jus de fruit alors que Rory laissait éclater sa colère. Sa voix tremblait. Je n'avais pas besoin de me retourner pour savoir qu'elle était au bord des larmes. Je la connaissais trop bien. C'est alors qu'elle me sortit tout un baratin et au début je me demandais pourquoi elle inventait toute cette histoire. Je m'étais figé un instant. J'avais vraiment fait ça ? Tout ça ? J'avais ruiné le mariage ? Une partie de moi me disait que non, je n'en étais pas capable et puis l'autre partie me disait que oui... cela expliquait la clavicule et pourquoi je ne me souvenais de rien. Je ne répondis rien pendant un long moment. J'avais quelques flashs qui remontaient à la surface et je me voyais surtout embrasser Rory dans sa chambre. Je piquais un fard. C'est tout ce dont je me souvenais. Je ne me rappelais pas de la cérémonie et au vue des propos de Rory c'était vraiment terrible... Pire, Jeremiah avait tout filmé. Tout le monde était au courant et personne ne m'avait rien dit. Je commençais à ressentir de la colère et de la honte. Mes parents m'avaient caché ça, mes meilleurs amis n'avaient rien dit. Je leur en voulais énormément sur le coup. Franchement, j'aurai préféré le savoir, je ne serai jamais venu chez Judie si je l'avais su. Je ne disais rien, me terrant dans un mutisme. Qu'est ce que je pouvais dire ? Je n'avais aucune excuse. Pire... qu'est ce que j'avais dis ? Je n'osais même pas lui demander de peur qu'elle me balance le couteau qu'elle tenait en plein visage. « Je ne mérite pas d'être ton ami. » Fis-je dans un murmure. Encore moins un petit ami. Quelqu'un de décent ce serait bien tenu. Moi, j'avais tout foutu en l'air. D'un coté... j'étais assez fier de moi pour le coup, j'avais empêché le mariage. De l'autre... elle ne m'aimait pas. Si j'avais clamé mon amour et qu'elle était furieuse contre moi c'était que je ne lui plaisais pas. Si j'avais su ça plus tôt, j'aurai pu faire ma vie autrement. J'aurai peut-être pu vivre quelque chose de sérieux avec l'unique femme qui avait trouvé grâce à mes yeux à part Rory : Olivia. Sur le coup je trouvais que j'étais vraiment un crétin. Je restais dos à elle. J'avais envie de pleurer. Quel con. Quel con d'avoir pensé que Rory pouvait avoir une once de sentiments amoureux pour moi. Elle aimait Angus. C'est tout. « Je ne t'embêterai plus. » Fis-je dans un soupir. « Tu m'en veux c'est normal. Je ne sais pas ce que j'ai fais mais au vue de ta fureur c'est vraiment moche... » Je bus une gorgée avant de fermer les yeux. « Je te laisserai tranquille. Je rentrerai chez moi et puis... je te laisserai. Je pense que c'est mieux pour toi. » Et pour moi. Surtout pour moi. Je devais apprendre à la laisser. A la laisser à Angus même si cela me brisait le cœur. Elle s'était coupée. Par le passé, j'aurai immédiatement réagi mais là je n'osais même plus bouger. Je ne pouvais plus la toucher comme avant. Non, je n'avais pas le droit de faire ça.  
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mer 25 Nov - 19:19

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
Et Rory avait craqué. La jeune femme lui avait dit ce qui s'était passé à l'église. Enfin, presque dit ce qui s'était passé, puisqu'elle ne lui avait pas dit ce qu'il avait fait clairement à l'église. Juste qu'il avait ruiné son mariage. Mais elle ne pouvait pas se laisser faire. Ce qu'il lui avait dit, qu'elle méritait qu'elle se fasse virer, ce n'était clairement pas sympa même de la part d'Alvin. Oui, elle était énervée. Oui, les mots de Rory étaient durs, mais ce n'était pas sans raison. « Je ne mérite pas d'être ton ami. » Rory s'était arrêtée durant quelques secondes et en poussant un long soupir. Peut-être ce qu'il disait était vrai. Après tout s'il avait un vrai ami, Alvin n'aurait certainement pas fait ça devant toute l'assemblée à l'église. S'il avait un ami, il aurait pu le faire, mais pas là. Il aurait pu le faire au moment où il était venu dans la chambre pour l'embrasser. Enfin, il n'était pas le seul fautif. Peut-être que la rousse était en tort aussi. Après tout, elle aurait pu bien régler ses compte le plus rapidement. Et non laisser le temps passer et s'énerver contre lui qu'Alvin n'avait l'air de rien savoir. Au lieu de ça, elle s'est enterrée dans un mutisme. Mais pas seulement avec Alvin. Un peu avec tout le monde. Et le fait de voir Angus s'éloigner et la perte de son enfant n'avait pas arrangé les choses. Même Judie voyait qu'elle n'était pas dans son état normal. Peut-être était pour ça qu'elle avait organisé ce petit stratagème. Elle l'aurait pu l'organiser à un autre moment. Rory n'avait rien dit, préférant se concentrer à essayer de déverrouiller la porte, même si c'était peine perdue. « Je ne t'embêterai plus. » La jeune femme entendit le soupir qu'Alvin avait poussé. Bizarrement, elle avait l'impression qu'elle n'allait pas aimer ce qui allait suivre. « Tu m'en veux c'est normal. Je ne sais pas ce que j'ai fais mais au vue de ta fureur c'est vraiment moche... » Une fois de plus, Rory n'ajoutait rien. Oui, c'était moche. Vraiment moche. La rousse avait même l'impression d'avoir été trahie. S'il était son ami, il voulait certainement le bonheur de la rousse et avoir fait ce petit scandale. « Je te laisserai tranquille. Je rentrerai chez moi et puis... je te laisserai. Je pense que c'est mieux pour toi. » Et c'était à ce moment-là que Rory s'était bêtement coupée. Pas une grosse blessure. Elle avait évité le pire. Entendre ces mots de la part d'Alvin lui faisait mal. D'accord, il lui en voulait. L'épisode de l'église était passé de travers. Il lui fallait du temps pour le pardonner, même essayer de comprendre pourquoi il avait fait ça. Au lieu de ça, il lui avait simplement dit qu'il la laisserait tranquille. Mais dans la bouche du scénariste, la laisser tranquille signifiait partir loin. Très loin. C'est exactement ce qui s'était passé lorsqu'il était parti pour la Californie. Un voyage qui devait durée simplement deux ans, puis qui s'est transformé en quatre longues années. La jeune femme s'était dit qu'elle devait l'attendre. Et une fois revenu, peut-être que ça serait à elle de lui dire ce qu'elle ressentait. Sauf que lorsqu'il devait revenir, il était avec cette actrice. C'est à ce moment-là qu'elle s'était dit qu'Alvin l'avait complètement abandonné. Et il allait refaire la même chose. « Peut-être que c'est mieux ouais … » souffla-t-elle alors qu'elle essayait de panser la plaie que s'était fait. C'était un mensonge. Un terrible mensonge. Et cela peut sans doute s'entendre à la voix de la rousse, qui faisait un effort incroyable pour ne pas craquer. Non, ce qu'elle avait envie de lui dire, c'est pourquoi il avait toujours envie de fuir, pourquoi il l'abandonnait à nouveau. Pourquoi il devait se comporter comme sa mère.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Mer 25 Nov - 21:01


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
Si on m'avait dit en me levant que plus la journée passerait plus elle serait horrible, je me serai sans doute recoucher. Je ne savais plus quoi faire. Je me sentais complètement désabusé. Je pensais la faire réagir avec ces paroles et ce fut tout le contraire. Elle me confirmait mon idée toute pourrie. Je sentais mon cœur se briser en morceaux. J'avais juste envie de rester chez moi et de me terrer dans ma chambre. Ecrire un scénario peut-être, qui n'aurait rien d'une comédie amoureuse qui se transformerait sans doute en drame. C'est la première fois que je me sentis aussi malheureux, même quand elle m'avait annoncé son mariage je n'avais pas ressenti une peine aussi énorme. Peut-être que c'était mieux ainsi oui. J'arrêterai de souffrir et je trouverais une personne qui m'aimerait pour ce que j'étais. Je finissais mon verre de jus d'orange en fermant les yeux. Il ne fallait pas que je pleure. Je n'étais pas quelqu'un qui pleurait aussi facilement mais là, je sentais tellement la peine me prendre que j'avais juste envie de fondre en larmes. J'espérais juste à présent que Judie arrive vite pour que je sorte de cette pièce. « Bien. » Fis-je simplement comme pour lui faire comprendre que j'avais bien entendu ce qu'elle avait dit. J'allais mettre mon verre dans l'évier. La situation devenait tendue et j'en avais horreur. Il fallait que je pense à mon scénario. Oui, mon travail. C'était vraiment ce pour quoi j'étais doué. Il faudrait que je me concentre sur les petites choses joyeuses de la vie, du moins pour un temps. Pourquoi n'étais-je pas resté en Californie ? Dire que j'avais décidé de rentrer alors que j'avais du succès, que j'avais une petite amie et me disant que le bonheur était avec Rory j'étais rentré. Mais quel con. « Est-ce que je t'ai dis que je t'aimais ? » Je fermais les yeux. Je me mis à rire légèrement. « Bien sûr que je l'ai dis, je suis con. » Bien sur que je l'avais dis. Je m'en rappelais, dans sa chambre. Me connaissant il était bien possible que je n'ai pas fait que ça, mais je laissais tomber. J'en avais marre de me battre. Marre de tout ça, depuis des années. « Je suis vraiment con de croire qu'une fille comme Rory Prewett pourrait m'aimer. Bien entendu. Aimer un crétin comme moi. » Je me retournais vers elle en la fixant droit dans les yeux. « Mais ça suffit, j'en ai marre. Je vais arrêter de t'aimer à cette seconde précise. Pourquoi me battre pour une fille qui me déteste ? Pourquoi ? Pour que je souffre encore une fois ? Comme au lycée ? Comme quand tu as décidé d'épouser Angus crétinus ? Non j'en ai ras-le-bol. Alors oui tu peux dire que je n'ai jamais fais de grandes déclarations par le passé. Mais comment aurais-je pu alors que tu nageais dans le bonheur que tu adorais montrer ? J'aurai passé pour un briseur de bonheur. » Je soupirais longuement. « Finalement j'aurai du rester en Californie. J'aurai vraiment du donner une chance à mon couple au lieu de penser à une rouquine qui en fin de compte n'en vaut même pas la peine car elle joue toujours la victime dans l'histoire. » C'était vrai quoi. C'était toujours pareil. Je n'étais pas le petit garçon de cœur, je savais que j'avais fais des erreurs mais Rory en attendait tellement que je baissais les armes. « Angus crétinus sera content, je vous laisserai tranquille et je sors de ta vie. » Faudrait vraiment que je pense à retourner vivre en Californie. Je la regardais une dernière fois. Mon cœur se serrait. Je préférais aller à la fenêtre pour regarder le jardin. Putain mais Judie, reviens. Vite.   
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Mer 25 Nov - 22:50

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
Pourquoi ça devait se passer comme ça ? Pourquoi tout avait changé entre eux. C'est vrai, c'était Alvin et Rory. Ils avaient été quasiment inséparable à partir du moment où la rousse était arrivée chez Judie. Et là, tout s'effondrait. Ils s'éloignaient. Et bien sûr, chacun mettait la faute sur l'autre. Ils avaient déjà eu quelques disputes. Avec une amitié comme la leur, c'était sans doute normal, mais là c'était autre chose. C'était vraiment comme si quelque chose se brisaient entre eux. Surtout lorsqu'Alvin lui avait dit qu'il la laisserait tranquille à présent. Et elle ne l'avait pas contredit. Bien sûr, c'était à contre-coeur que la rousse faisait ça. « Bien. » Elle pris une légère inspiration. Elle ne devait pas craquer. Elle n'allait pas pleurer maintenant. Et puis, elle l'avait bien cherché. C'était elle qui lui avait dit qu'il avait raison, que ça serait sans doute une bonne solution. A quoi pouvait-elle s'attendre d'autre. Il n'avait jamais fait un pas vers elle. Sauf lors du mariage. Alors qu'il avait bu.  « Est-ce que je t'ai dis que je t'aimais ? » Elle lui tourna toujours le dos, fermant les yeux durant quelques secondes. « Bien sûr que je l'ai dis, je suis con. » Deux fois. La première lorsqu'il était venu dans la chambre, juste après l'avoir embrassé et de s'en aller comme un voleur. La deuxième fois à l'église. Devant tous les invités à l'église. Nettement pas le meilleur moment – et dans le meilleur état – pour faire sa déclaration. « Je suis vraiment con de croire qu'une fille comme Rory Prewett pourrait m'aimer. Bien entendu. Aimer un crétin comme moi. » Elle se mordait les lèvres pour ne pas pleurer. Si seulement il savait à quel point Rory avait pu l'aimer ce crétin. Lorsqu'il était venu vers elle, la jeune femme baissa la tête, ne voulant absolument pas croisé son regard. Si elle le faisait, elle craquerait à coup sûr. « Mais ça suffit, j'en ai marre. Je vais arrêter de t'aimer à cette seconde précise. Pourquoi me battre pour une fille qui me déteste ? Pourquoi ? Pour que je souffre encore une fois ? Comme au lycée ? Comme quand tu as décidé d'épouser Angus crétinus ? Non j'en ai ras-le-bol. Alors oui tu peux dire que je n'ai jamais fais de grandes déclarations par le passé. Mais comment aurais-je pu alors que tu nageais dans le bonheur que tu adorais montrer ? J'aurai passé pour un briseur de bonheur. » Elle sera doucement ses poings. Autant dire que ce n'était pas une bonne idée, puisque sur l'une de ses mains, elle s'était coupée. Oh, elle avait envie de lui crier que c'était de sa faute. S'il s'était rendu compte plus tôt, peut-être qu'il n'aurait pas passer sa chance. Mais une fois de plus, elle se taisait. Elle se contentait juste de regarder ailleurs, alors qu'elle sentait les larmes lui monter doucement aux yeux. « Finalement j'aurai du rester en Californie. J'aurai vraiment du donner une chance à mon couple au lieu de penser à une rouquine qui en fin de compte n'en vaut même pas la peine car elle joue toujours la victime dans l'histoire. » Bien sûr. Rester en Californie. L'abandonnant toujours un peu plus. Et surtout pour rester avec cette stupide actrice. Et c'est lui qui souffrait ? Il n'avait pas imaginé la souffrance de la rousse lorsqu'elle l'avait appris. « Angus crétinus sera content, je vous laisserai tranquille et je sors de ta vie. » Elle avait enfin osé plongé son regard dans celui d'Alvin avec les larmes aux yeux. Elle en avait plus que marre. Elle n'en pouvait plus. « Je t'ai aimé. A la fin du collège. J'attendais juste que tu fasses quelque chose. Juste pour savoir si ce que je pensais que tu ressentais pour moi, ce n'était pas mon cerveau qui inventait tout ça. J'ai même eu la stupide idée de demander à Max de faire semblant de m'accompagner au bal. » dit-elle avec un petit rire nerveux. « Il était gay au fait. » La pire idée au monde qu'elle avait eu au lycée. Enfin. En même temps, très peu de personne le savait. Rory l'avait découvert par hasard et s'était dit qu'elle pouvait en jouer. Au moins, elle n'avait pas été seule pour le bal, mais clairement pas avec la personne qu'elle avait souhaité. « Et je t'ai attendu durant deux ans. Je m'étais même dit que je t'accueillerais en te sautant dans les bras. Et t'es jamais revenu. Pire, j'ai appris que tu avais une petite amie lorsque je regardais un site people sur mon téléphone. Tu m'avais caché ça. » Elle commençait à sentir quelques larmes couler, mais sur le moment elle s'en fichait. Ce n'était pas de la colère qui était perceptible dans la voix de la rousse, mais plutôt de la déception. Elle s'était sentie trahie à cette époque. « Je ne t'ai pas oublié durant ces deux ans, mais toi si ! Est-ce que tu t'es seulement demandé ce que ça me faisait de te voir partir. De voir que tu croyais que j'allais pouvoir t'oublier facilement. De voir que tu t'éloignais. » Tu m'oublieras vite. C'est ce qu'il lui avait dit à l'aéroport. Elle se souvenait encore de son cœur qui se serrait lorsqu'elle avait entendu ses mots, lorsqu'elle l'avait vu s'éloigner. C'était comme si elle avait revécu l'abandon de sa mère. « Alors quand j'ai rencontré Angus, je me suis dit que j'avais le droit aussi au bonheur. » Les larmes continuaient de couleur sur le visage de Rory. Et voilà, elle avait craqué. Oui, elle voulait juste être heureuse. Peut-être qu'Angus était arrivée pour lui montrer ça, qu'elle pouvait y avoir le droit même sans Alvin. Et naïvement elle y a cru. Après tout, ils auraient pu se marier. Ils auraient pu avoir un enfant. Malheureusement pour le moment, ce n'était plus au programme. Elle peut blâmer Alvin pour le mariage. Mais pour le bébé, c'était elle qui se blâmait. Peut-être que c'était son karma. Peut-être qu'elle le méritait. Elle n'avait pas beaucoup de chance. Pourquoi ça devrait changer. « Et je te déteste pas, idiot. » souffla-t-elle faiblement tout en essuyant quelques larmes. Elle ne pourrait pas le détester. Pas entièrement. Elle était en colère contre lui, mais pas à ce point-là.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


ONCE UPON A TIME
LES RPS : Rory + Angie + Olivia + (1 place)
LES AMIS POUR LA VIE:
ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 14/11/2015

Messages : 318

Avatar : Arthur Darvill


Age : trente ans. Déjà. Sa mère espérait qu'il soit marié et père de famille à cet âge. Raté.

Statut : En couple ou célibataire? Il est complètement paumé. Un coup il déclare ses sentiments, un coup Rory les déclare et l'autre coup elle se rétraque. Le bordel dans son coeur et dans sa tête.

Profession : Scénariste de films romantiques, en particulier des comédies. Inspirés souvent de sa propre vie. Il est assez connu.



Junebug, i remember everything



Jeu 26 Nov - 20:09


tell me you love me, if you don't it, lie to me
rory & alvin
La situation devenait critique et je le sentais. Pourtant je ne faisais rien pour calmer le jeu. Bien au contraire, je vidais mon sac : mes sentiments, mes pensées. Tout, je balançais. C'était comme si je m'enlevais d'un poids. A chaque parole je commençais à mieux respirer même si certains mots étaient difficiles à prononcer. Je pensais qu'elle pouvait comprendre. Non, encore une fois elle prenait le statut de victime. Moi ? Moi je n'avais pas fais le premier pas ? Et comment j'aurai pu le savoir ? Je me rappelais encore de ce jour de lycée où j'étais tranquillement en salle de projection quand Angie était venue me voir et m'avait arraché ma bobine des mains pour me dire d'aller inviter Rory car elle n'avait aucun cavalier pour le bal de fin d'année. J'avais décidé de prendre mon courage à deux mains, et mon espoir avait été ruiné par des mots horribles. Je la regardais alors qu'elle déblatérait. Elle en avait les larmes aux yeux et pour une fois... Je m'en moquais. Oh non, je ne serai pas le Alvin tout gentil qui la prendrait dans ses bras pour lui demander pardon d'avoir été trop loin. C'était toujours pareil. Ca me tuait. A la force de l'entendre me faire des reproches surtout sur mon séjour en Californie je sentis que je perdais mon calme. Je venais de taper un grand coup sur la table avec ma main vacante. « MERDE RORY A LA FIN ! » Je ne m'énervais que rarement mais là j'en avais vraiment ras-le-bol. « Arrête de jouer la victime ! C'est toujours pareille depuis que t'es gosse ! C'est pas parce que ta mère t'as abandonné que tu dois toujours te faire passer pour une victime ! » Okay, j'allais peut-être trop loin mais à ce moment précis je ne réfléchissais même pas à ce que je disais tellement je me sentais en colère. « Je devais comprendre quoi au lycée ? Que c'était du flan ? Sérieusement qui fait des plans aussi tordus ? Je suis un mec merde, tu crois que je réfléchis quarante ans pour savoir si tel ou tel truc est une pure comédie ? » C'était insensé n'empêche. J'avais été réduit en cendres ce jour-là. J'avais ruminé toute la journée en pensant que j'avais encore été un parfait crétin. C'est alors qu'elle mentionnait Olivia. Ca, elle n'avait pas le droit. C'était ma vie. Bon okay, je faisais pareil avec Angus, mais Angus était un crétinus. « Et tu croyais quoi ? Franchement te voir sortir avec des mecs ça m'a tué. Je n'allais pas rester dans mon appartement à me morfondre. Mais arrête de dire n'importe quoi, je t'ai rien caché du tout. Tu ne me l'as pas demandé et par rapport à toi moi j'étale pas ma vie amoureuse. » Plus ça allait plus je trouvais que la situation devenait critique mais je n'arrivais pas à m'arrêter. Car oui, moi je n'avais jamais mentionné Olivia car c'était ma vie privée. Mes parents étaient au courant bien évidemment et Angie l'avait vu une fois sur Skype. J'avais toujours été discret sur mes relations, je ne l'étalais pas. Ce n'était pas de ma faute s'il y avait eu les paparazzis. Rory à son contraire ne pouvait s'empêcher d'étaler son bonheur à tout bout de champ avec Angus crétinus. Et voilà, la voilà repartie dans son rôle de victime. « Quoi ? Je n'ai pas le droit de partir ? De faire ma vie ? De tenter de faire ma carrière ? Désolé d'avoir de l'ambition. » Tais-toi. Tais-toi. Une petite voix dans ma tête n'arrêtais pas de me dire ça, mais je ne pouvais pas. Non, je ne pouvais plus, plus maintenant. Elle mentionnait Angus déclarant qu'elle avait le droit aussi à un peu de bonheur. Je ne pus m'empêcher d'avoir un rire nerveux. « Et bien soyez heureux ! Hasta Luego ! » J'entendis un bruit dans la serrure et Judie fit son apparition. « Je ne sais pas ce qui s'est produit mais la serrure a eu un problème. » Air de faux innocent. Je sortis de la cuisine en allant prendre ma veste. « Alvin tu ne restes pas prendre le thé? » « J'ai du travail. Je ne viendrais pas pendant un bon moment. » Je ne regardais même pas Rory. Non je ne reviendrais pas, j'en avais marre. Je partis en claquant la porte. Il pleuvait. Génial, quel cliché.   
electric bird.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

ADMIN ㄨ
Date d'inscription : 22/11/2015

Messages : 269

Avatar : karen gillan


Age : vingt-sept ans, la trentaine approche malheureusement

Statut : elle est complètement perdue. cette bague qu'elle porte à son doigt lui rappelle qu'elle est fiancée, mais son coeur semble aller très clairement vers une autre personne que son fiancé perdu dans la nature

Profession : couturière et costumière pour un théâtre de la capitale

EVERYTHING HAS CHANGED


Jeu 26 Nov - 22:06

tell me you love me, if you don't it, lie to me
feat alvin&rory
Et finalement, elle avait craqué. Les larmes commençaient à couler les longs des joues de la jeune femme. Elle ne pleurait quasiment jamais. Du moins, pas devant du monde, puisqu'elle détestait se montrer dans une situation de faiblesse. Lorsqu'elle pleurait, généralement c'était lorsqu'elle était seule et dans sa chambre. Sauf que là, c'était trop pour elle. Et petit à petit, elle vidait son sac. Rory lui disait enfin ce qu'elle avait pu ressentir lorsqu'ils étaient adolescents. Elle se sentait comme libérée. Peut-être qu'elle aurait dû faire ça plus tôt. Vraiment plus tôt. Sauf qu'elle en avait été incapable et pourtant cela aurait réglé pas mal de problème. « MERDE RORY A LA FIN ! » Elle avait sursauté. Elle avait même eu presque peur lorsqu'il avait frappé la table avec son poing. C'était bien la première fois qu'elle entendait Alvin haussé la voix à ce point. « Arrête de jouer la victime ! C'est toujours pareille depuis que t'es gosse ! C'est pas parce que ta mère t'as abandonné que tu dois toujours te faire passer pour une victime ! » C'était bas. C'était très bas. Elle ne jouait pas la victime. Elle voulait juste lui montrer que le comportement qu'il pouvait avoir la blessait. Est-ce qu'il pouvait comprendre au moins ça ? Apparemment non. Et puis il avait parlé de sa mère. De son abandon. Alvin savait qu'elle déteste qu'on parle de ça. Il savait qu'elle essayait d'oublier ce passage de sa vie, de surmonter le fait qu'on n'était pas désirée à un point d'être facilement oubliée. Elle essayait de lui faire comprendre qu'elle l'avait à une époque. Le lycée. Enfin. Encore aujourd'hui elle l'aime. Sans doute moins qu'avant. Enfin, elle devrait moins l'aimer. Après tout, elle avait Angus à présent. Sauf que ce n'était pas aussi simple que ça. « Je devais comprendre quoi au lycée ? Que c'était du flan ? Sérieusement qui fait des plans aussi tordus ? Je suis un mec merde, tu crois que je réfléchis quarante ans pour savoir si tel ou tel truc est une pure comédie ? » Bon d'accord. Maintenant qu'elle y pensait, peut-être que c'était tordu. Mais à l'époque, pour l'adolescente qu'elle était, c'était même une très bonne idée. « Et tu croyais quoi ? Franchement te voir sortir avec des mecs ça m'a tué. Je n'allais pas rester dans mon appartement à me morfondre. Mais arrête de dire n'importe quoi, je t'ai rien caché du tout. Tu ne me l'as pas demandé et par rapport à toi moi j'étale pas ma vie amoureuse. » « Pendant des jours, voir semaines tu ne m'as donné absolument aucune nouvelles ! Je suis censée être ta meilleure amie ! Tu devrais tout me dire ! Même les filles avec lesquelles tu sors, même si ça me rend verte de jalousie ! » Clairement, c'est ce qu'elle avait ressenti lorsqu'elle avait appris pour Olivia. Elle avait été jalouse. Elle s'était mise à détester une fille qu'elle ne connaissait même pas et qui était tout simplement tombée amoureuse d'Alvin. « Quoi ? Je n'ai pas le droit de partir ? De faire ma vie ? De tenter de faire ma carrière ? Désolé d'avoir de l'ambition. » Rory se mordait à nouveau les lèvres. Si elle continuait comme ça, elle allait pouvoir goûter son sang. Oui, c'était égoïste de lui en vouloir pour son départ. Elle le savait depuis le jour où elle lui dit de rester à l'aéroport le jour de son départ. Mais la chose dont elle lui en voulait, c'est de ne lui avoir donné des nouvelles que très rarement, de lui rendre visite que peu de fois. Il lui avait manqué. C'était bien trop difficile à comprendre. Alors forcément, elle s'était dit que c'était trop tard, qu'elle avait le droit à son bonheur. Et Angus était arrivé. « Et bien soyez heureux ! Hasta Luego ! » Miracle le bruit de la serrure avait retenti. La porte était déverrouillée. Judie avait sans doute compris avec leur cri que son plan était un échec. « Je ne sais pas ce qui s'est produit mais la serrure a eu un problème. » La rousse jeta un regard vers la femme. Non, ce n'était pas le moment de faire comme si elle n'avait rien fait. Alvin sorti de la pièce pour aller prendre sa veste, tandis que Rory essuie les larmes qui lui restaient. « Alvin tu ne restes pas prendre le thé? » « J'ai du travail. Je ne viendrais pas pendant un bon moment. » Elle ferma les yeux alors que le scénariste était parti en claquant la porte. Eh merde. Pourquoi. Pourquoi tout est devenu ainsi. Elle perdait Alvin. Et ça la tuait. Le fait qu'il s'éloigne créait un vide, elle pouvait le sentir. Judie la regardait aussi, s'apprêtant même à dire quelque chose, mais la rousse pris bien vite la parole. « Je vais y aller aussi. Je vais être en retard au théâtre …. » Sa voix se brisa. Sans doute que c'était une mauvaise idée d'aller travailler dans son état. Et c'était sûrement ce que Judie allait dire, sauf qu'elle était partie bien trop rapidement pour l'entendre. Il lui fallait quelque chose pour s'occuper l'esprit. Et le travail était le moyen parfait. Elle voulait juste oublier ce très mauvais moment.

_________________
eternity drop :: I kissed his cheek, damp and salty. I could feel his heart beating against my ribs, and wanted nothing more than to stay there forever, not moving, not making love, just breathing the same air. :: by milka.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Mangas-Love RPG ♥
» Love et Story

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BECAUSE OF YOU :: London :: Kensington :: Habitations-